leral.net | S'informer en temps réel

Cheikh Ndiaye, Dg du Cices aux sinistrés du Pavillon Vert : «Nous sommes dans l’attente des résultats de l’enquête et il faut que les uns et les autres le comprennent ainsi»

Suite à la menace brandie par le collectif des sinistrés de l’incendie du Pavillon Vert lors de la dernière édition de la Foire internationale de Dakar en 2015, ce matin, lors d’un point de presse, tenu en face dudit pavillon, le Directeur générale du Cices, M. Cheikh Ndiaye que Leral a rencontré, a tenu, à apporter des précisions sur les accusations des sinistrés.


Rédigé par leral.net le Mardi 3 Mai 2016 à 01:48 | | 1 commentaire(s)|

Cheikh Ndiaye, Dg du Cices aux sinistrés du Pavillon Vert : «Nous sommes dans l’attente des résultats de l’enquête et il faut que les uns et les autres le comprennent ainsi»
«La direction générale du Cices a toujours travaillé avec ce collectif des sinistrés de l’incendie du pavillon vert du dernier Fidak. Pas plus longtemps qu’un mois, nous les avons reçus à la salle Vip du Cices afin de tenir une réunion avec eux pour faire le point sur l’état d’avancement du dossier», a expliqué M. Ndiaye, avant de rassurer que la direction générale du Cices, depuis l’avènement de l’incendie n’a cessé de suivre ce dossier jour pour jour. «Il faut que les sinistrés sachent que jusqu’à présent nous sommes à la phase enquête. Il y a deux types d’enquêtes : Il y a une enquête marchandise avec un expert marchandise qui va évaluer les dommages marchandises des sinistrés et une enquête portant sur les causes de l’incendie. L’enquête marchandise est presque bouclée mais l’enquête cause de l’incendie reste encore à se terminer, elle va être poursuivie», précise-t-il. D’ailleurs, il renseigne que les autorités du Cices sont dans l’attente des résultats de ces deux enquêtes. «Nous ne pouvons pas à notre niveau influencer le rythme des enquêtes, surtout de l’enquête cause de l’incendie parce que c’est le résultat de l’enquête causalité qui aura à situer des responsabilités et déterminer les dédommagements», a-t-il dit, avant de s’interroger : comment peut-on être dans l’ignorance des causes de l’incendie et celle des responsabilités, et penser au dédommagement ? «Ce n’est pas possible. Qui dédommage qui ? Avant de le savoir il faut connaitre la cause de l’incendie d’abord et le responsable de l’incendie. Donc nous sommes dans cette attente là et il faut que les uns et les autres le comprennent ainsi. Et que les sinistrés le sachent parce qu’on se téléphone et on se donne des rendez-vous pour faire l’état de l’évolution de l’incendie», a souligné M. Ndiaye.

Le directeur du Cices a aussi indiqué que dans les jours à venir, l’expert marchandise va se prononcer sur ce dossier. «Mais, ce qui se décide à l’horizon c’est que l’expert marchandise a défini deux groupes : un groupe pour qui des factures ont été présentées et un autre groupe qui n’a pas pu présenter des factures conformes. L’expert incendie était dans les difficultés pour clarifier certaines choses. Il présentera un rapport à la fin de l’enquête aux autorités du Cices afin de procéder au déclenchement de la procédure de dédommagement», a-t-il soutenu.

Par rapport à la menace de blocage de la prochaine Foire et des salons qui se tiendront au Cices brandie par les sinistrés du Pavillon Vert, le Directeur les invite à ne pas le faire parce que dans ce cas de figure, dit-il, ils seraient dans l’illégalité. «Le Cices n’a pas de responsabilité dans cet incendie. C’est un accident et on n’a pas encore situé les responsabilités. Donc bloquer le fonctionnement du Cices c’est reconnaître ndemblée que c’est le Cices qui est responsable de cet incendie. C’est une forme de contrainte, de punir le Cices alors que l’enquête est en cours. Je les appelle à la retenue, à la patience», appelle-t-il.
Fara Mendy






Hebergeur d'image





Hebergeur d'image