leral.net | S'informer en temps réel
Hebergeur d'image

Christophe Bigot : « Si les africains ne sont pas contents du Franc CFA, c’est à eux d’en changer les règles »


Rédigé par leral.net le Lundi 18 Septembre 2017 à 18:25 | | 0 commentaire(s)|

Image d'archives
Image d'archives
Le débat sur le Franc Cfa n’en finit pas. Invité de l’émission "Objection" sur Sud Fm, dimanche, l’Ambassadeur de France au Sénégal, Christophe Bigot, relève une "polémique récurrente" autour de cette monnaie. Le diplomate s’abstient d’en rajouter surtout lorsqu’il s’agit du devenir du franc Cfa, qui engagerait plutôt la responsabilité totale des Africains : «Le maintien ou non de cette monnaie dépend entièrement des pays ayant en partage le Cfa ».

M. Bigot de renchérir : «le franc Cfa, c’est la monnaie des africains. Il leur revient, s’ils ne sont pas contents de cette monnaie, d’en changer les règles, s’ils le souhaitent ».

Christophe Bigot souligne néanmoins que le franc Cfa est une monnaie qui présente un double avantage. Celui de la stabilité et celui de l’unité. « Stabilité au sens que vous connaissez la valeur de votre monnaie. Quand vous ne connaissez pas la valeur de votre monnaie, qu’est-ce qui se passe ? Vous avez une forte inflation. Qu’est-ce qui se passe quand la monnaie a une fluctuante, tout d’un coup, le prix des produits importés monte haut tellement, et qu’est-ce qui se passe ? La valeur de vos biens peut changer du jour au lendemain. Donc, vous avez une attaque sur votre économie », argumente le diplomate français.

Puis, Christophe Bigot d’ajouter : «avoir une seule monnaie pour plusieurs pays, c’est ce que ce dont ont rêvé les Européens pendant tant d’années. Et depuis 2000, ils ont enfin réussi à avoir une seule monnaie, l’euro. Le Franc Cfa, cette monnaie commune permet de favoriser les échanges entre pays africains. Donc, stabilité de la monnaie et unité de la monnaie, voilà deux qualités très fortes du Franc Cfa », conclut l’ambassadeur de France au Sénégal.

A la question de savoir à qui profite cet arrimage de l’économie de la zone franc ? Christophe Bigot rétorque que cela profite "d’abord et essentiellement ", aux africains. « Ils ont une seule monnaie qu’ils peuvent échanger entre eux. Ensuite, ce franc Cfa, il est arrimé à l’euro, ce qui permet de favoriser les échanges entre tous les pays de la zone euro et tous les pays de la zone franc Cfa », souligne-t-il.



Source: 24 heures








Hebergeur d'image