leral.net | S'informer en temps réel

Ces recrues qui ont coûté cher à Man City

Si Manchester City peut se réjouir d'avoir consenti de lourds investissements pour s'offrir des joueurs tels que Tévez, Agüero ou Touré, les Citizens n'ont pas toujours fait les bons choix.


Rédigé par leral.net le Vendredi 7 Septembre 2012 à 12:39 | | 0 commentaire(s)|

Ces recrues qui ont coûté cher à Man City
Bien avant le Paris Saint-Germain, Manchester City a pu profiter des pétrodollars venant du Moyen-Orient. Et depuis l’arrivée de l’Emirati Khaldoon Al Mubarak, les Citizens ont pu se constituer une équipe digne d’aller chercher la couronne d’Angleterre et de se frotter aux ténors européens. Pour ce faire, les dirigeants mancuniens ont dépensé une somme considérable (+ de 475 M€). Un investissement qui n’a cependant pas toujours été payant.

FM vous propose ainsi de faire un tour d’horizon sur ces joueurs recrutés à des prix élevés et qui n’ont jamais été rentables pour le champion d’Angleterre en titre. À commencer par le Brésilien Robinho. Recruté en 2008 contre 42 M€, l’international auriverde a certes réalisé une première saison de bonne facture (14 buts en 31 matches de Premier League), mais très rapidement tout s’est déréglé. Prêté à Santos l’année suivante, il est vendu ensuite au Milan AC contre 18 M€, soit une moins-value de 24 M€ en deux ans.

Autre flop offensif de City, le Brésilien Jô est un cas encore plus désespérant. Arrivé en même temps que Robinho pour 24 M€, il n’a inscrit qu’un seul but pour les Citizens avant d’enchaîner les prêts (Everton, Galatasaray) et d’être ensuite transféré gratuitement à l’Internacional. En attaque toujours, Emmanuel Adebayor n’a également pas été un investissement rentable. Embauché en échange d’un chèque de 29 M€, le Togolais ne sera resté qu’une saison et demie à l’Ethiad Stadium. Longtemps prêté, l’ancien Monégasque ne parvenait pas à trouver de club preneur, la faute à ses 800 000€ mensuels. Véritable boulet financier pour City, « Ade » a enfin trouvé une porte de sortie à Tottenham, mais les Spurs n’ont déboursé que 6,4 M€. Aujourd’hui, c’est bien Arsenal qui a réalisé la meilleure affaire.

Et que dire du Paraguayen Roque Santa Cruz, enrôlé pour 21,2 M€, qui vient d’être prêté pour la troisième fois consécutive (Blackburn, Betis Séville et Malaga) ? Les gouffres financiers offensifs ne sont cependant pas les seuls pêchés de Man City. Rappelons que le milieu récupérateur Nigel De Jong a été vendu au Milan AC à 27 ans pour 3,5 M€ (il en a coûté 18 M€) et que le latéral anglais Wayne Bridge filait déjà en prêt un an et demi après que City ait déboursé 13 M€ pour s’attacher ses services. Touché par la fièvre acheteuse, le club anglais n’a pas toujours fait des choix judicieux. Reste maintenant à savoir s’il sera imité par l’autre « jouet » des richissimes investisseurs du Moyen-Orient, le Paris Saint-Germain.

Top 10 des plus gros flops offensifs de... par evidenceprod






Hebergeur d'image