leral.net | S'informer en temps réel

Célébration de son 40e anniversaire : Le Sudes appelle à la mobilisation pour la mise en œuvre des réformes de l’éducation

Le Syndicat unitaire et démocrate des enseignants du Sénégal (Sudes) a célébré, ce jour, ses 40 ans de lutte syndicale pour la défense et la promotion du statut des enseignants au Sénégal. Le forum de cette année, placé sous le signe de la renaissance scientifique africaine, a regroupé des experts du secteur pour échanger sur les voies et moyens à mettre en place pour le respect des réformes du système éducatif. Selon le Secrétaire général national du syndicat, Amadou Diaouné, cette vision s’inscrit dans le combat social du syndicat.


Rédigé par leral.net le Mercredi 29 Juin 2016 à 14:47 | | 0 commentaire(s)|

Mobiliser les forces sociales pour la mise en œuvre des réformes de l’éducation. C’est le souhait du Syndicat unitaire et démocrate des enseignants du Sénégal (Sudes) qui a célébré, aujourd’hui, son 40e anniversaire. De l’avis de son Secrétaire général national, seule la mise en œuvre des réformes du système éducatif peut mettre fin à la crise actuelle qui prévaut dans l’école sénégalaise. Et pour ce faire, Amadou Diaouné et ses camarades appellent à la mobilisation des forces sociales pour amener l’Etat à matérialiser les conclusions de la concertation de l’éducation au Sénégal.

« Dans le cadre de la célébration des 40 ans du Sudes, nous avons organisé ce forum qui porte sur une problématique importante pour l’éducation. Il s’agit de la réforme de l’éducation. Nous voulons, à travers la réflexion et les échanges entre les experts en éducation et les acteurs clé du système et aussi m’importe quel citoyen, déblayer les voies et les moyens, identifier les difficultés et les surmonter, en vue de mettre le cap sur les réformes en profondeurs de notre système éducatif », a indiqué Dr Diaouné qui ajoute : « Ceci s’inscrit dans la vision et la tradition du Sudes. Pour le Sudes, le combat syndical à l’éducation doit porter à la fois sur la défense et la promotion des revendications du statut des enseignants, mais aussi et surtout la défense et la promotion de l’école ».

Face à la crise actuelle qui plombe le système éducatif sénégalais, le syndicaliste est d’avis que les forces sociales du Sénégal doivent se mobiliser pour porter le combat et sauver l’école sénégalaise. « L’école sénégalaise est dans une crise multiforme, et il faut qu’on en sorte. Les solutions ont été dégagées à travers les grandes concertations, il faut aller vers les mises en œuvre. Si la volonté politique est formellement manifestée à travers l’organisation des conseils présidentiels, dans la réalité, nous attendons encore la mise en œuvre des conclusions des concertations de la réforme de l’éducation », se désole-t-il.

Par ailleurs, Amadou Diaouné s’offusque du fait que, malgré les invitations adressées, aucune autorité n’a pris la peine de prendre part à cette rencontre.

Saly Sagne
(Stagiaire)






Hebergeur d'image