leral.net | S'informer en temps réel

Chronologie : Histoire du Sénégal

Préhistoire
100 000 ans : Des armes en silex découverts dans les pays Sérère, par exemple, Tiémassass.
IVe siècle av. J.-C. : apparition d’amas coquilliers dans les régions côtières
IIIe siècle av. J.-C. : apparition de mégalithes dans le haut Saloum et la haute Gambie
Ier siècle : apparition de céramiques dans la vallée du fleuve Sénégal
IIIe siècle : apparition de tumulus à l’intérieur et de métallurgie du fer dans la moyenne vallée du Sénégal et dans l’est du pays
Moyen Âge


Rédigé par leral.net le Dimanche 30 Août 2015 à 21:45 | | 5 commentaire(s)|

c 750 (probablement c. 350 après J.-C.) - début du XVIe siècle : les dynasties Sérères paternels tels que la famille Diouf régnait dans le Baol avec le Wagadou dynastie maternelle
VIIIe siècle : participation active de la vallée du Sénégal aux réseaux marchands transsahariens ; commerce de l’or et du sel
vers 850 : Le Dia Ogo dynastie sur le trône du Tekrour
autour du XIe siècle : lamane Djigan Diouf fondée Tukar8,9.
vers 1030 : War Jabi, roi du Tekrour, se convertit à l’islam
vers 1035 : Les Sérères du Tekrour refusé de se soumettre à l'islam. Les Sérères du Tekrour finalement vaincu par la coalition musulmane (convertis Africains et Almoravides). Sérères de Tékrour exode.
vers 1040 : essor du mouvement almoravide
vers 1060 : alliance entre le Tekrour et les Almoravides au Sahara
Novembre 1087 : Le roi Sérère Ama Gôdô Maat défait le chef de l'Almoravides Abu Bakr Ibn Omar.
1100 à 1200 : le royaume de Sosso sous la direction de Soumaoro Kanté domine le Soudan occidental
vers 1290 Maad Ndaah Ndiémé Diouf (ancêtre de la dynastie Diouf du Sine et du Saloum) monta sur le trône de Laah au Baol.
vers 1300 : invasion malienne : le Tekrour et le Djolof tombent sous la domination de l’empire du Mali
vers 1335: La famille Guelwar défait à la bataille de Troubang par les Ñaancos de Kaabu. Les Guelwars accorder l'asile par les nobles Sérères (le Grand Conseil des Lamanes).
vers 1350-1400 : Renommer du Royaume du Sine (période de Guelwar); Maad a Sinig Maysa Wali Jaxateh Manneh (1350 - 1370) - (premier roi Guelwar du pays Sérère) succéder au trône du Sine.
vers 1360 : Ndiadiane Ndiaye fonde l’empire du Djolof dans le centre du Sénégal
Débuts de l’ère moderne
1444 : arrivée des premiers navigateurs portugais (Dinis Dias) sur les côtes sénégalaises
1446 : l'explorateur portugais Nuno Tristão est tué par les Sérères lors de l'une de ses razzia
1455 : Ca' da Mosto au Sénégal
vers 1490 : Koli Tenguella vainc le Tekrour et soumet le royaume du Fouta-Toro à la dynastie Denianké
XVIe siècle : développement de petites communautés luso-africaines sur la Petite-Côte (Rufisque, Portudal, Joal) et en Casamance
1493 : Maad Saloum Mbegan Ndour, roi du Saloum, monta sur le trône
vers 1549 : bataille de Danki. Amary Ngoone vainc l’empire du Djolof et unifie les royaumes du Cayor et du Baol ; indépendance complète des royaumes du Waalo, du Sine et du Saloum
1567 : Maad Saloum Maléotane Diouf la plus longue roi régnant du Saloum, monta sur le trône
1603 : fondation de l'université islamique de Pire par Khaly Amar Fall
1621 : établissement d’un comptoir hollandais à Gorée
1633 : création par les Français de la première compagnie à privilèges au Sénégal
1651 : construction du fort James par les Anglais, près de l’embouchure du fleuve Gambie
1659 : fondation, sur l'initiative de Richelieu, d'un fort à Saint-Louis, ainsi nommé en l'honneur de Louis XIII ; essor d’une communauté métisse (signares)
1673 : débuts de la Compagnie du Sénégal
1673-1677 : révolution islamique Tubenan au Fouta-Toro et dans les royaumes wolofs
1677 : les Français prennent Gorée aux Hollandais
1693 : établissement de l’imamat du Boundou par Malik Sy Daouda
1693-1720 : le damel-teigne Lat Soukabé réunit les royaumes du Baol et du Cayor
1699 : construction du fort Saint-Joseph de Galam par les Français dans la haute vallée du fleuve Sénégal
