leral.net | S'informer en temps réel

Cher président Wade, vous ne pouvez pas vous présenter aux élections présidentielles de 2012. (Contribution)

Pourquoi veulent ils leurrer le peuple en voulant nous faire croire que y’a que les constitutionnalistes qui savent lire et comprendre des articles de loi. C’est faux. Dans le cas qui nous intéresse, y’a pas besoin d’être professionnel du droit pour comprendre ce que dit la constitution sur la candidature de Wade aux prochaines élections présidentielles.


Rédigé par leral.net le Samedi 2 Juillet 2011 à 12:26 | | 32 commentaire(s)|

Cher président Wade, vous ne pouvez pas vous présenter aux élections présidentielles de 2012. (Contribution)
Wade ne peut pas se présenter en 2012 et voici la démonstration :
Wade a été élu en Mars 2000 avec l’ancienne constitution.
La nouvelle constitution en vigueur au Sénégal est celle de 2001.
Cette nouvelle constitution précise deux données importantes pour le mandat du président : sa durée et son nombre.
Concernant la durée du mandat, la constitution précise dans son article 27 que : Le président de la république est élu pour une durée de sept ans.
Concernant le nombre de mandat, la constitution précise toujours dans son article 27 que : Le mandat du président de la république est renouvelable une seule fois. Cela veut dire clairement qu’à partir de 2001, un président de la république au Sénégal ne peut exercer que deux mandats au maximum.
Maintenant la question est de savoir si le premier mandat de Wade compte ou non ? Pour répondre à cette question poursuivons la logique des deux données : la durée et le nombre.


Pour répondre à la question relative à la durée, la disposition transitoire (article 104 de la constitution) précise que : Le président de la république en fonction poursuit son mandat jusqu’à son terme. Cela signifie que le mandat en cours compte mais que sa durée est variable. Elle peut être inférieure ou égale à sept ans.
Pour répondre à la question relative au nombre de mandat, la disposition transitoire (art 104 de la constitution) précise que : Toutes les autres dispositions de la constitution sont applicables au président de la république. Cela signifie clairement que le nombre de mandat qui est limité par la constitution en vigueur à deux est aussi applicable au président en exercice.
A la lecture de ces deux articles il me semble évident que la candidature de Wade est irrecevable selon la constitution du Sénégal.
Pour les défenseurs de Wade qui évoquent à tort la non rétroactivité de la loi, j’aimerai bien qu’ils m’expliquent comment est ce que toutes les dispositions de notre constitution s’appliquent au président de la république à l’exception du nombre de mandat ?
En conclusion je dis qu’il n’y a rien à interpréter et qu’il n’y a pas besoin d’être constitutionnaliste pour lire et comprendre ces deux articles de loi qui sont clairs et précis.
Pour finir, je dirai qu’en cas de doute, ou d’interprétations différentes, on se réfère à l’instigateur de la constitution c'est-à-dire au président de la république A WADE. Lui-même a dit devant le monde entier qu’il n’avait plus le droit de se représenter en 2012 et qu’il avait bloqué le nombre de mandat à deux. Les preuves écrites et orales sont là.

Cher président, vous n’avez aucun autre choix que de retirer votre candidature et d’organiser des élections libres, démocratiques et transparentes, et que le meilleur gagne ; qu’il soit du camp présidentiel ou de l’opposition.
Toute autre conduite mettra en danger et en instabilité permanente notre pays. Le peuple ne se laissera pas faire. Vous êtes averti.

Ndiogou, un sénégalais d’en-bas.



1.Posté par eclypses le 02/07/2011 13:51 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

cet article me sidère, comment l'on peut se permettre de dire de telle sottise et penser qu'on a fait une bonne analyse de la situation?
Si vous êtes contre Wade soyer plus pertinent dans votre analyse.
vous de l'opposition je me demande si vous êtes coherent dans votre logique de candidature sinon pourquoi vouloir aller aux élections et- vouloir refuser de se mesurer au président en place

2.Posté par terrain le 02/07/2011 15:14 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

Je vend 800m² à Diass clôturé et doc complet.
Contact : leprinceremso@hotmail.com
Prix : 6,500,000francs à débattre.
Pas sérieux s'abstenir.

