leral.net | S'informer en temps réel

[Chronique] La valse des pyromanes par Babacar Touré

«On ne peut jamais savoir ce qu’il peut advenir d’un homme
qui possède à la fois une certaine conception
de ses intérêts et un fusil»
Georges Clemenceau


Rédigé par leral.net le Vendredi 19 Novembre 2010 à 20:37 | | 17 commentaire(s)|

[Chronique] La valse des pyromanes par Babacar Touré
Lorsque, le 17 janvier 1899, naissait, à Chicago, Alphonso Capone, une forte communauté italienne vivait déjà aux Usa en marge de la société américaine, avec ses lois et ses codes importés de Calabre, de Sicile, cherchant par tous les moyens à imposer une culture purement italienne : le mépris des lois de la République. Pas simplement de celles américaines, mais de toutes celles qui les obligeaient à se soumettre à un pouvoir central qui échapperait à leur contrôle. Pour amener les siens à soumettre à lui, à voir en lui le sauveur et le protecteur des faibles, Al-Capone avait commandité de nombreux meurtres, envoyé ses caudataires racketter des commerçants, ordonné à ses sujets d’inonder le marché en drogue de tout genre pour ensuite se présenter aux populations en homme providentiel, seul apte à régler tous les problèmes. Sous quelques angles que l’on puisse analyser son personnage, le parcours, peu honorable de cet homme du siècle dernier, ressemble bien à celui de Wade le père. Et si ce n’est que tout le monde reconnait en Karim un bon à rien, un vulgaire prétentieux, expert financier à deux sous, on pourrait tenter de croire que le «gamin» a curieusement bien retenu la leçon que son père s’est fait sienne: la fin justifie les moyens.
La théâtralité voyante de la prétendue défénestration de Samuel Sarr -qui curieusement trouve encore des journalistes pour le défendre- et son remplacement par le fils du père, au ministère de l’Energie, devait répondre à un hédonisme immédiat exprimé par le peuple et qui consiste à vouloir disposer de l’énergie ici et maintenant. Le règlement de ce désir devait, selon les calculs des conseillers de Karim, de son père et de son entourage, produire le même effet que l’arrivée d’Alphonso Capone dans la vie de ses concitoyens: redonner l’espoir à ces gens qu’ils ont eux mêmes terrorisés, spoliés et piétinés. Mais Karim n’a ni l’intelligence d’Al Capone ni son sens de l’honneur; parce même les mafiosi ont un code de l’honneur. Contrairement à ce qui a été dit dans la presse, Samuel n’a jamais été ce malfaiteur isolé –ou ce brave solitaire victime de la vengeance de Karim comme l’a laissé croire une certaine presse- qui a fait de l’Energie ce qu’il a voulu. Tout ce qu’il a fait dans ce secteur il l’a fait avec la bénédiction et sous la surveillance des Wade père et fils. Samuel ne disait-il pas tout le temps et sans jamais avoir été démenti ni par Wade ni par son entourage: «c’est la vision du chef de l’Etat que nous mettons en forme»?
C’est pour cette diabolique «vision» d’un vieillard pris en otage par son entourage qu’ils ont comploté contre Madické Niang, alors ministre de l’Energie, en lui rappelant ses origines de «Guéweul», griot, traité Macky Sall de «Diaam», esclave, sous son propre toit, les ont humiliés avant de les virer du gouvernement. Aujourd’hui, face aux mouvements contestataires –à ne pas confondre à ces groupements pour la protection d’intérêts personnels érigés un peu partout pour mieux négocier avec le régime Wade- qui ne cessent de dire non au projet de dévotion monarchique, désormais en phase terminale, le palais veut faire gober autre chose au peuple : lui faire croire que ces coupures de courant, qu’ils avaient volontairement créées pour s’enrichir, ne seront bientôt qu’un mauvais souvenir. Venue d’autres personnes cette promesse aurait fait sauter le peuple au plafond. Mais, certes je suis jeune, mais je ne crois que le Sénégal ait connu de menteurs aussi patentés qu’Abdoulaye Wade et sa suite. Heureusement pour nous que ce maladroit Karim est toujours là pour scier la branche sur laquelle sa mère essaie par tous les moyens de lui faire asseoir. En déclarant que les coupures de courant ne finiront qu’en 2014, il avoue au peuple toute la gravité d’une situation que je n’ai cessé de dénoncer et qu’ils s’entêtaient de prétendre excellente. Aujourd’hui il fait jour, les masques sont enfin tombés et voila le pauvre Karim nous demander d’élire son père pour espérer avoir de l’électricité en 2014. Avec cet aveu, il s’attend à ce que le petit peuple lui exprime son bonheur fou non d’avoir le simple privilège de voir le fils du père s’occuper de son principal casse-tête, mais celui de savoir que le financier le plus nul du Sénégal –encore qu’il est gambien- va débarrasser le plancher du quatrième étage du building administratif.
Les petits gourous de Karim lui ont certainement fait croire qu’il peut compter sur l’une des caractéristiques qui sont propres à l’opinion –à savoir sa versatilité- pour renverser la tendance et le faire aimer par ce peuple que lui, son père et son entourage n’ont de cesse tenté d’assujettir pereinde ac cadaver. Car ce sentiment attendu devait servir de marchepied au super ministre sur sa route vers le sommet. Le peuple ébaudi devait sortir dans la rue et remercier «le meilleur des enfants que le Sénégal ait jamais eus» d’avoir eu la tête du désormais ex-ministre de l’énergie. Samuel a été l’homme le plus maudit du Sénégal, Karim devait être sinon le plus aimé, celui à qui les Sénégalais seront éternellement reconnaissants d’avoir pansé la plus grosse et la plus puante des plaies de l’alternance: l’énergie. Mais à Karim rien n’a jamais rien réussi ; même pas à ressembler à Al Capone.
Babacar Touré
Journaliste écrivain
kimikikiko@yahoo.fr






