leral.net | S'informer en temps réel

Chantage extorsion de fonds : L'entrepreneur, la comptable et l'histoire de sexe

PICCMI.COM- Une affaire de sexe et de chantage sur la base d’image obscènes a été diligentée par la Section de recherches de Colobane. Vedettes de cette histoire un peu à l’eau de rose : l’entrepreneur Moustapha Seck et la comptable Adama Diop. L’un, qui avait reçu trois photos obscènes de l’autre via le net et par le biais d’un ami français, menaçait de publier les clichés incriminés, si jamais il n’avait pas son…pied.


Rédigé par leral.net le Vendredi 29 Août 2014 à 04:17 | | 0 commentaire(s)|

Chantage extorsion de fonds : L'entrepreneur, la comptable et l'histoire de sexe
Ce n’est pas tous les jours que ce genre de plat vient au menu de la Section de recherches. Les Officiers de police judiciaires de la Caserne Samba Dièry Diallo de Colobane en sont souvent servis, mais n’en raffolent pas. C’est sûr. Trop sensibles pour être gérées en toute quiétude et trop emberlificotées pour être démêlées, ces histoires de sexe, chantage et extorsion de fonds font souvent l’objet d’une enquête minutieuse. Et la dernière en date est celle de Adama Diop, comptable de 46 ans et célibataire sans enfant. La dame, qui a déclenché la procédure suite à sa lettre plainte déposée sur la table du commandant Cheikh Sarr de la Section de recherches, se plaignait des agissements de l’entrepreneur Moustapha Seck, 36 ans, marié et père d’un enfant.

De l’économie de la plainte, il ressort que les deux parties se sont connues sur Internet via le site de rencontre Badoo. De fil en aiguille, les deux amies changent respectivement leurs cordonnées. Et une relation amoureuse s’ensuit. Tout naturellement ( ?), l’entrepreneur, qui habite Mbao, s’est rendu à trois reprises chez Adama Diop à Pikine. Mais la relation va vite capoter. La demoiselle a deviné que l’entrepreneur n’est qu’à la recherche d’un nid douillet, occupé par une gracieuse dame, pour tirer sa crampette. Adama Diop, qui a très vite compris que Moustapha Seck ne cherchait qu’à coucher avec elle, décide de mettre fin à cette relation qui ne lui convenait plus. Un épilogue auquel Moustapha Seck ne s’entendait point. Loin de s’avouer vaincu, l’entrepreneur a mis en branle une stratégie pour obtenir son…pied. Sans jamais le dire à Adama, Moustapha détenait une arme fatale qu’il comptait utiliser contre son ex pour la contraindre à voyager ensemble au pays de la jouissance.

Elle se laissait photographier nue par Didier

Moustapha Seck n’avait pas choisi Adama Diop par hasard. Les deux personnes avaient un ami commun, un certain Didier Journer, un homme qui vit en France. Si pour Moustapha l’homme est une simple connaissance, pour Adama Diop, il fut un copain, son Robin des bois connu à travers le Net. Entre les deux, la petite amourette a été poussée jusqu’à sa limite. D’ailleurs pour permettre à Didier d’assaisonner ses fins de «Journer», elle lui ouvrait grandement ses cuisses. Un show des plus lascifs qu’elle lui offrait, en live, via Skype. Adama ne s’arrêtait pas là. Pour satisfaire les caprices de son Don Juan, elle se laissait photographier nue par Didier. Des clichés hots montrant la dame Adama Diop, dans son plus simple appareil, son entrejambe en exergue. Des photos que Didier, par péché masculin, transmettra à son ami Moustapha Seck. Mais à peine les poses suggestives reçues, Moustapha a eu dessein de les utiliser comme moyen de chantage pour, à son tour, coucher avec la dame Adama Diop. Quand Adama, dans le blanc de l’œil, a dit à Moustapha que leur amour s’arrêtait là, elle croyait s’être débarrassée d’un père de famille qui cherchait à tromper sa femme. Mais Adama Diop se trompait. Lourdement d’ailleurs. Et quand elle a reçu les trois photos obscènes sur son compte Skype via l’adresse de Moustapha, elle n’en revenait pas. Malgré tout, la dame maîtrise, tant bien que mal, sa peur et sa colère. Elle appelle sans tarder l’entrepreneur pour avoir des explications sur ce message tout de même bizarre. Sans détour, Moustapha Seck lui demande d’accepter d’entretenir des relations avec lui, sinon il n’hésiterait pas à publier toutes les photos sur le web. Mais Adama refuse de se laisser abattre par la menace. Alors le marié change de fusil d’épaule. Sachant que la dame refuse de s’offrir à lui aussi facilement, il abandonne le chantage et verse dans l’extorsion de fonds. Il réclame la somme de 530 000 FCFA à la dame. Prise de peur, elle accepte le prix et verse un premier acompte de 30 000 FCFA à Moustapha. En attendant le lendemain.