3.Posté par M.KANDJI le 02/07/2011 16:53 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

eclypses,même si on vous concède que l'analyse de Ndiogou est une sottise,vous conviendrez que les jeunes qui ont fait le 23 juin n'ont pas besoin d'analyses partinentes ou d'une quelconque lecture suptile d'un constitutionaliste ou de n'importe quels tehniciens du droit pour refuser la candidature du président WADEpour la bonne et simple raison que ces jeunes dont j'ai parlé plus l'ont élu en 2000 et ils avaient entre 18,19,19 ans à l'époque.
Maintenant, ils ont entre 39,30,31 ans et ilsencadrent des garçons qui ont comme eux en 2000 :18,19,20 ans (qui étaient à l'école primaire quand le président WADE prétait serment parce qu'à lépoque,ils avaient entre 7,8,9 ans) et qui sont décidés à obtenir leurs cartes nationale d'identité pour pour faire patir le président .
L'opposition dont tu fais allusion n'a rien à y voir

4.Posté par M.KANDJI le 02/07/2011 17:43 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

eclypses,même si on vous concède que l'analyse de Ndiogou est une sottise,vous conviendrez avec moi que:
- les jeunes qui ont fait le 23 juin n'ont pas besoin d'analyses pertinentes ou d'une quelconque lecture suptile d'un constitutionaliste ou de n'importe quels autres tehniciens du droit pour refuser la candidature du président WADE.
Et ceci, pour la bonne et simple raison que ces jeunes dont j'ai parlé plus haut l'ont élu en 2000 et ils avaient entre 18,19,120 ans à l'époque.
-Maintenant, ils ont entre 29,30,31 ans et ils encadrent des garçons qui ont comme eux en 2000 :18,19,20 ans (qui étaient à l'école primaire quand le président WADE prétait serment parce qu'à lépoque,ils avaient entre 7,8,9 ans) et qui sont décidés à obtenir leurs cartes nationale d'identité pour faire patir le président .
L'opposition dont tu fais allusion n'a rien à y voir

5.Posté par ND le 02/07/2011 17:59 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

On ne peut cacher l'évidence: Qu'on soutienne Wade ou pas, qu'on soit de l'opposition ou pas, deux choses sont claires comme l'eau de roche:

1er) La grande partie des sénégalais en a marre, car tous les espoirs qu'ils portaient sur wade en 2000 sont devenus une grande déception et se traduit dans leurs vies au quotidien : Chèreté de la vie, chomage, électricité, insécurité ect.........

2ème) Une infime partie des sénégalais (ceux qui sont au pouvoir et ceux qui bénéficient des largesses du pouvoir) ne peuvent en aucun cas avoir la mème opinion que le premier groupe. Ils sont prèts à tout pour garder le statut quo.

Il se trouve qu'aujourd'hui les gens ne sont plus prèts à accepter n'importe quoi et sont prèts à tout pour obtenir leurs droits et se dresser au prix de la mort devant tout celui qui veut leur confisquer leurs droits et leurs libertés.

Tout commentaire tendant à discréditer cette réalité sera voué à l'échec.

A BON ENTENDEUR SALUT

6.Posté par Bani le 02/07/2011 18:09 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

L'analyse est vraiment pertinente car elle se retrace textuellement notre loi fondamentale qui effectivement interdit au président wade un deuxième mandat. Le monsieur a raison sur toute la ligne et une constitution doit être respectée surtout par celui qui en été le principal inspirateur.
La question n'est pas que l'opposition a peur de se mesurer à wade le problème est le respect de la loi fondamentale. Qu'est ce qui empêche le camp présidentiel de se choisir un candidat qui remplisse les conditions posées par la constitution. Malheureusement ce sont tous de gros bébés car personne parmi eux n'est capable de remplacer un papy de 90 ans. C'est dommage pour les gens du sapi et ils sont à plaindre.

