leral.net | S'informer en temps réel

Cheikh Amar enfonce Lamine Diack et blanchit Macky Sall

L’homme d’affaires Cheikh Amar a fait résonner sa voix sur le débat du jour qui tourne autour des nouveaux rebondissements sur l’affaire Lamine Diack. Il a enfoncé l’ancien président de l’IAAF et blanchi le président Sall.


Rédigé par leral.net le Samedi 19 Décembre 2015 à 02:46 | | 15 commentaire(s)|

Cheikh Amar enfonce Lamine Diack et blanchit Macky Sall
Les financements occultes dont auraient bénéficié les opposants de 2012 font couler beaucoup d’encre et de salive. Même l’homme d’affaires Cheikh Amar qui n’a l’habitude d’intervenir dans des débats publics a cette fois-ci tordu le cou à cette règle qu’il s’est imposée jusque-là.

Le patron de TSE est intervenu sur les ondes de RFM pour enfoncer Lamine Diack. Selon lui, ce dernier a des choses à se reprocher. Il en veut pour preuve la fois où Wade, alors président de la République du Sénégal, l’avait reçu dans son bureau pour lui remonter les bretelles. “Le Président Wade l’avait mis en garde contre certaines pratiques pas catholiques du tout, c’était devant moi et Souleymane Ndéné Ndiaye”, révèle Cheikh Amar. Qui, dans la même veine défend le président Macky Sall. A l’en croire, l’actuel homme fort du pays n’a rien à voir dans cette affaire. “Macky Sall n’avait rien au premier tour. C’est dans l’entre deux tours qu’il a pu amasser un peu d’argent. Il ne faut pas le mêler à ce genre d’histoire”, plaide l’homme d’Affaires.

Entendu par l’Office de lutte contre les infractions financières et fiscales, l’ancien président de l’IAAF serait passé à table. Autrement dit, Lamine Diack a reconnu avoir accepté des pots de vin des autorités russes mais c’était dans le dessein de financer la campagne électorale de l’opposition de 2012 contre Abdoulaye Wade qu’il fallait faire tomber à tout prix. La somme en question s’eleve à 1,5 million d’euros, environ 1 milliard FCFA.

buzz.sn






Hebergeur d'image





Hebergeur d'image