leral.net | S'informer en temps réel

Chantage sexuel à Thiès : Le journaliste écope de 2 ans dont 1 an ferme

Le journaliste Mouhamadou Badji, ancien manager du site thies-express, a été déclaré coupable de chantage par le tribunal et condamné à deux ans dont un an ferme. La partie civile, qui réclamait un milliard, se contentera de 7 millions de dommages et intérêts, rapporte “Libération”.


Rédigé par leral.net le Lundi 18 Mai 2015 à 15:52 | | 3 commentaire(s)|

Chantage sexuel à Thiès : Le journaliste écope de 2 ans dont 1 an ferme
Mouhamadou Badji avait noué une idylle cachée avec la dame L.T, mariée et mère de 5 enfants. La dame, dont le mari travaille à l’étranger, avait trouvé en Badji un bon partenaire pour satisfaire sa libido. Leur liaison charnelle va durer trois ans, jusqu’au jour où la dame décide de plaquer le journaliste. Ce dernier supporte mal cette rupture et suspecte la dame, agent du tribunal de Thiès, de flirter avec un greffier. Pour se venger, le journaliste envoie des photos et vidéos de ses ébats sexuels avec la dame à des correspondants de Thiès. Il porte son choix sur Ousseynou Masserigne Guèye de “L’Observateur”, Mbaye Samb de “L’As” et Latyr Sène de “Thiesinfo”. Dans l’une des vidéos qui circule, on voit d’ailleurs la dame faire la pipe à son amant qui filmait la scène avec son téléphone portable.






Hebergeur d'image





Hebergeur d'image