7.Posté par toues le 02/07/2011 18:25 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

wade veux la guerre il l auras le jour j inchallah

8.Posté par rone66 le 02/07/2011 18:38 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

Nous avons besoin d'une jeunesse digne, consciente et debout ! pas des jeunes manipule par des groupes de personne animé par des ambitions politiqute et arreton le debat seul le conseil constitutionnel a le droit de disqualifié wad

9.Posté par mulatresse le 02/07/2011 19:33 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

diogou j'ai beaucoup aimé votre article car vous avez au moins tenté d'analyser. cependant vous faites erreur sur la durée du mandat qui est de 5ans renouvable une fois et non 7ans.
a supposer que votre argumentaire soit vrai et que la loi soit retroactive, dans ce cas la logique voudrait que que le mandat de Wade de 2000 s'arretât en 2005 et non en 2007. De plus qu'est qui explique que les débats sur la candidature de wade, ne soient soulever qu'une année aprés la declaration de candidature de Wade.
Meme les constitutionnalistes parlent souvent de l'esprit de la loi et non de la lettre. cela signifie que la lettre est inattaquable;

autrement dit

10.Posté par mulatresse le 02/07/2011 19:34 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

diogou j'ai beaucoup aimé votre article car vous avez au moins tenté d'analyser. cependant vous faites erreur sur la durée du mandat qui est de 5ans renouvable une fois et non 7ans.
a supposer que votre argumentaire soit vrai et que la loi soit retroactive, dans ce cas la logique voudrait que que le mandat de Wade de 2000 s'arretât en 2005 et non en 2007. De plus qu'est qui explique que les débats sur la candidature de wade, ne soient soulever qu'une année aprés la declaration de candidature de Wade.
Meme les constitutionnalistes parlent souvent de l'esprit de la loi et non de la lettre. cela signifie que la lettre est inattaquable;

autrement dit la candidature de wade est valable

11.Posté par KADIEL le 02/07/2011 19:40 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

Ndiogou c'est vrai que tu a tenté de faire une analyse mais malheureusement tu n'es pa allé au fond de ton argumentaire. Wade a été élu en 2000 pour un mandat de 7ans renouvelable à volonté. 2001 une nouvelle constitution a été votée en limitant le mandat à 7ans et renouvelable une seule fois. Maintenant si la rétroactivité ne s'applique pas à la durée je ne vois pas pourquoi elle s'appliquerait au nombre de mandat. Ici on ne peut pas parler du principe de la rétroactvité car cette loi ne peut pas être voté en 2001 et s'appliquer à des élections qui se sont déroulées en 2000.
l'autre chose c'est que on ne peut pas maitriser le droit plus que les personnes qui constituent le conseil constitutionnel et au moment venu ils appliqueront la loi. Donc arrêtons de faire la pression sur ces honnêtes personnes qui ont toujours étaient à la disposition du peuple sénégalais;

12.Posté par KADIEL le 02/07/2011 19:44 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

j'ai l'impression que certaines personnes veulent déjà prendre la décision à la place de la cour constitutionnelle. Pourquoi vouloir invalider la candature de Wade alors que les autres candidats ne sont pas plus légitimes que lui; c'est un non sens à mon avis

13.Posté par Quay le 02/07/2011 19:47 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

Il faut que le peuple sénégalais se respecte et respecte ses institutions comme lé conseil constitutionnelle qui est une instance suprême et indépendance qui rôle de validé ou de ne pas validé la candidature du président Wade. Ce n est pas ses leaders irresponsables et indigne de gouverné le Sénégal qui ont l’habilité nous dire qui la droite de ce présenté se l’élection et qui n’a le droit de se présentés. Il faut laisser le conseil constitutionnel faire son travail sans aucune influence.

