leral.net | S'informer en temps réel

Chérif abuJafar Mballo : Non ! Monsieur Gingrich, les palestiniens ne sont ni des « terroristes », ni un « peuple inventé ».

Ceux sont les Sionistes Israéliens qui occupent la Palestine cette terre sur laquelle se situe la première direction de prière des Musulmans, et le lieu de l’ascension (MI’ERAJ) du Prophète Mohammad (Pslf)(Jérusalem), ville monothéiste et abrahamique qui doit inciter et pousser toute l’humanité à proclamer la solidarité internationale pour protéger les droits justes et inaliénables du peuple de la Palestine , en menant une campagne de sensibilisation et de mobilisation sans précédent pour faire comprendre aux dignes descendants et héritiers des tueurs des Prophètes de Dieu , aux dignes continuateurs des œuvres des bandes de terroristes telles que Argoun, Stern, la Haganah, et C° , ainsi qu’à leurs protecteurs qu’ils ne peuvent plus continuer à tuer et à piller sans coup férir.


Rédigé par leral.net le Lundi 12 Décembre 2011 à 09:01 | | 0 commentaire(s)|

Chérif abuJafar Mballo : Non ! Monsieur Gingrich, les palestiniens ne sont ni des « terroristes », ni un « peuple inventé ».
Contrairement aux déclarations de Newt Gingrich, candidat à la course à l'investiture républicaine pour la présidentielle américaine, qui qualifie les Palestiniens de «groupe de terroristes» et de peuple «inventé», dans un entretien diffusé vendredi 09 décembre 2011, par une télévision juive aux États-Unis.

Alors ce qu’il ya lieu de dire est que c’est l’entité sioniste qui n’existait pas avant 1948 année de sa création par les britanniques. En défenseurs des droits humains et des libertés dont la journée est toujours célébrée, le 10 décembre de chaque année, nous nous voyons la nécessité de rappeler à l’opinion publique nationale et internationale, et particulièrement aux Monothéistes (Juifs, Chrétiens et Musulmans),ainsi qu’aux hommes épris de paix et de justice, à l’intérieur de la Cisjordanie, dont Jérusalem-Est, et dans la Bande de Gaza, les violations répétées et flagrantes perpétrées par les Forces d’occupation israéliennes qui intensifient chaque jour que Dieu fait leurs agressions contre les civils palestiniens et leurs biens, et des restrictions sérieuses sur les déplacements des Palestiniens surtout ceux de la bande de Gaza.

Ci-après, la liste des violations répétées et fragrantes et les agressions contre les civils perpétrées par les Forces d’occupation israéliennes de 1908 jusqu’à nos jours. Ces forces qui intensifient pendant les mois de décembre où est célébrée chaque année la journée internationale des Droits de l’homme et des Libertés.

- Décembre 1908: les villageois palestiniens de Kafr Kama (près de Tibériade) essayent de récupérer les terres prises injustement par la colonisation juive.

- 9 Décembre 1917, les forces britanniques marchèrent sur Jérusalem, qui occasionna trois décennies d'occupation répressive qui a dévasté le pays et a laissé un système d'apartheid dans son sillage.

- 14 Décembre 1920: Troisième Congrès du Comité exécutif arabe se réunit l'opposition Haïfa et déclare à la Déclaration Balfour et sioniste
plans pour la Palestine.

- Décembre 1921: Le juif sioniste Herbert Samuel nommé par les Britanniques comme Haut Commissaire de la Palestine fait la promotion du transfert des natifs des terres arabes au mouvement sioniste européen.

-17 Décembre 1931: Conférence générale islamique tenue à Jérusalem en présence de 145 érudits musulmans et de 22 dirigeants de pays.

- 13 Décembre 1931: les dirigeants de la précédente organisation Al-Fatat Al-Arabiya et les partisans de l'indépendance ont été mobilisés et 50 d'entre eux se sont réunis à la maison d'Awni Abd Hadipour rédiger une alliance nationaliste arabe. Ce document a souligné à nouveau le contexte régional arabe pour la lutte palestinienne en tant qu’effort conjoint contre l'impérialisme) ce mouvement a évolué plus tard sous forme en 1933 (Hizb Al-Istiqlal).

