leral.net | S'informer en temps réel

Célébration de fêtes musulmanes dans la division : Médina Baye invite les chefs religieux à la concertation

Par la voix de son Secrétaire particulier, le Khalife de Médina Baye a invité, mardi, en marge de la cérémonie officielle, du Maouloud 2015, les autorités étatiques et les leaders d’opinions à sauvegarder la culture de vivre ensemble. Cheikh Ahmad Tidiane Niasse a aussi appelé ses pairs chefs religieux à renforcer le dialogue afin de trouver un consensus sur la célébration des fêtes musulmanes.


Rédigé par leral.net le Mercredi 23 Décembre 2015 à 08:39 | | 1 commentaire(s)|

La culture de vivre ensemble est une tradition typiquement sénégalaise. Mais, lors des fêtes religieuses, le constat en est tout autre avec plusieurs Tabaski ou Korité. Pour éviter, ce problème de dates sur la célébration des fêtes musulmanes au Sénégal, le Khalife général de Médina Baye a invité ses pairs chefs religieux à la concertation et au dialogue. « Au Sénégal des concertations ont déjà commencé avec les autorités et les leaders d’opinions pour sauvegarder la culture de vivre ensemble qui est un héritage. Je profite de votre présence pour solliciter au près de mes paires chefs religieux en renforcement de ce dialogue. Il nous conduira en particulier à dégager des positions communes sur des questions de dogmes, sur des questions de dates sur la célébration des fêtes religieuses musulmanes », soutient Amadou Samb, Secrétaire particulier du Khalife de Médina Baye. L'homme qui a porté la parole de Cheikh Ahmad Tidiane Niasse lors de la cérémonie officielle du Maouloud 2015, à Médina Baye, appelle également les fidèles au respect des règles de l’Islam et de la voie Tidjania en conformité aux recommandations de leur guide, Cheikh Ibrahim Niasse. « C’est cela qui nous a permis d’être une communauté enracinée dans les valeurs de l’Islam mais ouverte à tous nos congénères », dit-il.

Pour lui, l’Islam doit être décompressé et ouvert ou vivre ensemble avec l’ensemble des confessions qui sont dans le monde, selon l’idéologie omarienne au contexte de tous les soufis du 21ème siècle. D’ailleurs, soutient-il, « le lieu par excellence de cette fortification est la Jamhiyatu ansaarud-Dîn, association portée sur les fonds baptismaux par notre guide, Cheikh Ibrahim Niasse, dans les années 1940 et reconnue par le gouvernement du Sénégal le 31 octobre 1960 ».

Ainsi, le Khalife de Médina Baye appelle les disciples de Baye Niasse « à parfaire l’organisation de cette association pour mieux la mettre au service de l’Islam, d’un Islam de paix et de progrès ». Il a aussi lancé un appel à tous les disciples de Cheikh Ibrahim Niasse à adhérer à cette association à travers les institutions officielles au Sénégal et partout dans le monde.

Fara Mendy









Hebergeur d'image





Hebergeur d'image