14.Posté par Democrate et republicain le 02/07/2011 19:53 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

Soyons démocrates et républicains. Attendons plutôt la décision du Conseil Constitutionnel et nous garder de nous fier à des spéculations de praticiens du droit qui n'ont pas le courage de leurs idées et qui se cachent derrière des pseudonymes pour invalider de fait une candidature à la candidature de l'élection présidentielle. Ce Mec est un praticien diplômé du droit au regard de son approche de l'analyse et des soupçons de constitutionnaliste qu'il a écartés sur sa personne...wassalam !

15.Posté par KADIEL le 02/07/2011 20:00 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

M Kandj je crois comprendre que vous avez interpellez Eclips en diant que l'opposition n'a rien à voire avec les évènement du 23 juin passé. En tout cas la photo de Niasse sur le net prouve vraiment le contraire.
Comment quelqu'un peut défendre que l'opposition n'a rien à voire avec ces agissement alors que les leaders qui constituent cette opposition assument leur leur implication dans ces événements.

16.Posté par KADIEL le 02/07/2011 20:05 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

Merçi démocratioque et républicain je soutiens vraiament votre position car vouloir se mettre à la place de la cours constitutionnelle pour ionvalider la candidature de Wade devient un acte anti constitutionnel.
Laissons faire l'instance qui a la prérogative de donner verdicte car on nje peut pas être plus royaliste que le roi

17.Posté par Fall le 02/07/2011 20:39 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

Il n'est pas professionnel du droit mais il a touché le fond du problème sans pouvoir l'expliquer juridiquement. C'est très pertinent de poser le problème autour de la durée et du nombre de mandat.
L'article 27 et 104 précisent comme l'a bien souligné Ndiogou que le mandat n'est renouvelable qu'une seule fois et que toutes les autres dispositions de la constitution sont applicables au président, donc la limitation à 2 mandats est valable pour le président en exercice

18.Posté par xam le 02/07/2011 21:30 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

En tant que doctorant en droit, je tiens à féliciter ce sénégalais d'en-bas comme il se définit.
On voit bien dans son analyse une certaine logique. Il comprend le fond de l'affaire mais il a du mal à structurer juridiquement son analyse. Il a tout de même évoquer la problématique de la candidature de Wade. Ceci est intéressant car on voit que cette candidature interpelle tous les sénégalais. chacun étant libre de donner sa vision des choses. Je partage son analyse mais je l'aurai présenté autrement. Ceci signifie que les constitutionnalistes auront à bien argumenter leur décision pour permettre aux non professionnels de bien comprendre les raisons de leur verdict.
En tout cas c'est honorable et intéressant de voir des gens qui connaissent pas bien le droit comment est ce qu'ils abordent ces sujets pointus réservés aux professionnels.
De toute façon même au niveau des constitutionnalistes il y'aura des divergences de points de vue et d'interprétations des lois à plus forte raison pour les non initiés.
Encore Bravo et continuez à dire ce que vous pensez du pays et de la constitution car cela nous concerne Tous.
Ne pas être constitutionnaliste ne signifie pas qu'il faut se taire. Certes le dernier mot revient aux constitutionnalistes mais chacun voit et comprend les choses à sa manière. L'essentiel c'est de les partager et de laisser les autres faire leurs remarques. Bonne analyse dans l'ensemble.

Les constitutionnalistes diront peut être la même chose que toi mais avec un argumentaire juridique plus approfondi.

19.Posté par mor le 02/07/2011 21:42 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

on connait ce que est la cour constutitionel en afrique la cote d ivoire nous a bien edifie

20.Posté par Papis le 02/07/2011 21:53 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

Il est courageux ce sénégalais d'en-bas qui ose parler des choses réservés aux sénégalais d'en haut. Je pensais que la constitution était un domaine réservé et qu'il nous était interdit nous autres sénégalais d'en parler.

