Cheikhou Oumar Sy réplique à Macron: "Nos immigrés illégaux vous étouffent, la parité avec le FCFA nous tue"


Rédigé par leral.net le Mardi 29 Août 2017 à 11:46 | | 0 commentaire(s)|

Le président du Niger, Mahamadou Issoufou, celui du Tchad, Idriss Déby, Emmanuel Macron et Angela Merkel à l’Elysée, le 28 août. JEAN-CLAUDE COUTAUSSE / FRENCH-POLITICS POUR LE MONDE
Le président du Niger, Mahamadou Issoufou, celui du Tchad, Idriss Déby, Emmanuel Macron et Angela Merkel à l’Elysée, le 28 août. JEAN-CLAUDE COUTAUSSE / FRENCH-POLITICS POUR LE MONDE
Répliquant, au président français Emmanuel Macron, le député sortant « Bes du niak », Cheikhou Oumar Sy, a voulu faire savoir au nouveau pensionnaire de l’Elysée que certes, les immigrés illégaux  étouffent l’Hexagone, mais aussi que la parité avec le FCFA est en train de tuer les économies africaines.
 
Cheikhou Oumar Sy n’a pas raté le mari de Brigitte Macron. « Il faut dire au jeune " Macron" que nous avons assez eu de sommet France-Afrique et que nous ne sommes pas intéressés actuellement par un Conseil Présidentiel pour l'Afrique, qui a pour soubassement la question de l'immigration.

Celle-ci est par ailleurs très étroitement liée à la lancinante question de l'avenir du Franc CFA qui étouffe nos économies et poussent nos jeunes à s'embarquer vers l'Europe. Donc, M. le jeune Président Macron: "
Nos immigrés illégaux vous étouffent, la parité avec le FCFA nous tue" », a dénoncé avec véhémence, Cheikhou Oumar Sy sur sa page Facebook.
 
Sans manquer de jeter une pierre dans le jardin des présidents africains. « Nos dirigeants doivent montrer plus de responsabilité et s'ouvrir à d'autres capitaux afin de pousser vers une industrialisation intelligente et adapter à nos besoins. La technologie est devenue mondiale et accessible, la France n'en détient pas le monopole ».
 
 
« Nous devons agir tous ensemble, les pays d’origine en passant par les pays de transit, en premier chef, la Libye, pour mener une action efficace, c’est un défi aussi bien pour l’Union africaine que pour l’Union européenne », a souligné le président français Emmanuel Macron, lundi 28 août, en conclusion du mini-sommet des chefs d’Etat ou de gouvernements européens et africains qu’il avait convoqués à l’Elysée…


Massène DIOP Leral.net 








Hebergeur d'image