1.Posté par aly le 19/11/2010 22:38 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

chapeau babs, toujours aussi courageux. Que Dieu te protége. Il y a encore des dignes fils dans ce pays.

2.Posté par racine le 19/11/2010 23:26 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

Enfin nos intellos se réveillent.Ceci est un acte de courage j'allais dire de dévotion.La vérité est sacrée. Se taire au moment où la dire peut sauver le peuple serait qualifié de traitrise, de péché même
Merci Babacar

3.Posté par Adja le 19/11/2010 23:54 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

J'ai toujours cru que quelque soit le dégré de corruption d'un peuple il y a toujours des gens qui pour la défense de principes sont capables de tout laisser tomber. Ils sont capables, quelques soient la sanction encourrue de dire non et de passer leur vie entière à dire non à l'injustice, au mensonge et la facilité. bacary Touré est de ces gens là. une espèce en voie de disparition au Sénégal. Merci Touré pour cette clairvoyance et puisse Dieu te rendre ce service que tu ne cesse de rendre au pays.

4.Posté par El hadj le 20/11/2010 03:46 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

Merci Babacar on voit que l'argent ne peut tout acheter.Ils ne cesseront de se partager le senegal et ses biens mais il ya des fils qui par leurs plumes continueront de tout dénoncer.
Ont voit que l'argent ne peut tout acheter.DU COURAGE MBAYE.

5.Posté par samba yero tackel le 20/11/2010 08:22 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

le 4eme mousquetaire est arrivé, après SJD, ALC,TJD,voilà BT le combat ne fait que commencer bravo les gars...

6.Posté par gora le 20/11/2010 09:28 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

c'est très bien toure,le prophete mouhamed psl a dit que si tu vois le mal,tu dois essayer de le combattre par tous les moins ,c'est ce que tu fais,c'est ce que doivent faire tous les musulmans meme si ceux qui ne vivent que de l'islam et ne ne le font pas vivre ne le font pas,je veux nommer ces prétendus marabouts. merci

7.Posté par akon le 20/11/2010 13:36 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

upllow article bi doff na bilahi babacar la comparaison de wade et al capone identique wade es le plus grand mafioso du 21 siecle peut etre le fils de alcapone et karime wade le petit fils d´un homsexuel mais la vie continue wade et sa famille vont payer tout le mal qu´ils ont fait aux peuple senegalais qui lui a donne tout mais seule une chose que je voudrai que tout le peuple senegalais se souvient la mort de Me seye et on sait que wade est l´assassin et que le jour de l´enterrement du juge le vénere homme de Dieu Dabakh Malick avait dit que celui qui a fait ca a Mbaye Seye avant de mourrir sera puni par le tout Puissant et les flamme de l´enfers l´attend ........... wade prepare toi le fran-maçon et pere d´un gay qui ne se cache pas sokhna "karime" maïmouna wade

8.Posté par di le 20/11/2010 17:24 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

ce ki me derange sur ces intellectuelle se st tu depuis pour leur propre interet et c est maintenant kils commencent a parlé
je pense k c latif seul ki merite ce chapeau

9.Posté par noums le 20/11/2010 22:05 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