J'ai cru comprendre que le mot d'ordre était de la fermer et d'attendre que ce groupe restreint de constitutionnalistes interprètent ces articles et nous racontent ce qu'à penser A wade quand il disait qu'il avait plus le droit de se représenter en 2012.
En tout cas, la bande sonore de cette déclaration est bien dans les archives.
Bonne analyse surtout pour un sénégalais d'en-bas; ceux là qui passent leurs journées à discuter de politique dans les grands palaces du sénégal.
Je ne pensais pas ces mecs des grand place étaient capables de nous faire un article imparfait en droit mais juste en contenu. Comme quoi il n'est pas nécessaire d'être un professionnel du droit pour avoir une suite logique dans les idées.

21.Posté par na leer le 02/07/2011 21:55 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

moi je crois qu'il ya equivoque quand a la duree des mandats. wade a ete elu en 2000 avec l'ancienne constitution pour une duree de 7ans entre temps la nouvelle constitution de 2001 a reduit la duree de 7 a 5ans. c'est la ou intervient la disposition transitoire pour dire que wade a le droit de continuer son mandat pour 7ans mais toutes les autres dispositions lui sont applicables. pour conclure wade a fait 2 mandats de 2000 a 2007 qui devait etre de 2000 a 2005 selon la nouvelle constitution et de 2007 a 2012 .je crois que c'est assez clair. WADE A TERMINE SES MANDATS.....

22.Posté par Fall le 02/07/2011 22:54 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

Il a raison. Moi je crois maintenant plus à un banal sénégalais plutôt qu'à un conseil constitutionnel.
Regardez le président du conseil constitutionnel ivoirien. Il a d'abord déclaré Gbagbo président de la république et ensuite Wattara président de république. Tout ceci pour la même élection présidentielle.
Dites nous quelle crédibilité peut on donner à ce genre d'institution. C'est pourquoi quand j'entend ces hypocrites dire qu'il faut attendre que le conseil constitutionnel se prononce, ça me fait rigoler.
Ce qui s'est passé en cote d'ivoire peut bien se passer au Sénégal. Les rapports entre l'exécutif et le conseil constitutionnel sont pas clairs. A mon avis y'à qu'une indépendance de façade.
Il est donc inutile d'attendre la décision du conseil constitutionnel car on leur dicte le verdict à prononcer. La décision qu'il rendra dépendra de la situation du moment.
Il est vrai que ce sont eux qui maîtrisent le droit mais est ce qu'ils en feront la bonne lecture.

23.Posté par amara drame le 02/07/2011 23:25 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

avec maitre wade l senegal est toujour en envant

24.Posté par Nourel le 03/07/2011 07:52 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

J’ai peur pour pays. Pourquoi les juristes et professionnels du droit restent silencieux par rapport à cette question de candidature. Tout le monde sait que nous allons inéluctablement vers une confrontation et personne ne dit rien.
Pensez-vous que Wade et ses alliés accepteront une invalidation de leur candidature. Moi je dis non car ce sera un tremblement de terre chez les libéraux et le PDS sera définitivement mort.
Pensez vous également que l’opposition, la société civile, le mouvement y’en a marre accepteront la validation de la candidature de Wade ? Là encore je dis non.
Pour éviter qu’on arrive à cette situation, je pense que c’est le moment d’organiser de larges concertations et discussions pour permettre au peuple de mieux accepter le verdict du conseil constitutionnel. Mais au lieu de cela, on dit au peuple qu’il faut se taire et attendre.
C’est là où je trouve que cet article a un grand intérêt. Son auteur, en avouant ne pas être un homme de droit a écrit cet article pour susciter une discussion des constitutionnalistes.
Le professeur Carcassone qui était consulté par Idrissa seck et Maître Babou avaient bien entamé cette dynamique mais la confrontation d’idées n’a pas suivi.
Le peuple demande aux juristes d’entamer des discussions et d’avoir le courage de leurs idées s’ils veulent nous éviter des émeutes et protestations populaires.
Le comportement du conseil constitutionnel en Cote d’Ivoire devrait nous servir d’exemple.

