leral.net | S'informer en temps réel

Cheikh Seck, député socialiste : « Nous connaissons Khalifa Sall, nous connaissons aussi sa fortune »

Le député Cheikh Seck du Parti socialiste a tenu, dans un entretien accordé à Grand-Place, à porter la réplique au maire de la ville de Dakar, Khalifa Sall, qui a récemment déclaré connaître beaucoup de choses dans le parti. M. Seck a aussi estimé connaître beaucoup de choses sur le maire de Dakar du pavillon des mariés en passant par la gestion des fonds destinés aux jeunesses socialistes. Il a ainsi tiré à boulets rouges sur Barthélémy Dias.


Rédigé par leral.net le Vendredi 24 Juin 2016 à 09:55 | | 4 commentaire(s)|

Cheikh Seck, député socialiste : « Nous connaissons Khalifa Sall, nous connaissons aussi sa fortune »
« On n’arrêtera pas la procédure. Je demande à Khalifa Sall d’être lucide », a déclaré Cheikh Seck qui répondait au maire de Dakar qui disait il y a quelques temps connaître beaucoup de choses dans le Parti. Le député socialiste rappelle que Khalifa Sall avait dit qu’il n’était mêlé, ni de près ni de loin, à cette affaire. Alors, il n’a qu’à continuer à soutenir cela et à se taire en laissant la police faire son travail. « Il faut aussi retenir qu’il peut y avoir une exclusion. Nous connaissons Khalifa Sall, partant du pavillon des mariés jusqu’à la mairie de Dakar. Nous étions dans le mouvement des jeunes avec les fonds qu’il gérait à l’époque où il était ministre. Nous connaissons aussi sa fortune », réplique Cheikh Seck membre du Comité directeur du Ps.

Pour ce qui est de Barthélemy Dias, Cheikh Seck indique que c’est Ousmane Tanor Dieng lui-même qui l’a fabriqué de toute pièce. « Quand il venait au niveau de la Convergence des jeunesses socialistes, avec une ascension tellement rapide, nous étions là, témoins. Tanor l’a promu député », rappelle M. Seck qui ajoute : "Aujourd’hui, s’il a des problèmes avec Macky Sall, il n’a qu’à aller les régler, mais il ne peut pas décider à la place du parti". « Barthélemy Dias n’a pas de coordination, car le responsable de la coordination de Mermoz, c’est Alioune Tall. Lui, il n’est même pas le responsable, il n’est qu’un simple adjoint dans la coordination, à fortiori une union régionale ou départementale », dit-il avant de poursuivre : « Et s’il l’on accepté comme membre du Bureau politique, c’est grâce à Ousmane Tanor Dieng. Parce qu’il y a rien qui lui donne le droit d’assister aux réunions du Bureau politique. C’est comme ça que Tanor l’a coopté, repêché. Il n’a aucune représentativité. Ce qu’il gère, c’est l’instance des indisciplinés ».

Par ailleurs, le député socialiste investi sur la liste de la coalition Benno Bokk Yakaar invite ses camarades à démissionner de leur mandat électif si c’est la nomination d’Ousmane Tanor Dieng à la tête du Haut conseil des collectivités locales qui pose problème. « S’il ne digère plus cette coalition présidentielle, qu’ils démissionnent. Et deuxièmement, le moment venu, le parti va décider ».






Hebergeur d'image