Il tournait des films à caractère pornographique

Les minutes, les heures et le jour passent sans que Adama ne puisse régler le reliquat. Alors de guerre lasse, elle se résigne à porter plainte contre Moustapha Seck à la Section de recherches de Colobane. Informés de toute l’histoire, les hommes du commandant Cheikh Sarr ne mettront pas beaucoup de temps pour mettre la main sur Moustapha Seck. L’homme a été surpris au volant de son 4x4. La fouille immédiate de son ordinateur portable permet aux gendarmes de visionner les trois photos qu’il avait soigneusement rangées dans son ordi, dans un dossier nommé «Adama Diop». Le mobile du crime trouvé, l’entrepreneur a été mis en position de garde à vue dans les locaux de la Caserne Samba Diéry Diallo de Colobane, siège de la Section de recherches. Confirmant les termes de sa plainte devant les gendarmes, Adama Diop estime que c’est seulement Didier Journer qui peut remettre les photos à Moustapha Seck parce que c’est le Français qui l’avait pris en photo dans ces positions sur Skype. Mais elle avait perdu tout contact avec Didier après l’avoir bloqué sur Skype. Seulement, elle dit savoir que Didier et Moustapha entretiennent toujours des relations via le Net. Poussant sa confession plus loin, Adama affirme aux gendarmes que Moustapha lui a même dit un jour que Didier Journer tournait des films à caractère pornographique.

Interrogé par les gendarmes-enquêteurs, Moustapha Seck avoue les faits qui lui sont reprochés. L’entrepreneur reconnaît qu’après s’être connus avec Adama sur Badoo, ils avaient échangé leurs coordonnées et leurs adresses. Par la suite, il s’est rendu trois fois chez Adama Diop. Mais sachant que la dame ne lui ouvrira jamais son coffre-fort intime, il a fini par la quitter. Concernant les photos obscènes, il dit les avoir obtenues par le biais de Didier Journer qui se trouve présentement à Nantes, en France. Moustapha a ainsi reconnu avoir usé de ces photos obscènes pour contraindre Adama Diop à entretenir des relations sexuelles avec lui. Devant son refus, il dit lui avoir réclamé de l’argent pour qu’il supprime les photos. Mais il n’a reçu que 30 000 FCFA de la comptable. Pour les 500 000 FCFA, Moustapha jure que c’est la dame qui les lui a proposés contre la suppression des photos. Il a fini par reconnaître sa faute et solliciter la clémence de la dame. Mais les poursuites étaient déjà enclenchées. Moustapha Seck a été déféré hier au parquet du procureur de la République de Dakar. L’entrepreneur a été ainsi placé sous mandat de dépôt. Il sera jugé demain 29 août par le Tribunal des flagrants délits de Dakar pour les délits de chantage, extorsion de fonds, publication d’images obscènes via le Net.

L'Observation






Hebergeur d'image



Hebergeur d'image