leral.net | S'informer en temps réel

Cheikh Tidiane Ndiaye devant la barre : "Karim Wade attribuait à Canal Info des fonds illicites et occultes"

Cheikh Tidiane Ndiaye est le 3ème journaliste à être entendu, dans le cadre du procès Karim Wade, et le 5ème témoin à comparaître à la barre de la Crei. L'ancien Directeur général de Canal Info a été entendu sur la société An-Média, diffuseuse de ladite télévision.


Rédigé par leral.net le Jeudi 30 Octobre 2014 à 11:40 | | 19 commentaire(s)|

Cheikh Tidiane Ndiaye devant la barre : "Karim Wade attribuait à Canal Info des fonds illicites et occultes"
Comme Cheikh Diallo et Mamadou Diop, Cheikh Tidiane Ndiaye n'a pas fait de cadeau à Karim Wade. Même s'il revendique la propriété d'An-Média qu'il aurait créé selon ses dires en 2006, M. Ndiaye a soutenu que le projet portant création de Canal Info New émane de Karim Wade qui l'aurait d'ailleurs financé à hauteur de 10 millions FCfa. Selon ses explications, l'ancien ministre d'Etat a accepté de porter ledit projet, sous condition que Vieux soit Pca et que l'actionnariat soit divisé par deux : « 50% pour Vieux Aidara et 50% pour Cheikh Tidiane Ndiaye ». Mais, en réalité, dit-il « Vieux Aïdara n'est qu'un prête-nom de Karim Wade ».

La preuve ? Selon Cheikh Tidiane Ndiaye, M. Aïdara ne peut pas justifier les 2,587 milliards d'actifs d'An-Média qu'il disait vouloir injecter dans le capital de la structure ni les 10 millions du capital financier. « Ce sont des fonds illicites et occultes que Karim Wade distribuait à Canal Info », a-t-il dit répondant à une interpellation du substitut du procureur spécial, Antoine Félix Diome. Mais, à la question d'un des assesseurs de la Cour de savoir comment il a réagi quand Karim Wade lui a proposé les 50%, alors qu'il n'a aucun apport, le témoin a répondu : « Je n'ai rien dit, car j'y avais consacré mon temps et mon argent. J'avais un salaire de 3,5 millions, mais pendant tout le temps que j'étais DG, de mars 2006 à août 2007, je n'ai jamais reçu un franc. Outre le financement, Karim Wade aurait permis l'achat de la régie de diffusion à hauteur de 50 millions qu'il aurait récupéré, sur demande du prévenu, auprès de Pape Diop, président de l'Assemblée nationale à l'époque. Le témoin croit savoir que le matériel a également été́ payé à hauteur de 480 millions de francs Cfa, en septembre 2006, auprès de WTS à Londres. Il ajoute que c'est Karim Wade qui payait les salaires via M. Mansour Gaye du cabinet CICE (devenu Grant Thornton). L'ancien DG d'AN-Média a confié au substitut du procureur qu'il avait démissionné́ sur insistance du prévenu Karim Wade. Il faut signaler que la défense a tout fait pour qu'il soit entendu à titre de renseignement sous le prétexte qu'il y a un conflit d'intérêts. Les avocats de Karim Wade ont avancé́ l'argument selon lequel Cheikh Tidiane Ndiaye, qui est actionnaire, a aussi été désigné administrateur provisoire d'AN-média avec des honoraires mensuels estimés à 3 millions de francs Cfa. Mais, le parquet spécial et la partie civile s'y sont opposés en soutenant que le journaliste est convoqué en tant qu'expert. La Cour leur a donné raison, en demandant au témoin de prêter serment, selon Enquête.






Hebergeur d'image





Hebergeur d'image