leral.net | S'informer en temps réel

Chérif Mouhamad Ali Aidara sur l'attaque de Charlie Hebdo : "Deux extrémismes se sont neutralisés"

La communauté chiite du Sénégal a célébré la naissance du Prophète Mohamed (PSL) samedi dernier. Son guide, Chérif Mouhamad Ali Aidara a saisi l'occasion pour condamner l'attaque de l'hebdomadaire satirique Charlie Hebdo, indiquant que le Prophète (PSL) lui-même n'a jamais mené de guerre offensive. Il a toutefois dénoncé les multiples provocations du journal qui ne sont pas pour participer à la bonne entente entre les peuples.


Rédigé par leral.net le Lundi 12 Janvier 2015 à 11:59 | | 5 commentaire(s)|

Chérif Mouhamad Ali Aidara sur l'attaque de Charlie Hebdo : "Deux extrémismes se sont neutralisés"
Relevant que l'islam est une religion de "paix", de "tolérance", "d'amour" et de "partage", il a qualifié l'attaque du journal satirique de triste. Pour s'en convaincre, il a expliqué que "toutes les guerres et batailles qu'il (le Prophète (PSL), ndlr) a eu à livrer ont été défensives". La preuve, c'est que toutes les grandes batailles se sont déroulées autour de Médine. Les gens venaient à plus de 400 km pour l'attaquer lui, il ne sortait uniquement que pour se défendre". "Ce qui est déplorable aujourd'hui et triste, c'est qu'il y a des extrémismes de tout bord, parce que la vérité est que ce journal (Charlie Hebdo), avec son personnel, depuis plusieurs années, offense les musulmans, insulte et caricature le Prophète (PSL). S'il caricaturait tous les autres (Prophètes des autres religions), on aurait pu comprendre. Mais pourquoi se focaliser uniquement sur notre Prophète (PSL) ?", s'interroge Chérif Mouhamad Ali Aidara indigné dans les colonnes de EnQuête. "Aujourd'hui, tout le monde dit : "Nous sommes tous Charlie", cela n'encourage que l'extrémisme d'un autre côté. Par contre, l'acte de nos frères qui sont allés tuer ces gens (les 12 journalistes de Charlie Hebdo), personnellement, je trouve que c'est de l'extrémisme. Donc, il y a eu deux extrémismes qui se sont neutralisés. Et c'est dommage et triste", déplore-t-il. Le guide des chiites au Sénégal déplore qu'au lieu de dire la vérité telle quelle, le monde est en train de crier et de discréditer l'islam. "Mais, il faut qu'on regarde les choses avec honnêteté et sincérité. Je ne peux pas cautionner ce que les frères ont fait ; ce n'est pas cautionnable non plus ce que les journalistes de Charlie Hebdo faisaient", a-t-il conclu.






Hebergeur d'image