leral.net | S'informer en temps réel

Cheikh Tidiane Gadio, un appétit présidentiel contracté au fil du temps

Cheikh Tidiane Gadio a été, une décennie durant ou presque (d’avril 2000 à octobre 2009), la voix incontournable du Sénégal sur la scène internationale, avant une disgrâce inattendue qui, paradoxalement, lui a insufflé la volonté de conquérir le palais présidentiel.


Rédigé par leral.net le Lundi 20 Février 2012 à 18:14 | | 12 commentaire(s)|

Cheikh Tidiane Gadio, un appétit présidentiel contracté au fil du temps
Sitôt consommée la rupture avec le président Wade, M. Gadio se jette littéralement dans le combat contre son ex-mentor, au nom de la défense de la République. Son départ du gouvernement libéral serait dû à des bisbilles avec le fils du chef de l’Etat, Karim Wade, que la majorité de l’opposition décrit comme le successeur de son père suivant le processus d’’’une dévolution monarchique du pouvoir’’.

Le Mouvement politique citoyen ‘’Luy Jot Jotna (MPC/Luy Jot Jotna)’’, par lui lancé en avril 2010, dans un contexte de grande irruption des acteurs de la Société civile sur la scène médiatique, va servir comme l’instrument suprême de dénonciation des abus du régime libéral et des ‘’tares’’ des années Wade, résumées sous les vocables de ‘’monarchisation’’ et d’‘’agencisation’’. Autant de signes d’une véritable mal gouvernance, selon l’ancien ministre des Affaires étrangères et l’opposition de façon générale.

Sans préjuger de son score lors du scrutin du 26 févier, Cheikh Tidiane Gadio a toute de même de quoi se satisfaire, pour l’instant, de son bref parcours hors du pouvoir de l’alternance, lui qui est présenté par des observateurs comme le candidat de l’opposition traditionnelle le plus proche des mouvements citoyens, puisqu’étant lui-même de la société civile.

Né le 16 septembre 1956 à Saint-Louis, ce docteur en communication était coordinateur pour l’Afrique occidentale francophone du programme World (World Links for Development) domicilié à la Banque mondiale à Washington, lorsqu’il est nommé ministre des Affaires étrangères du Sénégal en avril 2000.

‘‘C’est moi qui ai demandé qu’on me le présente et je ne le regrette pas’’, a dit de lui le président sortant Abdoulaye Wade, au temps de la lune de miel entre les deux hommes dont le long compagnonnage s’expliquait surtout par leur commune adhésion aux idéaux du panafricanisme.

Quoi de plus naturel pour cet ancien disciple du savant sénégalais Cheikh Anta Diop, théoricien s’il en est de l’unité du continent, un idéal qui traverse de part en part la production intellectuelle de l’historien et politique sénégalais ?

Devenu ministre des Affaires étrangères, Gadio a reporté sur Wade sa proximité avec Cheikh Anta Diop, à tout le moins sur la question du panafricanisme.

Ce n’est pas le moindre des mérites de l’ancien patron de la diplomatie sénégalaise, si l’on en croit son ancien mentor qui n’a jamais cessé de lui signifier sa satisfaction pour le travail accompli au poste de ministre des Affaires étrangères.

‘‘C’est mon homme de confiance…chaque fois que quelque chose se passe à travers le monde, je lui demande avant tout son avis. C’est un de mes meilleurs collaborateurs. Le travail qu’il fait est difficile. Mais c’est le meilleur ministre des Affaires étrangères d’Afrique. Ce n’est pas moi qui le dit mais ce sont mes pairs’’, avait indiqué Abdoulaye Wade. D’où l’ex-chef de la diplomatie sénégalaise partira avec le sentiment du devoir accompli.

A son actif, il peut se targuer d’avoir mené à son terme le projet du Millenium Challenge Account (MCA), du nom de ce programme d’aide du gouvernement américain dirigé vers les pays qui font exemple sur le continent dans le domaine de la démocratie. De la signature de ce compact, le Sénégal a gagné au passage un pactole de 270 milliards de francs, un don bienvenu pour la réalisation de pôles de développements ciblés au nord et au sud du pays notamment.

Ce n’était pas gagné d’avance, d’autant que le Sénégal avait renoncé à une première version de ce compact au profit d’un autre projet de plateforme industrielle et commerciale dans la région de Dakar appelé JAFZA.

