leral.net | S'informer en temps réel

Cemac: l’UE rompt les négociations sur un accord de partenariat économique


Rédigé par leral.net le Vendredi 17 Février 2017 à 14:53 | | 0 commentaire(s)|

 
Pas d'accord de partenariat économique (APE) entre l'UE et la Cemac. La réunion du Conseil des ministres d'Afrique centrale s'est terminée en queue de poisson, sans réussir à lever les réserves des pays à signer un tel accord. Agacée par cette temporisation de la Cemac, l'UE a rompu les négociations. Détails
 
C'est l'agacement qui l'a emporté sur la patience. Lors du sommet extraordinaire de Malabo en juillet 2016, les pressions de l'Union européenne (UE) pour une signature de l'accord de partenariat économique (APE) en octobre 2016, se sont heurtées aux réticences de certains pays de la Communauté économique et monétaire de l'Afrique centrale (Cemac).
 
Une réticence qui avait poussé le président gabonais, Ali Bongo à prêcher auprès de ses homologues qui émettaient encore des réserves à la signature d'un Accord de partenariat économique (APE) « complet, juste et équilibré ». Plus de six mois après cette tentative, les réserves des pays ont resurgi lors de la 31e session ordinaire Conseil des ministres de l'Union économique de l'Afrique centrale (UEAC). En réponse à cette impasse, l'UE a rompu unilatéralement, les négociations pour la signature de l'APE avec la zone Cemac.
 
« Passant à l'examen des questions économiques, le Conseil des ministres a pris acte de la décision unilatérale de l'Union européenne de mettre un terme au processus régional des négociations en vue de la conclusion d'un Accord de partenariat économique (APE) entre l'Afrique centrale et l'Union européenne », indique le communiqué final des travaux lors de cette session.
 
Le 03 mars, la réunion de l'espoir
 
Pourtant, l'optimisme régnait avant la publication de ce communiqué surprenant. Les pays de la zone envisageaient de prendre exemple sur le Cameroun qui a signé un APE d'étape avec l'UE, pour pouvoir s'acheminer progressivement vers la signature d'un accord de partenariat entre la Cemac et l'organisation régionale européenne.
 
Pour rappel, le Cameroun est lié depuis 2009 à l'UE par un APE d'étape qui l'engage à libéraliser 80% de ses importations pour une période de 15 ans. Entré en vigueur depuis août 2016, cet accord prévoit un abattement de 25% sur près de 1800 produits européens importés par le Cameroun.
 
Le passage à la signature d'un accord avec toute la zone économique quant à lui se fait plus lentement. Il bute sur l'établissement d'un tarif commun à toute la zone. La dernière chance de convaincre les pays encore réticents se jouera en mars prochain à Douala. Le Cameroun mettra alors en avant son expérience avec l'APE.
 
« Le Conseil des ministres a pris note de ce qu'une position commune des Etats de la Cemac sera exprimée au cours de la réunion du Comité ministériel des négociations de l'Accord de partenariat économique (Comina) prévue le 3 mars 2017 à Douala, au Cameroun », a conclu le communiqué.
 
*Les pays de la CEMAC : Cameroun, Congo, Gabon, Guinée équatoriale, Tchad et Centrafrique.
 
Par La Tribune Afrique








Hebergeur d'image