leral.net | S'informer en temps réel

Cérémonie officielle du Magal de Touba : Serigne Sidy Moctar avocat des paysans et de l’école sénégalaise

La 120ème édition du Magal de Touba a vécu. La cérémonie officielle a lieu en présence de la délégation officielle et plusieurs délégations étrangères. Après le discours du ministre de l’Intérieur et de la Sécurité Publique, le Khalife Général des Mourides, Serigne Sidy Moctar Maty Lèye Mbacké, par la voix de son porte-parole, Serigne Bass Abdoul Khadre, se fait l’avocat des paysans et de l’école sénégalaise, deux secteurs dans un tourbillon depuis des années.


Rédigé par leral.net le Vendredi 12 Décembre 2014 à 14:25 commentaire(s)|

Cérémonie officielle du Magal de Touba : Serigne Sidy Moctar avocat des paysans et de l’école sénégalaise
«Le gouvernement doit apporter assistance aux paysans et penser à construire un système éducatif avec moins de problèmes», demande-t-il, se faisant ainsi l’avocat des paysans et de l’école sénégalaise. Le Khalife Général des Mourides appelle les jeunes en âge d’apprendre de faire de la quête du savoir, une priorité et à tout prix et à taire les difficultés rencontrées dans la quête du savoir ou bien à les poser avec beaucoup de diplomatie.

Après avoir appelé au retour à Dieu, le Khalife Général des Mourides invite au travail et exige le bannissement du gaspillage. « Pour obtenir une prospérité dans un pays, dans le monde, il faut un retour à Dieu, et bannir tout ce qui peut provoquer une rébellion », a-t-il invité.

Serigne Sidy Moctar Maty Lèye Mbacké a, par ailleurs, rejoint le président de la République Macky Sall que l’activité favorite de beaucoup des jeunes et mêmes certains adultes est le folklore et les jeux. « Or, aucun pays ne peut se développer dans le folklore et avec des jeux», fait-il remarquer avant d’inviter les jeunes surtout aux valeurs de l’islam.

Il a également appelé au changement de comportement. C’est ainsi qu’il a demandé aux parents et à l’Etat de s’impliquer d’avantage dans l’éducation des enfants.

Abordant les maux qui gangrènent la société sénégalaise, le Khalife Général des Mourides avertit sur les méfaits de l’égoïsme et de la méchanceté. « La méchanceté et l’égoïsme doivent céder la place au partage et à l’entraide et l’assistance aux plus démunis ».

Ferloo





Hebergeur d'image





Hebergeur d'image