L’entregent de Cheikh Tidiane Gadio, qui a longtemps vécu aux Etats-Unis d’Amérique avant d’intégrer le gouvernement, n’a pas été de trop pour la conclusion de ce projet MCA avec lequel le Sénégal a finalement renoué. Il n’est pas superflu de dire qu’au passage, ce succès a apporté un éclat nouveau à la carrière de l’ancien ministre des Affaires étrangères.

Auparavant, Gadio s’était investi corps et âme pour la stabilité politique en Mauritanie, dans le cadre du Groupe de contact international dont les travaux ont permis en juin 2009 de rapprocher les hommes politiques mauritaniens dont le pays était en proie à une crise depuis le coup d’Etat opéré le 6 août 2008 par des généraux militaires, avec à leur tête le général Mohamed Ould Abdel Aziz.

Mais le premier coup diplomatique de Cheikh Tidiane Gadio a été le cessez-le-feu obtenu en octobre 2002 à Bouaké, après le déclenchement d’une rébellion dans le nord de la Côte d’Ivoire. Une référence majeure pour le parcours diplomatique du futur leader de ‘’Luy Jot Jotna’’, même si son action n’a pas empêché ce pays de connaître une crise profonde qui ne trouvera son dénouement qu’en 2012.

Cheikh Tidiane Gadio, sous l’inspiration du président Wade, s’était également employé, à la même période et pour le même succès, à Madagascar qui a retrouvé sa stabilité grâce à une médiation entreprise par la diplomatie sénégalaise.

Il en fut de même de la Guinée-Bissau où la réalité géopolitique et les bons voisinages ont amené le Sénégal à intervenir en 2005, avec à la clef un accord entre la classe politique qui préserve également la Casamance, la région sud du pays, de dégâts collatéraux liés à la rébellion du Mouvement des forces démocratiques de Casamance.

Des success story diplomatiques parmi bien d’autres encore, qui ont imposé en quelque sorte Gadio sur la scène internationale. Des engagements qui ont réussi à lui donner une stature internationale, à parfaire sa dimension d’homme d’Etat, à affiner sa vision et sa lecture des enjeux géopolitiques dans un monde globalisé comme jamais. Autant d’atout et de points pour un candidat à la présidentielle.

Cela fait que le candidat Cheikh Tidiane Gadio peut se prévaloir aujourd’hui d’un programme décliné suivant un slogan simple, mais plein de perspective : ‘’Nourrir, éduquer, soigner et libérer les énergies’’. Autant dire la mère des batailles pour un Sénégal considéré en crise depuis les crises alimentaire et financière de 2008. C’est là aussi un programme synthétique, notamment inspiré par la grande mesure des problèmes basiques, naturels pour un pays en développement. Mais pas seulement.

En prônant une libération des énergies, pour, à terme, amener les citoyens à profiter de leurs talents dans tous les domaines, Cheikh Tidiane Gadio retrouve comme qui dirait la somme de ses expériences ayant fait de lui un ministre longtemps indéboulonnable du gouvernement libéral du président Wade et un fonctionnaire d’une institution de développement comme la Banque mondiale.

De sa carrière au sein de l’attelage gouvernemental sénégalais comme de son expérience aux Etats-Unis, La Mecque du libéralisme autant que du capitalisme, Cheikh Tidiane Gadio n’aura donc rien perdu. Pour une ultime ambition en faveur de son pays et de son peuple qu’il est décidé à incarner après l’avoir si bien représenté.

P.-S.



1.Posté par CRV le 20/02/2012 20:45 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

GADIO,rendez grace à DIEU et à Me Abdoulaye WADEn de vous avoir sorti de l'anonymat et de vous permettre d'être ce que vous pretendez être aujourd'hui

2.Posté par hamid le 20/02/2012 20:53 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

toi Gadio ferais mieux daller reconnaitre tes enfants dabord que tu as eu avec notre pute national awa ndiaye rien qua voir son ainé votre aventure est confirmé

3.Posté par mbay le 20/02/2012 21:16 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

GADIO YAW YAYE TRAITRE EN 2007 C'ETAIT TOI QUI AVAIT RECU WADE DANS TON VILLAGE ET TU AVAIT DECIME TOUT LE CHEPTEL A SON HONNEUR.KI YAW LA .SI WADE EST UN VOLEUR TOI TU SERAIS ADJOINT VOLEUR.FILS DE CON TU NE SERAS JAMAIS PRESIDENT DU SENEGAL.TU AS UNE GRANDE RESPONSABILITE DANS LA BILAN DE L'ALTERNANCE.

