leral.net | S'informer en temps réel

Ce qui n'a jamais été dit sur la grâce accordée à Karim Wade... : Révélations sur les vraies identités des autorités Qataries


Rédigé par leral.net le Mercredi 29 Juin 2016 à 13:42 | | 9 commentaire(s)|

Ce qui n'a jamais été dit sur la grâce accordée à Karim Wade... : Révélations sur les vraies identités des autorités Qataries
Plus on avance plus les choses deviennent claires et ceux qui s'offusquaient de l'éventualité d'un deal pour libérer Karim Wade se font de petits davantage. Depuis les premières heures qui ont suivi la sortie de Karim Wade de Rebeuss pour rejoindre en catimini le domicile de Me Madické Niang en vue d'y rencontrer certaines personnalités avant de continuer vers l'aéroport de Yoff où l'attendait le jet privé Gulfstream G650 mis à sa disposition par ses amis Qataris. La suite est connue. Comme révélé par dakarposte, il est passé par Versailles avant de publier le communiqué déjà rédigé depuis... Dakar etc.
Dakarposte a appris de sources généralement bien informées qu'un impressionnant dispositif discret était mis en place sur le long du trajet que devait prendre le fils de l'ancien président Abdoulaye Wade et c'est dans le véhicule d'un haut responsable des services secrets que Karim Wade avait pris place pour se rendre chez son avocat aux Almadies pour surtout y recevoir la bénédiction de chefs religieux mais surtout être briefé par le Procureur Général Qatari Dr Ali Bin Fetalis Al Marri en compagnie de l'ambassadeur Saree Bin Ali Al Qahtani,sur la suite des évènements après sa grâce avant d’être "escorté" jusqu'à la coupée du jet privé. Durant ces quelques minutes passées au domicile de Me Madické Niang,il y aurait eu quelques instants de flottements qui pouvaient faire capoter tout l'agencement de ce "deal" et il a fallu un entretien téléphonique entre Karim Wade et l'Emir Cheikh Tamim Ben Hamad Al Thani pour que les choses suivent leur cours normal.
Mais la publication de photos prouvant la rencontre entre le chef de l'Etat et le procureur général du Qatar dans la journée précédant la libération de Karim Wade a fini de jeter du sable dans le mécanisme mis en place pour faire passer cette grâce comme argent comptant. Et depuis quelques jours c'est une chasse aux sorcières au niveau de la présidence sur l'identité du « traitre » car du coté qatari on dégage en touche.
Pour notre Agent de Renseignements Infiltré juché sur les miradors du Palais, une enquête minutieuse a fini d'innocenter les quelques personnes au courant de cette audience qui n'était inscrite nulle part sur les registres de la Présidence de la République Sénégalaise, mais penche plutôt pour des peaux de banane glissées par les Qataris qui ne semblaient pas enchantés des conditions de la libération de Karim Wade. Poussant davantage ces investigations, notre ARI nous confie qu'au niveau de la Présidence, on s'attend à la publication de documents ayant traits à cette négociation d'ici quelques temps et une offensive de charme est prévue sous peu pour "éclairer" la lanterne des Sénégalais.






Hebergeur d'image



Hebergeur d'image


Hebergeur d'image