Leral.net | S'informer en temps réel

Ce que dit votre manière de dormir à deux

Rédigé le Mardi 17 Janvier 2012 à 14:09 | Lu 5713 fois

Dites-nous comment vous dormez, on vous dira comment vous vous aimez. Explications de Joseph Messinger, psychothérapeute qui étudie les gestes et leur signification. Partager votre lit, votre espace vital et vos habitudes nocturnes n’est pas forcément évident. Dans les bras l’un de l’autre, à chacun son côté du lit, que disent les positions du sommeil de votre couple?


Ce que dit votre manière de dormir à deux
Vous dormez dans les bras l’un de l’autre.

Cette position parait évidente au début d’une relation amoureuse, dans la phase hyper fusionnelle du couple. En réalité, les couples dits « sensoriels » continuent de s’endormir dans cette posture tout au long de leur vie amoureuse. Ils ont besoin de se toucher, et plus il y a de zones de contact entre eux, corps, jambes mélangées, mains liées, plus le courant passe.
Le contact dans le sommeil est essentiel, rappelle Joseph Messinger, car la caresse développe une production d‘endorphine et de dopamine, et la caresse rassure. Mais, l’essentiel est que dans un couple, il y ait une cohérence sensorielle. Une personne tactile sera frustrée si elle vit avec une personne visuelle. Et ce n’est pas parce que vous êtres un couple visuel (qui a peu besoin de contacts physiques) que vous ne vous aimez pas.
Si c’est l’homme qui dort dans les bras de sa femme, il est resté un petit garçon qui a besoin d’être protégé, explique Joseph Messinger.

Vous dormez en cuillère
Quand la femme s’endort derrière l’homme, elle est souvent, explique Joseph Messinger, un peu immature. On peut interpréter cette posture comme la marque d’un besoin d’être couvée. Quand c’est l’homme qui s’endort dans le dos de sa femme, on peut juste constater que cet homme est sentimental, amoureux et romantique.

Vous dormez dos à dos
Cette position n’exprime pas le désaccord, développe Joseph Messinger. Les couples peuvent s’endormir dos à dos en gardant un contact physique l’un avec l’autre. Elle est plutôt l’expression d’un besoin.