25.Posté par KADIEL le 03/07/2011 11:37 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

ND tu dis que la majeure partie des sénégalais a marre de Wade, sur quoi te base tu pour le dire?, ne me dis pas que ton barométre c'est ce qui s'est passé le 23 juin passé. Encore une fois la majeure partie des sénégalais ne s'est pas prononcée, elle est entrain d'observer, d'écouter et de décortiquer les agissements de tout un chacun et le moment venu elle s'exprimera et je pari que beaucoup seront surpris de la décision du peuple souverain. Et si la majeure partie des sénégalais n'a pas confiance à Wade alors elle à qui à t'elle confiance ?

26.Posté par Milk le 03/07/2011 11:40 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

Appel Contre Un Troisième Mandat d’Abdoulaye Wade
A la date historique du 23 juin 2011, le peuple sénégalais a remporté une victoire contre la volonté despotique du Président Abdoulaye Wade de réformer une énième fois la Constitution pour finir d’accaparer et confisquer tous les pouvoirs.

Par une mobilisation qui nous rend notre fierté et rappelle la souveraineté du peuple, les forces citoyennes ont contraint le Président Abdoulaye Wade à retirer le projet de loi anti-démocratique par lequel une assemblée nationale et un sénat aux ordres s’apprêtaient à enterrer le second tour de l’élection présidentielle et à favoriser la dévolution monarchique du pouvoir.

Malgré les arrestations arbitraires, les intimidations et une répression policière sanglante, le peuple debout s’est dressé pour défendre notre Constitution contre l’autocratie.

Cette bataille gagnée, il reste celle contre la candidature anticonstitutionnelle du Président Abdoulaye Wade à un troisième mandat présidentiel et la sécurisation du processus électoral de février 2012.

Pour mémoire, le Président Abdoulaye Wade s’est à la stupeur générale déclaré candidat à l'élection présidentielle de 2012, malgré son âge très avancé (plus de 85 ans) et bien que – il l’a reconnu lui-même par le passé – la Constitution interdise formellement un troisième mandat.

En violant de façon délibérée la limite de deux mandats inscrite dans la Constitution, le Président Abdoulaye Wade démontre une fois de plus son mépris pour les institutions de la République et son entêtement à considérer notre pays comme son patrimoine personnel.

Nul n’est au-dessus de la loi ! Nous refusons que le Président Abdoulaye Wade bafoue les institutions que nous nous sommes données et confisque les libertés démocratiques que nous avons conquises.

Si le Président Abdoulaye Wade ne retire pas sa candidature anticonstitutionnelle, le Sénégal sombrera dans la violence et l’instabilité. En seront personnellement responsables le Président Abdoulaye Wade et ses complices affidés.

Nous, citoyens et personnes de bonne volonté :

Demandons que le Président Abdoulaye Wade renonce officiellement à se présenter aux élections présidentielles de 2012 ;

Exigeons le respect de la Constitution ;

Appelons à la mobilisation nationale et internationale pour la sauvegarde de la démocratie et de la République.

Non à la dictature et à l’arbitraire ! Non à un 3ème mandat !

