leral.net | S'informer en temps réel

Célébration de la 8ème édition du Dakar’elles: Les gouvernements et dirigeants invités à jouer leurs rôles

Sous le patronage de l’Etat du Sénégal, le système des Nations-Unies et ses partenaires ont décidé d’unir leurs forces pour mettre fin aux violences faites aux femmes et aux filles en Afrique de l’Ouest. Lors de la cérémonie de lancement de la campagne "16 jours d’activismes contre la pandémie des violences" tenue le samedi 1er décembre dernier, les dirigeants ont été invités à jouer leur partition.


Rédigé par leral.net le Mardi 4 Décembre 2012 à 16:00 | | 0 commentaire(s)|

Célébration de la 8ème édition du Dakar’elles: Les gouvernements et dirigeants invités à jouer leurs rôles
La campagne "16 jours d’activismes contre les violences faites aux femmes" a été lancée le 1er décembre dernier. A la Place du Souvenir africain, sous le patronage du gouvernement du Sénégal, le système des Nations-Unies et ses partenaires ont décidé d’unir leurs forces pour mettre fin aux violences physiques, sexuelles et morales que subissent au quotidien les femmes et filles au Sénégal et en Afrique de l’Ouest.

Lors du lancement de cette 8e édition du Dakar’Elles, les acteurs, dans leur plan d’actions, misent sur la sensibilisation et l’information auprès des femmes, des jeunes filles et du grand public. «Nous devons tous faire davantage pour protéger les femmes et empêcher cette violation persistante des droits humains», a conseillé Michèle Bachelet. Ce combat qui ne peut s’effectuer sans l’implication des gouvernements et des dirigeants qui doivent montrer l’exemple. Car selon elle, «il est grand temps qu’ils traduisent leurs promesses internationales en actions nationales concrètes».

Pour combattre ces pratiques, «les lois doivent être appliquées et strictement respectées par toutes les personnes sans distinction aucune. Les professionnels sanitaires doivent être formés. Les victimes doivent être mises à l’aise devant les acteurs juridiques pour défendre leur honneur. Les services juridiques doivent punir ou sanctionner les auteurs à la hauteur de la gravité de leur acte», a-elle-expliqué.

Des stands d’expositions, des discussions thématiques sur les violences faites aux femmes et aux enfants, la paix et la sécurité en Afrique de l’Ouest, et un cross féminin de 5 km sont parmi les activités effectuées lors de cette journée.






Hebergeur d'image



Hebergeur d'image