leral.net | S'informer en temps réel

Ces recrues victimes du changement d’entraîneur

Ils se croyaient partis pour relever un nouveau challenge la saison dernière. Mais un an après, ils ont déjà dû plier bagage ou revoir leurs plans suite à la nomination d'un nouveau coach.


Rédigé par leral.net le Jeudi 13 Septembre 2012 à 15:28 | | 0 commentaire(s)|

Ces recrues victimes du changement d’entraîneur
Bojan Krkic (ESP/22 ans)

Il est l’un des rares produits du centre de formation du Barça à ne pas avoir pu percer en équipe première. Libéré par les Blaugrana l’été dernier, l’attaquant espagnol est parti rejoindre son ancien coach, Luis Enrique, à l’AS Rome contre 12 M€. Un an plus tard, le remplacement de son coach par Zdenek Zeman lui est fatal. Ses 7 buts inscrits en 33 matches de Serie A n’ont pas convaincu le Tchèque qui l’a envoyé en prêt au Milan AC.

Craig Bellamy (GAL/33 ans)

Malgré son statut d’enfant terrible du football britannique, le Gallois avait convaincu le Liverpool de Kenny Dalglish de le rapatrier quatre ans après son départ du club de la Mersey. Arrivé gratuitement, Bellamy joue à merveille son rôle de remplaçant de luxe (6 buts en 12 titularisations) et participe même au succès des Reds en Carling Cup. Mais le licenciement de Dalglish lui indique la porte de sortie. Non conservé par Brendan Rodgers, l’ailier est rentré au pays, à Cardiff.

Louis Saha (FRA/34 ans)

Recruté par Tottenham en janvier dernier, le Frenchie signe un contrat de six mois avec l’espoir d’être conservé au sein d’une équipe ambitieuse décidée à bouleverser la hiérarchie du Big Four. Auteur de 3 buts en 10 matches, l’ancien Toffee affiche un bilan honorable. Sauf que le 3 juillet, André Villas-Boas prend les rênes des Spurs. Dix jours après, l’annonce du départ de Saha est faite. Le Français a toutefois su rebondir à Sunderland.

Miralem Pjanic (BOS/22 ans)

Décidément, les recrues de Luis Enrique ont du mal à plaire au Tchèque Zdenek Zeman. Mais si Bojan a su rebondir ailleurs, l’ancien Lyonnais Miralem Pjanic doit prendre son mal en patience. Avec un seul match au compteur cette saison, le Bosnien n’entre pas dans les plans de son coach qui préfère des joueurs au jeu plus vertical. Si cette situation perdure, la presse italienne indique que plusieurs équipes attendraient le feu vert giallorosso pour une vente.

Matthieu Margueritte






Hebergeur d'image



Hebergeur d'image


Hebergeur d'image