leral.net | S'informer en temps réel

Cheikh Amar, patron de Holding Amar : "Serigne Saliou, ma fortune et moi"


Rédigé par leral.net le Dimanche 29 Novembre 2015 à 00:53 | | 6 commentaire(s)|

Pourquoi Cheikh Amar voue une éternelle gratitude à Serigne Saliou, fils de Bamba et 5e Khalife général des mourides ? Sa réponse est dans les colonnes de « L’Observateur ». « C’est à l’âge de 7 ans et non 8, comme le disent certains, que j’ai fait allégeance à Serigne Saliou. A l’époque, ma tante maternelle, Mame Bousso, qui était une fervente disciple de Serigne Saliou, m’a amené avec elle voir le marabout. Je voulais tellement y aller parce que j’étais déjà un inconditionnel de Serigne Saliou sans l’avoir jamais vu. Le marabout était à Touba où ma tante, des cousins et moi, l’avons trouvé. A l’époque, il n’était pas Khalife des mourides, et sa maison était vide. Il y avait peu d’affluence chez lui. A notre arrivée, il a installé chacun à une place à même le sol, mais à moi, il m’a demandé de prendre une natte, qui était à côté, et de m’y installer avec ma tante. C’était une manière de me faire honneur. Et c’est bien plus tard que j’ai compris le geste du marabout. Car, avec Serigne Saliou, j’ai eu tous les honneurs. Il a tout fait pour moi. Il a été maitre de mon destin sur terre et le sera aussi dans l’au-delà ».

Qu’à cela ne tienne. Le sujet des milliards offerts à Touba reste bien tabou. « Ecoutez, il faut que je sois clair. Je n’ai rien donné à Touba, je ne fais que rendre la grâce que Serigne Touba m’a faite via le vénéré Serigne Saliou », répond Cheikh Amar iterrogé sur ses actes de générosité envers Touba






Hebergeur d'image



Hebergeur d'image


Hebergeur d'image