J'aime bien le passage du papier de GRAND BABS ou il fait remarquer....La valeur utopique que le père voue envers son rejeton.
Et si ce n’est que tout le monde reconnait en Karim un bon à rien, un vulgaire prétentieux, expert financier à deux sous, on pourrait tenter de croire que le «gamin» a curieusement bien retenu la leçon que son père s’est fait sienne: la fin justifie les moyens.
ENSUITE je poursuis ma lecture du papier avec un passage que GRAND devrait revoir ou bien j'ai mal compris: MAKI EST viré GRAND,mais ......C’est pour cette diabolique «vision» d’un vieillard pris en otage par son entourage qu’ils ont comploté contre Madické Niang, alors ministre de l’Energie, en lui rappelant ses origines de «Guéweul», griot, traité Macky Sall de «Diaam», esclave, sous son propre toit, les ont humiliés avant de les virer du gouvernement. Aujourd’hui, face aux mouvements contestataires –à ne pas confondre à ces groupements pour la protection d’intérêts personnels érigés un peu partout pour mieux négocier avec le régime Wade- qui ne cessent de dire non au projet de dévotion monarchique, désormais en phase terminale, le palais veut faire gober autre chose au peuple : lui faire croire que ces coupures de courant, qu’ils avaient volontairement créées pour s’enrichir, ne seront bientôt qu’un mauvais souvenir.
MADIKE NIANG est toujours au GOUV. MACKI est viré OK! d'accord!

BABS s'est radicalisé! Avec Latif et Jules on va être gaté!
BON VENT!

10.Posté par noums le 20/11/2010 22:16 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

Oui c'est bon!
Je ne me souvenais plus que Madické NIANG est passé à l'NRJ !
Désolé encore sur ce gouvernement tellement interchangeable et ambulante de vauriens QUI SUIVENT LE PÈRE ET LE FILS MAINTENANT!

On s'y retrouve plus avec ses nuls! Bravo à Babacar Touré qui les dénonce d'une manière aussi habile que correcte!

11.Posté par Ndiaye le 21/11/2010 09:33 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

S'agit-il de Babacar Touré de Sud Com?

12.Posté par djibrilbeye le 21/11/2010 11:23 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

S'agit-il de Babacar Touré de Sud Com

13.Posté par Almamy le 21/11/2010 13:30 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

Non !!! Il ne s'agit pas du Doyen Babacar Touré de Sud. Celui là est un jeune journaliste, ancien de l'Obs, établi en France

14.Posté par Ndella le 21/11/2010 14:06 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

Merci Bacary Touré pour cette belle contribution. Je savais très bien que tu allais emprunter cette voie. Déjà au collége Malick Fall, lorsque tu nous parlais d'Egyptologie, d'Africanisme, je savais que tu deviendrais un grand homme. J'ai été au sénégal, à Ziguinchor pendant ces dernières vacances, et je me suis rendu compte combien tes compatriotes te portaient en estime. Merci Touré Manding Mori et je serai très heureuse de te revoior très bientôt.

15.Posté par Doudou Fall le 21/11/2010 14:17 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

Babacar Touré de Sud n'ecrit plus rien. d'ailleurs lui, l'homme d'affaire, ne se serait jamais lancé dans une diatribe comme celle là; à cause de ses interets personnels en jeu. je suis parfois offusqué de voir encore des gens faire l'almalgame entre Babacar Touré journaliste écrivain et l'autre qui ne s'est jamais présenté comme écrivain. Aussi Babacar Touré, de Sud, ayant été dans l'antichambre de Wade des années durant ne peut pas les insulter comme ça. il n'a parlé des mal que lorsqu'il a été chassé du palais. Merci Touré.

16.Posté par dewase le 21/11/2010 19:31 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

Ayez confiance. Ce pays regorge tellement de SENEGALAIS bon teint , la tête sur les épaules. Si cette dynastie à la con croit pouvoir museler tout le monde, elle se trompe.
Ce pays est grand par ces hommes qui pense et qui resteront debout . que ca vente ou que ca tempete. Croyons -y. CONTINUATION

17.Posté par serigne saliou le 24/11/2010 09:26 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

nous avons l'obligation morale ( si nous ne sommes pas des esclaves comme les magistrats ) d'etre tous des BABACAR TOURE ,cela fera onze millions de BABACAR TOURE qui vont debarrasser le pays de ce cancert hideux nommé ABDOULAYE WADE. Tous unis en 2012 ( khathi ndo ;doreun ndo !!! ) pour nous debarrasser à jamais de ce monstre hideux .

Nouveau commentaire :

Tout commentaire à caractère commercial, insultant, pornographique, raciste, homophobe, incitant à la violence ou contraire aux lois sénégalaises sera supprimé, Peut entraîner votre bannissement total du site




Hebergeur d'image





Hebergeur d'image