Leral.net | S'informer en temps réel



Ce photographe a capturé les conditions de vie abominables des animaux dans les zoos chinois ! Ça fait vraiment mal au cœur...

le 10 Décembre 2014 à 14:00 | Lu 1567 fois

Ce photographe a capturé les conditions de vie abominables des animaux dans les zoos chinois ! Ça fait vraiment mal au cœur...

"80% des animaux détenus dans les zoos n’appartiennent pas à des espèces en voie de disparation. Un véritable défenseur de l’environnement et des animaux ne veut pas de zoos. Il y a toujours cet argument de l’éducation mais c’est un non-sens total. Il serait souhaitable que d’ici 20 à 30 ans les zoos disparaissent ou alors fassent un véritable travail de conservation en ne gardant que des animaux en voie de disparition. Les zoos sont pris au piège car ils ont besoin d’avoir du public sinon ils font faillite, et le seul moyen d’attirer les gens est de proposer toute une variété d’animaux. Mais si les zoos s’occupaient à faire ce qu’il y a de mieux pour les animaux, et non pas ce qui est le mieux pour les visiteurs, ils seraient très différents. Nous sommes supposés être l’espèce intelligente, nous valons mieux que cette utilisation des animaux pour amuser nos enfants. Ce n’est pas juste. Nous devons reformater la mentalité du public et supprimer progressivement les zoos" s’exclame Damian Aspinall.

Damian est le fils d'un ancien propriétaire de zoos britanniques et il est très loin d’être le seul à vouloir réformer ce secteur.


Malheureusement, les esprits sont en train d’évoluer petit à petit, dorénavant, le seul argument de conservation des espèces en voie de disparition n’est plus suffisant. C’est comme si les gens s’étaient habitués à la souffrance et à la captivité des animaux. Mais les spécialistes n’ont jamais été aussialarmants. Scott Brauer, l’auteur de ces clichés poignants, est l'un d'eux.

Il a voulu braquer son objectif sur ces conditions difficiles dans cette série de photos intitulée "De petites cages en bêton". Les voici :

 
Muselés, ils se doivent de poser aux côtés des visiteurs. Seuls les souvenirs comptent.

  
Certains hommes ne sont pas dignes du rang qu'il leur a été attribué. Un dompteur dresse des ours pour faire le tour de la piste à bicyclette, pour un spectacle au zoo de Kunming, dans la province chinoise du Yunnan.

Les visiteurs tendent de petits morceaux de bœuf, achetés à environ 1,20 €, à travers une cage de protection pour nourrir les tigres d’un parc à Haerbin, dans la province chinoise du Heilongjiang.


"Blessés, certains animaux continuent d'être harcelés par les visiteurs", ici une panthère noire blessée allongée sur le sol en ciment de sa cage au zoo de Qingdao, dans la province chinoise du Shanong. 

"Ils sont obligés d’amuser la galerie, muselés pour être pris en photo avec les visiteurs et battus quand ils n’agissent pas comme ils le devraient."

Les zoos chinois sont très visités. Malheureusement, les conditions dans lesquelles la plupart des animaux y sont détenus ne suivent pas. Elles sont inhumaines.
 

L’opération commence à faire son effet puisque "certains directeurs de zoos en Allemagne souhaitent réformer ces parcs zoologiques, en offrant plus d'espace et en créant des environnements semblables aux environnements naturels des animaux. Beaucoup de zoos à travers le monde font de leur mieux pour s'adapter aux nouvelles normes, mais beaucoup manquent de financement, et d'autres ne voient pas l'intérêt. Le but de ces photos est de leur montrer que le public réagit très fortement à cette question, et pour les encourager à participer à la révolution" explique Helias Hassos.