leral.net | S'informer en temps réel

Certains intellectuels et certains hommes politiques ne sont pas des exemples - Par Malick Wade Guèye


Rédigé par leral.net le Mardi 19 Août 2014 à 08:28 | | 2 commentaire(s)|

Certains intellectuels et certains hommes politiques ne sont pas des exemples - Par Malick Wade Guèye
« L’opinion est quelque chose d’intermédiaire entre la connaissance et l’ignorance » disait Platon. Malheureusement l’opinion sénégalaise, dans sa majorité, tend vers la seconde alternative ; l’ignorance. C’est pourquoi, nos intellectuels et hommes politiques malhonnêtes, sans foi les embarquent dans des illusions néfastes de par leurs mensonges d’Etat. On invente et on dit tout pour mettre en mal le Président de la République le mieux élu d’avec son peuple. « Le sage ne dit pas tout ce qu’il sait, le sot parle toujours et ne sait pas ce qu’il dit ». De là, on peut bien, par la grâce qu’on doit à notre peuple, qualifier tous ceux qui critiquent son Excellence Mr. Macky SALL : ils ne sont pas des sages mais plutôt des sots. D’Idrissa SECK, en passant par Malick NDIAYE, Moubarack LO, Babacar Justin NDIAYE, Sérigne Mbacké NDIAYE, Babacar GAYE, Amadou SALL, Seydi GASSAMA et ce fou d’Ansoumana DIONE, l’honneur de nos intellectuels et hommes politiques, leur foi, leur dignité ont semé dans nos âmes des inclinations vicieuses qui poussent les sénégalais de bonne foi à les reléguer en seconde espèce ; des bêtes. A les écouter parler, à les lire, à les voir se mouvoir sur l’échiquier politique, posant leur baluchons dans toutes les formations politiques ou coalitions, personne ne leur accorde crédibilité, ils ont déshonoré les jeunes générations par leur lâcheté rien que pour abuser ce peuple égaré durant les douze années de WADE. La République est une affaire de conscience collective et doit englober en son sein tout notre patrimoine humain. S’opposer, nous disons oui mais pour que triomphe une République démocratique afin que chaque sénégalais s’y glorifie où qu’il se trouve.

La traque des biens mal acquis, le procès de Wade fils, la dynastie Faye-Sall, la perte de certaines localités aux élections locales, la crise universitaire, la rareté des pluies, le PSE sont entre autres, pour les uns et pour les autres, une cruauté politique qui anéantirait son Excellence le Président de la République qui préfère toujours répondre par le silence. Je ne connais rien de plus méprisable qu’un intellectuel dont on achète la dignité et la loyauté par l’argent ou le rang social, un intellectuel qui refuse de donner à sa communauté ce qu’elle lui doit : sa pierre à l’édifice commune d’une belle Nation. Celui qui ne veut pas servir son peuple positivement par devoir et par justice mériterait-il d’y être enterré à la fin de ses jours ? Mériterait-il une seule page d’histoire après sa mort ? « Où que finisse votre vie elle y est toute, l’utilité de la vie n’est pas en l’espace mais elle est en l’usage. Un tel a longtemps vécu qui a pourtant peu vécu. Attendez-vous-y pendant que vous y êtes ».

Notre vie est la résultante des choix politiques que nous faisons. Ce 25 Mars 2012, nous avions fait le meilleur choix en élisant son Excellence Monsieur Macky SALL comme Président de la République du Sénégal. Choix ne pouvait-être plus judicieux et pertinent vu l’homme, de par son parcours politique, sa carrure, sa personnalité, ses étincelles de vertus qui brillent en lui : le calme, la sérénité, le sérieux, la fermeté, la retenue, l’ouverture d’esprit et l’amour envers son prochain. Tout cœur qui connait l’attachement du sien par le respect ne me démentira pas car il n’a jamais mis à nu les dérives des uns et des autres opérées dans l’exercice d’une quelconque responsabilité depuis qu’il est aux affaires. Il a toujours gardé par devers lui ce qui le lie avec tout un chacun. Jamais on l’a entendu critiquer un Monsieur un tel publiquement. Il veut toujours amener ses détracteurs et/ou insouciants, par son silence, à réfléchir et à se rectifier et ceci jusqu’à se faire traiter de mou, de docile, de dominé par sa femme. NON, son Excellence est le meilleur de tous les hommes d’Etat de son temps au Sénégal, le meilleur de tous les maris. Il n’a pas d’alter égo parce que mieux éduqué, plus sage, plus expérimenté et plus compréhensif.

Après ce 25 Mars, son premier geste est de tendre la main à tous les hommes et femmes sur qui il pouvait compter pour bâtir un Sénégal émergent, sachant que le secret du changement consistait à ne pas concentrer toute son énergie pour exhiber les bévues de Wade d’avec ses hommes, mais à construire le futur. Il était obnubilé par la réussite soudaine. Mais parmi ces hommes et femmes, on y comptait des lâches qui étaient là pour abuser son Excellence, pour le faire chanter ; si bien que leurs aveux les discréditent tous auprès du peuple entier. En premier Idrissa SECK, devenu fou et ne semble pas capable d’accepter la volonté de Dieu, Malick NDIAYE, qui ignore que l’histoire est faite pour juger les hommes, Moubarack LO, qui se trompe toujours d’adversaire et même de partenaire car ne sachant dissocier le jour et la nuit, Babacar Justin NDIAYE, le politologue voyant qui se croit capable de prédire l’avenir, Sérigne Mbacké NDIAYE, détenteur du trophée des menteurs du monde entier, Amadou SALL, prototype des délinquants issus de la banlieue, Babacar GAYE, l’inspirateur du système gouvernemental WADISTE qui a mis le pays dans son état d’arriération actuelle.

Peuple sénégalais mes chers compatriotes, honorons notre pays en nous mettant au travail, croyons au PSE au lieu de passer tout le temps à écouter des intellectuels politiciens de la plus basse catégorie nous servir leurs balivernes. Couvons d’estime celui que nous avons élus jusqu’à la fin de son mandat pour ensuite le juger. C’est cela être sénégalais au vrai sens du terme.

Malick Wade GUEYE, depuis Almeria/ Espagne.
Wadegueye71@yahoo.fr






Hebergeur d'image





Hebergeur d'image