4.Posté par mbay le 20/02/2012 21:16 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

GADIO YAW YAYE TRAITRE EN 2007 C'ETAIT TOI QUI AVAIT RECU WADE DANS TON VILLAGE ET TU AVAIT DECIME TOUT LE CHEPTEL A SON HONNEUR.KI YAW LA .SI WADE EST UN VOLEUR TOI TU SERAIS ADJOINT VOLEUR.FILS DE CON TU NE SERAS JAMAIS PRESIDENT DU SENEGAL.TU AS UNE GRANDE RESPONSABILITE DANS LA BILAN DE L'ALTERNANCE.

5.Posté par beuss le 20/02/2012 23:26 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

Un intellectuel confirmé ne peut pas cheminer 10 ans avec Wade, c'est impossible !
Et puis manque de bol, le bonhomme a été viré par Wade.
Gadio dit qu'il a un Doctorat en COM, et pourtant fait des fautes de français qui font rire.
Même Idrissa Seck qui parait-il n'a pas fait des études supérieures intéressantes sait
mieux jouer avec les mots que cet imposteur de Gadio. Pas éloquent du tout pour un
Docteur en COM. Et puis le bonhomme est fourbe et les plus avertis dans le milieu de
la presse vous diront qu'il excelle dans l'art de commanditer des articles en sa faveur.

Il parait que c'est suite à une mesquine duplicité de sa part que Gorgui l'a viré. Les
Chinois ont offert à Wade un matériel très sophistiqué rien que pour mettre sur écoute
certaines personnalités au Sénégal. A méditer ! loooool

6.Posté par mbay le 20/02/2012 23:57 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

GADIO YAW YAYE TRAITRE EN 2007 C'ETAIT TOI QUI AVAIT RECU WADE DANS TON VILLAGE ET TU AVAIT DECIME TOUT LE CHEPTEL A SON HONNEUR.KI YAW LA .SI WADE EST UN VOLEUR TOI TU SERAIS ADJOINT VOLEUR.FILS DE CON TU NE SERAS JAMAIS PRESIDENT DU SENEGAL.TU AS UNE GRANDE RESPONSABILITE DANS Le BILAN DE L'ALTERNANCE.

7.Posté par MOMOYE le 21/02/2012 00:28 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

Si réellement Gadio a permis de ramener la paix dans certains pays d'Afrique pourquoi il fait tout en ce moment pour que le pays tombe dans le chaos. Je trouve que c'est paradoxal.

8.Posté par MOMOYE le 21/02/2012 00:32 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

Si le bilan de Wade à la tête de l’État est mauvais comme gadio le prétend donc il est aussi responsable que Wade qui de toute façon a réalisé des choses concrètes que personne ne peut nier.

9.Posté par MOMOYE le 21/02/2012 00:34 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

Comment un homme peut être Ministre dans un gouvernement pendant neuf ans sans rien dire et se réveiller un bon jour parce qu'il a été viré pour dire que le chef de l'Etat n'a rien fait.

10.Posté par MOMOYE le 21/02/2012 00:38 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

Cheikh Tidiane Gadio est vraiment malhonnête comme intellectuel, il chance de discours parce qu'il ne goutte plus au délice du pouvoir et il en veut à Wade. Il devrait plutôt remercier le Président wade d'avoir fait de lui un homme connu.

11.Posté par MOMOYE le 21/02/2012 00:43 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

Tu ne pourras jamais échapper au bilan de Wade si jamais il était négatif alors que tel n'est pas le cas. Tu es ingrat et hypocrite mais sache que les sénégalais t'ont à l'œil et le moment venu ils te régleront ton compte, tu ne perds rien pour attendre.

12.Posté par alassane Dieng le 22/02/2012 06:27 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

N'importe quoi, ce mec est un opportuniste aui a trahi tous ces camarades due CA 2000 et qui a été le larbin de wade dont il prélevait des petites enveloppes au passage des missions nombreuses que son maitre lui dictait..le plus oppor des sénégalais...il ne manquerait plus que cela pour accabler nos citoyens..franchement c'est toute cette classse politique qu'il faut nettoyer , comme en Tunisie..gadio tu as trahi tes camarades tu pourrira tout seul dans ton vomi....beurk

Nouveau commentaire :

Tout commentaire à caractère commercial, insultant, pornographique, raciste, homophobe, incitant à la violence ou contraire aux lois sénégalaises sera supprimé, Peut entraîner votre bannissement total du site




Hebergeur d'image