Leral.net | S'informer en temps réel



Cette fille née sans avant-bras gauche a créé une prothèse qui lance des paillettes

le 8 Avril 2016 à 08:23 | Lu 661 fois

Cette fille née sans avant-bras gauche a créé une prothèse qui lance des paillettes

 

 

Jordan Reeves, une courageuse jeune fille de 10 ans originaire de Columbia dans le Missouri (États-Unis), est née avec le bras gauche qui s’arrête au niveau de son humérus, ou juste au-dessus de son coude.

Jordan Reeves, une courageuse jeune fille de 10 ans originaire de Columbia dans le Missouri (États-Unis), est née avec le bras gauche qui s'arrête au niveau de son humérus, ou juste au-dessus de son coude.

Born Just Right/Photo by Jen Reeves

Lors d’un atelier pratique pour enfants nés sans membres, au lieu de créer une prothèse classique, elle a mis au point un «canon à paillettes».

Cette fille née sans avant-bras gauche a créé une prothèse qui lance des paillettes

Born Just Right/Jen Reeves / Via youtube.com

Elle a appelé sa création «Project Unicorn» (Projet Licorne) et explique que ça fait partie intégrante de sa panoplie de super-héroïne, Girl Blaster.

«J’aime l’aspect des paillettes et leur brillance», a raconté Jordan à BuzzFeed News. «Et j’aime les licornes parce qu’elles sont magiques et qu’elles déchirent.»

Jordan a réalisé sa création lors d’un événement appelé Superhero Cyborg. Il s’agit d’une formation en design de cinq jours donnée à San Francisco parKIDMob, une organisation de design à but non lucratif pour les enfants, et Autodesk, une société de logiciels de conception 3D.

(Autodesk/Photo by Sarah O’Rourke)

(Autodesk/Photo by Sarah O’Rourke)

 
 

L’événement avait pour but d’aider les enfants à créer une main ou un bras qui serait non seulement fonctionnel, mais qui posséderait aussi de super-pouvoirs, a expliqué Kate Ganim, co-directrice de KIDMob, à BuzzFeed News.

«Que se passe-t-il si nous allons plus loin, pour que la création devienne unexosquelette  destiné à améliorer les capacités naturelles du corps?», a ajouté Ganim, titulaire d’une maîtrise en architecture au California College of the Arts. «Ces enfants sont souvent considérés comme des personnes handicapées, mais que se passe-t-il si nous les invitons à posséder de super-pouvoirs? À quoi ça va ressembler?»

Durant une semaine en janvier, cinq enfants ont travaillé avec six professionnels et des étudiants en architecture et en ingénierie pour réaliser leurs propres «modifications corporelles.» Un enfant a par exemple réalisé une «attelle pour le sport».

Durant une semaine en janvier, cinq enfants ont travaillé avec six professionnels et des étudiants en architecture et en ingénierie pour réaliser leurs propres «modifications corporelles.» Un enfant a par exemple réalisé une «attelle pour le sport».

Voici David. Kid Mob/Kate Ganim

D’autres enfants ont créé des dispositifs à multiples fonctions, comme un fusil à eau.

Voici Riley
 

Kid Mob/Kate Ganim

Voici Sydney
 

Kid Mob/Kate Ganim

 
 

Cet enfant a appelé son projet le Nubinator 3.0.

Cet enfant a appelé son projet le Nubinator 3.0.

Voici Kieran. Kid Mob/Kate Ganim

Le groupe a appris à modeler et à imprimer en 3D, à réaliser des moulages en plâtre, à faire de l’électronique et à coudre pour créer ces dispositifs. Ils ont également exploré les super-pouvoirs et les super-capacités à intégrer dans leurs dispositifs.

Le groupe a appris à modeler et à imprimer en 3D, à réaliser des moulages en plâtre, à faire de l'électronique et à coudre pour créer ces dispositifs. Ils ont également exploré les super-pouvoirs et les super-capacités à intégrer dans leurs dispositifs.

(AutoDesk/Sarah O'Rourke)

Mais Jordan et le reste du groupe n’ont pas encore fini leurs projets. Jordan travaille toujours avec son prothésiste actuel et son mentor de l’événement Superhero Cybord sur son projet et elle espère mettre au point le canon à paillettes ultime.

youtube.com  / Via youtube.com

La version la plus récente du projet est une main imprimée en 3D qui se pliera au niveau du coude. Jordan et son équipe travaillent pour que le dispositif tire des paillettes et prenne la forme d’un poignet en recourant à sa force naturelle pour qu’elle puisse tenir son téléphone.

Le groupe présentera ses projets terminés en juin.

Ce que Jordan a préféré, c’était sa liberté d’action pour créer ce qui l’inspirait. Elle dit qu’elle souhaite désormais travailler avec les imprimantes 3D.

Ce que Jordan a préféré, c'était sa liberté d'action pour créer ce qui l'inspirait. Elle dit qu'elle souhaite désormais travailler avec les imprimantes 3D.

Born Just Right/Jen Reeves

Elle espère avoir inspiré d’autres enfants comme elle à créer des choses pour eux-mêmes.

«Si vous vous persuadez que vous pouvez le faire,» dit-elle, «alors vous pourrez le faire.»

buzzfeed



Plus de Télé
< >

Mercredi 7 Décembre 2016 - 23:54 Selfie version singe, appréciez!!