leral.net | S'informer en temps réel

Case des Tout Petits: Un nouveau modèle qui vaut 750 millions

La Directrice générale de l’Agence Nationale de la Petite Enfance et de la Case des Tout Petits, Madame Thérèse Faye a procédé jeudi dernier à une visite des chantiers du nouveau model de la Case des Tout Petits à Niagué, à Gatt et à Nganda. Un modèle qui a coûté à l’Etat du Sénégal la bagatelle somme de 750 millions de Fcfa.


Rédigé par leral.net le Mardi 30 Septembre 2014 à 19:35 | | 0 commentaire(s)|

Case des Tout Petits: Un nouveau modèle qui vaut 750 millions
750 millions ! C’est le budget de la première phase du nouveau modèle de la Case des Tout Petits dont trois sites ont été visités jeudi dernier à Niague, site de recasement des sinistrés de Guédiawaye situé dans la région de Dakar, le village de Gatt à 40km de la région de Diourbel et celui de Nganda à 50km de Bambey.

En effet, le nouveau modèle de la Case des Tout Petits est composé de trois classes d’une dimension de 7/6m, d’une cuisine, des toilettes et d’une grande salle polyvalente de 9/7m pour l’éducation, les rencontres entre parents d’élèves et les rites culturels.

«Ce modèle de la Case des Tout Petits est moins coûteux par apport à l’ancien mais aussi pédagogiquement, il répond aux aspirations des enseignants. L’ancien modèle était composé d’une seule salle, qui regroupe les trois sections», si l’on en croit à la directrice de la Case des Tout Petits, Thérèse Faye.

Poursuivant, elle a estimé que «les trois sections sont séparées pour permettre aux enseignants de faire correctement leur travail. C’est la raison pour laquelle nous avons dispersé les salles y compris une classe polyvalente qui permet d’accueillir les enseignements religieux ou le catéchisme, mais aussi les activités de santé, de nutrition comme les séances de pesé, les suivies nutritionnels, les causeries avec les mamans et le programme de l’informatique».

Selon toujours Madame Diouf, il est nécessaire de concevoir un modèle qui va intégrer tous les aspects liés à la prise en charge de la Petite enfance. Ce dont l’Etat est entrain de développer partout au Sénégal, confie-t-elle.

A l’en croire, ce modèle a un «pré-budget de 750 millions qui peut construire le double, voire le triple de l’ancien modèle de la Case des Tout Petits : 45 millions l’un, contre 75 millions pour l’ancien » et de révéler que «l’ancien modèle n’appartenait pas à l’Etat, mais plutôt aux Architectes».

Madame Térèse Diouf fait savoir aussi, que leur ambition est de construire plus de «100 Cases des Tout Petits chaque année» pour booster le taux de scolarité des enfants mais pour pouvoir «d’ici 2025 atteindre un pourcentage de 50% dans le monde rural» qui est la couche la plus vulnérable en matière de scolarité.

Ce qui a motivé cette discrimination positive de décentraliser la Case des Tout Petits dans les villages, tel que prôné par le Président de la République.

A noter que d’autres appels d’offre sont entrain d’être lancés pour d’autres villages, d’après la Directrice.

Sud Quotidien






Hebergeur d'image