leral.net | S'informer en temps réel

Ce que le Maroc rapporte à l’Afrique - Par Siré Sy


Rédigé par leral.net le Mercredi 3 Août 2016 à 11:27 | | 1 commentaire(s)|

Le Maroc est un pays qui pèse lourd sur l’échiquier africain. Depuis 1999, le Roi Mohammed VI a ‘’transformé’’ le Maroc qui est devenu depuis 2002, la cinquième puissance économique en Afrique.

Le Maroc, dépourvu de pétrole et de gaz et avec comme seule ressource minéralière, le phosphate, est devenu depuis 2012, le premier investisseur africain dans la Zone UEMOA et dans la Zone CEMAC.

Le Maroc fait partie du trio de tête des investisseurs africains en Afrique de l’Ouest et du Centre et est le deuxième investisseur africain en Afrique après l’Afrique du Sud. Le Maroc est depuis 2012, le premier pays en Afrique du Nord, le plus attractif en termes d’IDE et le sixième en Afrique.

Le Maroc fait parti des grands pays producteur mondial d’énergie solaire. La centrale solaire Noor (solaire thermodynamique), est entrée en service en février 2016 près de Ouarzazate au Maroc.

Avec 160 MW, la centrale Noor devient la 7e centrale solaire thermodynamique la plus grande au monde, après 5 centrales américaines aux premiers rangs, puis la centrale Solaben en Espagne. Son extension programmée en trois étapes, portera sa puissance à 580 MW. La centrale Noor deviendra alors la plus grande centrale solaire au monde.

Le Maroc est le premier producteur mondial de phosphate et détient 50% du phosphate mondial.

Le Maroc accueille 8.000 étudiants africains, dont 6.500 boursiers (payés par le contribuable marocain) issus de 42 pays du continent.

Le Maroc, entre 2000 et 2010, a conclut plus de 300 accords de coopération, tous secteurs confondus, avec des pays d’Afrique Subsaharienne.

Le Maroc organise un rendez-vous économique africain majeur, le Forum Afrique Développement (AttijariBank) qui en est à sa 4éme édition en 2016.

Que dire de ce qu’il est permis d’appeler ‘’le modèle marocain de transformation économique’’ sous le leadership visionnaire et volontariste du style de management public impulsé et incarné par le Roi Mohammed VI. Le ‘’modèle marocain’’, même s’il reste au Royaume chérifien beaucoup de défis à relever, mériterait d’ailleurs à être enseigné dans les business schools et dans les écoles nationales d’administration en Afrique.


Avec l’Afrique du Sud en Afrique Australe, l’Ethiopie en Afrique de l’Est, le Nigéria en Afrique de l’Ouest, le Cameroun en Afrique Centrale et l’Ile Maurice dans l’Océan Indien, le Maroc, en Afrique du Nord, vient compléter ce panorama de ces ‘’champions’’’ africains, véritables locomotives sous-régionaux d’une Afrique en mouvement et en situation. Une Afrique qui vit un reclassement géostratégique, géoéconomique et géopolitique sans précédent.

Ce Maroc sous Mohammed VI, impulser des sauts qualificatifs et est entrain de réécrire une nouvelle grammaire des relations économiques et commerciales Sud-Sud.

Siré SY, Président du Think Tank Africa WorldWide Group






Hebergeur d'image



Hebergeur d'image