28 juin 2011

Groupe Diisoo- Pétition à signer sur www.stopwade.org

27.Posté par KADIEL le 03/07/2011 11:57 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

Vous savez tous qu'une loi peut être source d'iverses interprétations et pour ce cas de figure y'a que la coonseil constitutionnel qui peut donner le verdict . l'opposition doit aller à la conquête des suffrages des sénégalais au lieu de faire de la diversion avec la condidature de Wade. En plus dire que y'aura soulèvement si le conseil constitutionnel valide la candidature de Wade c'est anti démocratique et on dirait que l'opposition veut imposer sa volonté au conseil constitutionnel ce qui est abérant

28.Posté par KADIEL le 03/07/2011 11:58 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

Vive la démocratie par les urnes
en bas la démocratie de la rue

29.Posté par Fall le 03/07/2011 12:21 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

C'est vrai qu'on ne veut pas de démocratie de la rue mais quand on a vu tout le bordel que le conseil constitutionnel a instauré en côte d'ivoire, on a tout intérêt à nous méfier car nous ne voulons pas que les gens s'affrontent et s’entre tuent dans notre pays. Nous souhaitons tirer la sonnette d'alarme au bon moment et inviter tout de suite les hommes de droit à discuter de cette candidature.
Rendre une décision de justice de cette ampleur à 1 mois des élections me paraît trop risqué.
J'ai une fois entendu à la radio Maîre Doudou Ndoye dire qu'il attend le moment opportun pour réagir. Récemment à la télé, le professeur de droit et candidat Ibrahima Fall a dit aussi attendre le moment opportun pour réagir. Pourquoi tout ce mystère.
Discutez en vous les pros, faites des tables rondes, des rencontres, des dialogues et dites au peuple quelle est la position consensuelle que vous avez trouvé.
Je pense que c'est ce qu'il faut faire au lieu d'attendre que le conseil constitutionnel se prononce juste avant les élections. Le camp rival qui perdra risque de se soulever. Et s' ils arrivent à maintenir l'ordre au début avec une présence massive des forces de l'ordre, je crains par la suite que le pays devienne ingouvernable.
Rappelez vous que Paul Yao N'Dré était un proche de Gbagbo et il paraît aussi que Diakhaté est aussi un proche de Wade.
Nous voulons tous la paix donc les constitutionnalistes du Sénégal sont interpellés et leur devoir est d'éclairer le peuple avant qu'il ne soit trop tard.
Si ceux qui savent refusent de parler et de prendre position, ce sera certainement ceux qui ne savent qui vont parler. Et là la confusion ne fera que s'accentuer.

30.Posté par issa le 03/07/2011 12:54 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

Le mal du senegal actuel est que wade doit quitter .IL a echoue sur tous les plans.en 2000, losque wade est venu au pouvoir c'etait l'euphorie generale tellement le peuple avait espoir en cet homme,vite il a deçu.pour vous citer seulement quelques erreurs de cet homme.sa premiere visite il s'est rendu en france,a l'aeroport de dakar un journaliste lui pose la question a savoir l'objet de sa visite ,wade repond je pars chercher des armes,il a failli creer un conflit ouvert contre son voisin du nord.AUTRE betise wade oubliant qu'il est le president de tous les senegalais,refuser de prier a la grande mosquee du cout allant jusqu'affirmer sa preference confrerique.il est venu avec l'appui de 21 partis poliques et en peu de temps il s'est debarasse non seulement de tout ce monde mais pire meme les militants de la premiere heure tel que idy et compagnons.

31.Posté par Papis le 03/07/2011 15:00 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

IDY, le vrai président du vrai changement. Il a pu démontrer grâce au professeur Carcassone que la candidature de wade est anticonstitutionnelle. IL faudrait maintenant que les militants du PDS rejoignent IDY pour la conquête du pouvoir.
VIVE IDY LE 4 EME PRESIDENT DE LA REPUBLIQUE

32.Posté par Naar le 03/07/2011 21:08 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

eclypses le peuple se vengera

Nouveau commentaire :

Tout commentaire à caractère commercial, insultant, pornographique, raciste, homophobe, incitant à la violence ou contraire aux lois sénégalaises sera supprimé, Peut entraîner votre bannissement total du site




Hebergeur d'image



Hebergeur d'image


Hebergeur d'image