leral.net | S'informer en temps réel

Cheikh Ndiaye blanchissait l’argent dans le « jaxaay » et le transport

DETENTION ET USAGE DE CHANVRE INDIEN

Les investigations menées depuis le 11 septembre ont fini par porter leurs fruits : l’Office Central de Répression du Trafic Illicite des Stupéfiants (Ocrtis) a fait une prise de 90 kilogrammes 750 grammes de chanvre indien et procédé à l’interpellation de quatre individus dont un ressortissant ghanéen, Abdullah Jafaru alias Baye Niass. Le cerveau de la bande, Cheikh Ndiaye, pris à Khar Yalla, alimentait tous les réseaux de vente au détail de chanvre indien à Grand Yoff, Khar Yalla, Avenue Lamine Guèye et dans l’enceinte de la gare routière « Pompiers ». Les deux suspects ont été arrêtés alors qu’ils venaient de se faire livrer deux blocs de deux kilogrammes de chanvre indien chacun. Leurs présumés complices, Mor Diop, surveillant du dépôt et Aly Sylla, vendeur détaillant, n’ont pas non plus échappé au ratissage des hommes du commissaire Abdoulaye Niang.


Rédigé par leral.net le Mercredi 27 Octobre 2010 à 14:18 | | 0 commentaire(s)|

Cheikh Ndiaye blanchissait l’argent dans le « jaxaay » et le transport
A côté de cette enquête, une autre pour blanchiment d’argent contre Cheikh Ndiaye a été ouverte. Avec les produits de son trafic, le bonhomme a acheté une maison actuellement en construction à Jaxaay. Pour assurer ses arrières et ses vieux jours, il a aussi investi dans deux véhicules : un taxi jaune noir et une voiture à usage personnel. Des réquisitions seront adressées aux banques de la place pour la saisie de tout compte ouvert par Abdullah Jafaru. Avec ces dispositions prises par la Police, ils auront de la peine à trouver les fonds pour payer les honoraires de ténors du barreau.
Mbour : les trafiquants testaient l’herbe sous l’arbre

L’odeur dégagée par le joint de chanvre indien allumé était tellement forte que ces trafiquants auraient dû se douter qu’ils ne pouvaient continuer de s’adonner à cette pratique illicite sans risque de se faire prendre. Informés d’un vaste trafic de chanvre indien dans un champ à Candigal, les éléments de la brigade de recherche de Mbour ont fait une descente sur les lieux et ont mis la main sur 8 personnes. Trouvé en possession de 500 g de « l’herbe qui tue », Babacar Kane a été le premier à être appréhendé. Trois autres cornets de chanvre ont également été trouvés dans le champ. Sept autres individus qui testaient l’herbe sous un arbre ont été pris, de même qu’un intermédiaire qui était sur le point de récupérer sa commande.

A Mbacké, le fournisseur des coxeurs et des chauffeurs tombe

Le commissariat Urbain de Mbacké a mis la main sur F.Guèye qui, selon les renseignements, ravitaillait quotidiennement les chauffeurs et rabatteurs du garage de Ngabou, situé dans la localité de Touba Marnane. Il a été épinglé en possession de 500 g et 8 cornets. Un déplacement jusqu’à son domicile a permis de dénicher 8 autres cornets et 2525 francs Cfa, représentant sans doute le fruit de la vente.

Rassemblé par Hadja Diaw GAYE l'asquotidien






Hebergeur d'image