leral.net | S'informer en temps réel

Cheikh Tidiane Gadio : «Le Magal de Touba ne devrait pas être un lieu où la classe politique sénégalaise règle ses problèmes politiques»


Rédigé par leral.net le Jeudi 17 Novembre 2016 à 21:36 | | 6 commentaire(s)|


Le Magal commémorant le départ en exil de Cheikh Ahmadou Bamba, fondateur du mouridisme, ne devrait pas être "un lieu" où la classe politique sénégalaise règle "ses problèmes politiques", a soutenu jeudi, à Touba, le leader du mouvement citoyen Luy Jot Jotna, Cheikh Tidiane Gadio.
 
"L’année dernière, nous avions lancé cet appel, cette année encore nous réitérons cet appel, à l’endroit de la classe politique pour qu’elle ne fasse pas du magal de Touba un lieu pour régler leurs problèmes politiques", a-t-il dit.
 
M. Gadio s’exprimait face à la presse à l’issue d’une audience accordée à une délégation de son mouvement par le Khalife général, Serigne Cheikh Sidy Mokhtar Mbacké.
 
"Nous sommes ici pour le magal, c’est à dire célébrer un grand saint de l’Islam, Cheikh Ahmadou Bamba, prier pour lui et pour ce qu’il a fait pour le Sénégal et l’Afrique, mais aussi exprimer notre fierté envers ce guide religieux", a-t-il ajouté.
 
Selon lui, "c’est ça l’objet du Magal de Touba", même s’il reconnaît que les leaders politiques peuvent utiliser "la plateforme du magal pour lancer des messages de paix et non des messages partisans".
 
"Le Sénégal a besoin de paix, de stabilité, et non donner l’image d’un peuple divisé, et il y a plusieurs défis que nous devons relever ensemble", a souligné Cheikh Tidiane Gadio, ancien ministre des Affaires étrangères.
 
Il s’est dit heureux d’être reçu par le Khalife général des mourides, un homme qui selon lui, symbolise "le Sénégal que nous aimons, un Sénégal de tolérance, de fraternité, et de compassion".
 
APS






Hebergeur d'image



Hebergeur d'image