leral.net | S'informer en temps réel

Chronique : Les imams de la République.

La religion et la politique ne font pas bon ménage au Sénégal depuis des années. Les adeptes du « ndiguel » ont revu leur copie ou ont changé de méthodes et de stratégies. Les citoyens dans leur écrasante majorité ont décidé de faire la part des choses entre respecter les consignes de leur marabout et leur appartenance politique.


Rédigé par leral.net le Samedi 26 Juin 2010 à 03:15 | | 3 commentaire(s)|

Chronique : Les imams de la République.
Ils sont aidés en cela par les principaux acteurs du jeu, des hommes politiques qui ne cherchent qu’à tirer profit de cette relation et des marabouts occupés à gérer des biens de ce bas monde. Pire, ces citoyens ont souvent du mal à comprendre, des marabouts politiques qui cherchent toujours à être du côté du pouvoir. Ils ne se privent pas à exploiter une jeunesse anéantie par le chômage et les pertes de valeurs. Comme ce marabout qui, il y’a juste quelques jours, conseillait des jeunes à faire tout ce qu’ils veulent le weekend et de se repentir le reste des jours de la semaine, argument avancé, la Bonté divine.

Seulement les sénégalais ont depuis longtemps considérés que la place du marabout est dans son « daara » ou dans sa mosquée. Ce n’est pas une conception particulière de la laïcité mais de la mentalité de plusieurs sénégalais. D’ailleurs ceux qui sont souvent malmenés par ces marabouts sont souvent une masse populaire très loin de ces considérations intellectuelles.
Le soutien des marabouts d’aujourd’hui sont à l’opposée de celui des pères fondateurs des grandes familles religieuses. Ces derniers ont toujours mis en avant l’intérêt de leurs disciples. La place des hommes religieux est bien dans la politique mais dans des conditions qui sont en adéquation avec la religion. La politique, l’art de gérer la cité ! Ainsi, l’intérêt supérieur de la Nation et de tous les sénégalais sera toujours le soubassement de toutes les actions.

Alors si des hommes religieux avec la complicité des conseillers du Président, voient en lui, une lumière et un don de Dieu, ils n’engagent que leur propre personne, peut-être aussi de quelques membres de leurs familles. C’est du déjà connu, toutes les Républiques ont leurs imams et marabouts, qui cherchent à légaliser sur la base du Coran et des enseignements du Prophète, toutes les visions du Prince.
Dieu reconnaîtra les siens !

Ndiaga DIOUF pressafrik.com



1.Posté par so le 26/06/2010 14:22 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

Comme vous l'avez dit Dieu reconnaitra les siens.
Mais il faut savoir aussi que les citoyens que nous sommes sont responsables de tout ce qui leur arrive car on aime pas la vérité et nous sommes tous homnibulés par notre propre interet et nos choix sont le plus souvent guidé par notre interet exclusif.
Et les premiers responsables de ce trait de caractere se sont les Wolofs qui ont fini de contaminer toutes les autres ethnies.
Le Proverbe qui dit DIERING BO FECKé ULLUSTRE CELA.
On a vu récamment la position de Youssou, de Bara Tall et autre lorsque leur propre interet a été menacé.
Et pourtant dés apres Trois ans de gouvernance les libéraux avaient montré leur limite et ct flagrant et malgré tout des Sénégalais surement pour leur interet exclusif ont voté pour eux.
IDY est arrivé deuxieme malgré ses tergiversation et de tout ce qu'on lui avait accusé.
Depuis longtemps les Marabout de l' ISLAM et malheureusement c idem pour tous les pays musulmans sont toujours du coté des oppresseur du peuple, des dictateurs.
Il est te,ps maintenant qu'on sache que les interets de nos petits fils sont nos interet et il faut toujours lutter pour la communauté comme l'a si bien fait les Maodo, Bamba. El Omar Tall Lath Dior et autres.
TRAVAILLER POUR DIEU C TRAVAILLER UTILE ET TRAVAILLER UTILE C TRAVAILLER POUR LA COMMUNAUTE

2.Posté par Baye Cheikh le 26/06/2010 19:03 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

Mr Diouf vous l'avez bien dit ,l'action de ces religieux n'engage que leur personne.Et moi je dirais "religieux".Et ils savent bien que "sathie ak dayu sathie ñep sathie lañu". Sils sont en conivence avec les politiques pour les aider à faires leur sale boulot un jour viendra où ils seront devant le Tout Puisant et cet argent qu'ils ont pris ils expliqueront pourquoi ils l'ont acepté.Ces genres de religieux ne méritent diriger des prières car un imam doit entre autres choses être intègre..
Heurensement que tout les religieux ne pensent pas la même chose..
Raison je donnerait à cet homme de radio qui disait il y a peu qu'ont doit auditer les imams. E t celà il l'avait dit aant ces faits là.
QUE LE BON DIEU BENNIT NOTRE CHER SENEGAL ET NOUS ÔTE DE CES COEURS SALES QUI SONT ENTRAIN DE TERNIR LES MOEURS DE BIEN DE SENEGALAIS PROFIANT DES DIFICULTÉS DE L'HEURE.

AMINE YA RABIL ALAMINE

3.Posté par grd le 28/06/2010 01:45 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

so.....
Que la crise profonde que traverse notre pays ne nous pousse pas à des dérives ethniques.Oui ,je ne partage pas ce que tu dis des wolofs.Ne cessons pas d'être des Sénégalais .On retrouyve des tares partout...
Bref,ces imams ont montré leur limite .Autant leur projet de construire une poupongnière est noble autant ils n'avaient pas à profiter de cette audience pour lancer cet appal politique.

Nouveau commentaire :

Tout commentaire à caractère commercial, insultant, pornographique, raciste, homophobe, incitant à la violence ou contraire aux lois sénégalaises sera supprimé, Peut entraîner votre bannissement total du site




Hebergeur d'image





Hebergeur d'image