leral.net | S'informer en temps réel

Cheikh Sadibou Diop, M23/Patriotique : "Vouloir saboter le Sommet de la Francophonie est un combat d'arrière-garde"

Cheikh Sadibou Diop, très prompt à tirer sur le régime de Macky Sall, est cette-fois contre toute tentative de perturbation du Sommet de la Francophonie. Ainsi, même s'il souhaite que le régime autorise le meeting que compte organiser le Parti démocratique sénégalais, il indique qu'il ne va pas y prendre part car n'étant pas informé.


Rédigé par leral.net le Jeudi 6 Novembre 2014 à 09:12 | | 8 commentaire(s)|

Cheikh Sadibou Diop, M23/Patriotique : "Vouloir saboter le Sommet de la Francophonie est un combat d'arrière-garde"
"Ce Sommet, ce n'est ni le Sommet de Macky Sall ni le Sommet de l'Apr, encore moins de l'Etat sénégalais. C'est le Sommet du peuple sénégalais et des questions importantes seront à l'ordre du jour et des solutions seront proposées", a-t-il dit avant d'ajouter : "Vouloir saboter ce Sommet est un acte antipatriotique et un combat d'arrière-garde". Aussi, martèle-t-il dans les colonnes du Populaire : "Le Sénégal aura comme hôte 77 pays et nous sommes le pays de la Téranga. Nous, M23/Patriotique, nous ne participerons pas à un combat d'arrière-garde".

Quid du meeting des libéraux ? Cheikh Sadibou Diop déclare : "Nous ne sommes pas partants, parce que nous n'avons pas été informés". Par contre, il est pour que le régime donne au Pds le permis de tenir sa manifestation. "J'espère que l'Etat autorisera cette manifestation, conformément à ce qui est inscrit dans la Constitution. Nous ne pouvons accepter, encore moins tolérer, qu'au moment où le Sénégal s'inscrit dans une dynamique d'ancrage démocratique, que des libertés primaires soient reléguées au second plan. Nous invitons le pouvoir à être serein et autoriser la marche", a-t-il conseillé.






Hebergeur d'image



Hebergeur d'image