leral.net | S'informer en temps réel

Chérif Aliou Sidibé viole la bonne mariée et lui chipe sa paie.

La bonne de sa sœur qui n’a fait que 2 jours de travail dans leur maison à Guédiawaye accuse Chérif Aliou Sidibé, étudiant né en 1987, de l’avoir violée. Ce qui aggrave les faits, c’est que la victime est mariée.


Rédigé par leral.net le Mardi 21 Juin 2011 à 14:42 | | 3 commentaire(s)|

Chérif Aliou Sidibé viole la bonne mariée et lui chipe sa paie.
En début juin, L. Diawara quitte un travail d’employée de maison et en trouve un autre au quartier Abdoulaye Seck à Guédiawaye. La maîtresse de maison, qui est souvent absente, la laisse avec ses deux frères. Le premier jour, l’un des frères part au travail et l’autre, Chérif Aliou Sidibé, étudiant, reste à la maison.
Dès le premier jour, alors qu’elle lui a clairement signifié son statut matrimonial, Sidibé lui propose d’avoir des relations intimes sur la véranda. Elle refuse, il revient à la charge le lendemain en lui demandant de le rejoindre au premier étage. Ignorant royalement son refus, le jeune homme emploie la manière forte et réussit à abuser d’elle. Blessée dans sa chair, L. Diawara dépose une plainte pour viole et vol de numéraire, au commissariat de Guédiawaye. Pris, l’étudiant nie les faits en bloc. Le dîner préparé par la plaignante était infect, parce qu’elle avait trop forcé sur le sel. Dès que son grand frère est rentré, il a pris la décision de se débarrasser d’elle et lui a remis 2000 F CFA pour ses deux jours de travail. Sidibé a fait part de la décision de l’aîné à la jeune femme, mais elle ne voulait pas être congédiée, allant jusqu’à le supplier d’intervenir au près de son frère pour lui donner une seconde chance. Sidibé a eu pitié et a accepté qu’elle prenne les 2000 FCFA destinés à sa paie pour prépare le repas. Dans la journée, une copine est venue lui rendre visite et il s’est enfermé avec lui dans sa chambre.
Après avoir pris son bain, l’employée de maison est restée quelques instants au salon pour regarder la télé. Il était question qu’elle revienne le lendemain, mais elle ne s’est jamais présentée. Sa ceinture en cuir, des assiettes, deux tee-shirts ont disparu. Il n’a jamais touché à la bonne et ne lui a pas pris son argent, a-t-il juré.
L’AS.



1.Posté par Nicola Sarlozy le 21/06/2011 16:28 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

C'est un scandale voir le ici

2.Posté par Undefined le 28/06/2011 17:47 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

Article nul, plein de fautes... stupide et debile... Je me demande quels journalistes vous employer? LERAL sachez que les Senegalais partout dans le monde vous lisent.. essayez de presenter des articles bien lus avant publications.. Li daffa rousslou torop.. on dirait un gamin de 10 ans qui ecrit une redaction a la l'ecole primaire... MEME MA FILLE DE 8 ans ecrit et s'exprime mieux que ce bidon de journaliste avec cet article... Tchiimmmmmmmmmmmmmmmmmmmmmmmmmmm!!!!

3.Posté par dabo le 08/09/2011 15:56 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

je voulais bien connaitre le battare qui a ècrie ça sur mon frère qu'il aye se faire enculer

Nouveau commentaire :

Tout commentaire à caractère commercial, insultant, pornographique, raciste, homophobe, incitant à la violence ou contraire aux lois sénégalaises sera supprimé, Peut entraîner votre bannissement total du site




Hebergeur d'image





Hebergeur d'image