Christophe Bigot, Ambassadeur de France au Sénégal: "Il appartient aux Africains de décider de l’avenir de leur monnaie".


Rédigé par leral.net le Jeudi 2 Novembre 2017 à 21:19 | | 0 commentaire(s)|

L’Ambassadeur de la France au Sénégal, Christophe Bigot a estimé, jeudi à Dakar, que le débat sur le franc CFA, devise officielle des huit Etats membres de l’Union Economique et Monétaire Ouest Africaine (UEMOA), est un débat à la fois politique et économique.

"Le franc CFA est un débat à la fois politique et économique", a dit Christophe Bigot, invité de la rédaction de l’APS.

Sur le débat politique, il a rappelé que le franc CFA est "l’instrument des Etats africains et il appartient aux Africains de décider de l’avenir de leur monnaie".

Toutefois, M. Bigot a laissé entendre que "le franc CFA est un atout extraordinaire pour la région ouest africaine".

"En Europe, on a essayé pendant 40 ans, d’avoir une monnaie commune. Quand j’étais petit, il y avait des dévaluations, de la compétitivité monétaire, les prix valsaient. Aujourd’hui ce n’est plus le cas grâce à l’Euro", a-t-il expliqué.

Et Christophe Bigot de soutenir que "les pays de l’UEMOA ont la chance d’avoir une monnaie commune, qui les met à l’abri de l’inflation contrairement à certains de leurs voisins".

Selon lui, "le franc CFA est un atout formidable en termes d’unité et intégration régionale".

"Quand vous regardez les chiffres, l’Afrique de l’ouest est la région la plus démocratique de l’Afrique et c’est la région qui connaît la plus forte croissance économique", a relevé SEM Christophe Bigot.

Qui rappelle que "c’est encore une fois une monnaie africaine et il appartient aux Africains de décider de son avenir".








Hebergeur d'image