- 9 Décembre 1935: des réunions de stratégies palestinienne et rassemblements populaires ont été organisées, pour commémorer l'anniversaire de l'occupation britannique reconnues comme
les frémissements du début de l'Intifada de 1936-1939.
- Décembre 1936: Michel Mitri, le Leader du Parti du Travail palestinien fut assassiné par les forces sionistes. Il avait osé défier le monopole et l’hégémonie de la Histadrout (Fédération sioniste du travail) et qui a toujours cru aux activités de la résistance populaire (non violente).
- 2-4 Décembre 1947: Trois jours de grève générale palestinienne pour rejeter la
conditions injustes d'une résolution de partition de l'ONU qui a alloué 55% des
terres aux Juifs qui constituaient moins d'un tiers de la population et étaient pour la plupart de nouveaux migrants dont un grand nombreux d’illégaux).
- 31 Décembre 1947: les forces sionistes massacrent 60 villageois à Balad Al-Cheikh (District de Haïfa). Des dizaines de villages ont été "nettoyés" dans cette vague. Et des Massacres commis à Al-Tira, Haïfa, Balad el-Cheikh, Yehiday, Khisas et Qazaza.

Entre le 1er Décembre 1947 et le 14 mai 1948 (la date que les sionistes ont choisi pour déclarer unilatéralement la création de leu état). Ainsi, la moitié des 530 villages et des villes palestiniennes ont été ethniquement nettoyés tandis que la zone était encore sous la domination supposée et de protection britannique (une autre trahison du gouvernement britannique).

- 1 Décembre 1948: Le Roi de Jordanie (nommé par les britanniques) convoque une Conférence des élus de Jéricho en présence des élites palestiniennes qui se sont convenus de l’annexion de ce qui devint ce qui est connu sous le nom de la Cisjordanie actuelle. Plus tard, le souverain jordanien et le Commandant de l’armée britannique commandant permirent d’étendre l’expansion du Néguev et la Galilée à l’Etat naissant sioniste Israël. Le nom antique de la Palestine a donc été effacé sur les deux côtés de ce qui allait être appelé la Ligne verte (la ligne d'armistice).

- 2 Décembre 1961: des étudiants arabes à l'Université hébraïque se réunissent pour créer le Comité arabe juif qui avait pour objectif de mettre fin au régime militaire à l’intérieur du nouvel Etat d'Israël sous militaire de 1948-1966).

-Décembre 1975: les forces d'occupation israéliennes mènent des raids à Al-Qassaba en Naplouse qui ce sont soldés par la mort de manifestants pacifiques.
- Décembre 1986: les soldats israéliens chassent les étudiants l'Université de Birzeit

En utilisant de balles réelles, tuant deux personnes et en blessant douze élèves.
- Décembre 1987: des manifestations dans toute la Palestine et des dizaines de civils (La plupart moins de 18 ans) ont été assassinés.

- 13 Décembre 1988: le Président Yasser Arafat s'est adressé à la réunion l’Assemblée Générale des Nations Unies à Genève et a indiqué que toutes les parties devraient vivre en paix et en sécurité », y compris l'état de Palestine, Israël et ses autres voisins ».

- 15 Décembre 1988: Le Centre Palestinien pour le Rapprochement entre les gens (PCR) a lancé une invitation aux Internationaux (y compris les Israéliens) à Beit Sahour pour aider à briser le siège et le couvre-feu. Ce fut le début de l’évolution du Mouvement International de Solidarité.
- Mi-décembre 1992: Israël a pris l'initiative sans précédent d'ordonner
l'expulsion et déporter vers le Liban de 416 Palestiniens qui résistaient ce qui constitue un acte contraire au Droit international. Ils sont restés près de la frontière libanaise dans des tentes fournies par la Croix-Rouge.

Je pourrais continuer, mais comme peut être vu Décembre est comme toute autre période de l'histoire apporte à la fois tristes souvenirs des atrocités ainsi que des souvenirs de la persistance et la résistance des gens ordinaires. Comme nous nous tournons vers 2012, nous espérons que des actions pareilles ne se reproduisent plus de ce qui reste de ce mois de Décembre au moment où un mouvement de résistance populaire authentique est en train de s’opérer dans le monde arabe qui serait défavorable à l’entité sioniste.

Mais, comme dans le passé, il y a ceux et celles qui essaient de tirer profit dont le seul but et de poser devant les caméras ou dans les salles de conférence ou pire encore s'engager pour détruire la résistance palestinienne qui, certainement arrivera à bout de ses détracteurs.

Vive la Palestine !



Chérif abuJafar Mballo
Chercheur
Directeur du CIRED
mballosherif@yahoo.fr






Hebergeur d'image





Hebergeur d'image