vers 1730 : fondation du centre d'enseignement coranique de Koki par Mukhtar Ndumbé Diop
1758 : occupation de Saint-Louis par les Britanniques
1776 : deuxième révolution islamique au Fouta-Toro ; création d’un État théocratique par Abdoul Kader Kane
1778 : le métis Charles Thévenot est reconnu comme maire par le gouverneur britannique de Saint-Louis
1779 : les Français reprennent le contrôle de Saint-Louis
1788 : création à Paris de la Société des amis des Noirs
1789 : Révolution française : les habitants de Saint-Louis rédigent un cahier de doléances contre la Compagnie du Sénégal
1790 : la révolution islamique du Fouta-Toro s’étend au Cayor
1791 : abolition des compagnies à privilèges par la France
1795 : défaites des religieux musulmans du Cayor ; fondation de la communauté autonome des Lébous du Cap-Vert par Dial Diop
1796 : fondation de la République léboue de Ndakarou (Cap-Vert) par des religieux du Cayor ; fondation du centre islamique de Mbacké par Mame Maram Mbacké
1809 : les Britanniques occupent à nouveau Saint-Louis ; fondation du centre islamique de Ndankh par le cheikh qâdirî Bunama Kunta
1812 : la République Lébou indépendante du Cayor
1814 : abolition du commerce des esclaves par le Congrès de Vienne ; le commerce clandestin se poursuit jusque dans les années 1890
1816 : établissement d’un comptoir britannique à Bathurst (Banjul), dans l’embouchure du fleuve Gambie
1817-1832 : Birima Fatma Cubb réunifie les royaumes du Cayor et du Baol
1817 : les Français reprennent le contrôle de Saint-Louis
1819-1831 : les Français tentent d’introduire la culture du coton au Waalo (baron Roger)
1821 : le gouverneur français reconnaît les institutions métisses de Saint-Louis (maire, conseil municipal)
1827 : Njaga Isa, le serigne de Koki, et Dilé Fatim Thiam organisent la rébellion contre le souverain du Waalo
1830 : Dilé Fatim Thiam est vaincu par les Français à la bataille de Mbilor
1838 : établissement d’un comptoir français à Sédhiou en Casamance
1840 : des négociants français de Saint-Louis établissent un comptoir à Rufisque
années 1840 : introduction de la culture de l’arachide
1845 : installation des Pères du Saint-Esprit au Sénégal
1848 : les résidents de Saint-Louis et Gorée obtiennent la citoyenneté française ; ils élisent conjointement le métis Barthélémy Durand Valantin comme député à l’Assemblée nationale française
27 avril 1848 : abolition définitive de l’esclavage par la IIe République française
1852 : la représentation du Sénégal à l’Assemblée nationale française est supprimée ; Al-Hadj Oumar Tall lance une djihad dans l’est du pays
Période coloniale
1855- 1858 : campagnes du gouverneur Faidherbe dans la vallée du fleuve Sénégal
1855 : annexion du Waalo par la France
1857 : Al-Hadj Omar Tall est vaincu par les Français au siège de Médine ; création des Tirailleurs sénégalais, un corps d'infanterie colonial ; fondation de Dakar
1859-1865 : Faidherbe envahit le Cayor et le Baol et y établit des protectorats
1861-1863 : premier règne du damel Lat Dior au Cayor. Victoire de Lat Dior à Ngolgol sur les Français et son rival Madiodio.
1862 : djihad du marabout Maba Diakhou Bâ au Rip, au Saloum et au Baol ; liaison télégraphique Gorée-Saint-Louis
18 juillet 1867 : défaite et mort de Maba Diakhou Bâ lors de la bataille de Fandane-Thiouthioune (communément appelé la bataille de Somb) au Sine. Défait par le roi du Sine, Maad a Sinig Coumba Ndoffène Famak Diouf
1868-1869 : épidémies de choléra
1868-1883 : deuxième règne du damel Lat Dior au Cayor
1868 : Le marabout Cheikhou Ahmadou BA, fils de Hâmet BA lance une djihad au Djolof et au Cayor
1872 : Saint-Louis et Gorée obtiennent le statut de communes françaises
1875: Cheikhou Ahmadou BA, fils de Hâmet BA fut vaincu à la bataille de Samba Sadio, par une vaste coalition dirigée par les français, Lat Dior, Alboury etc. Ses disciples fondèrent après lui de nombreux villages d'obédience madiyanké.
1879 : création d'un Conseil général élu pour les colonies à Saint-Louis
1880 : Rufisque obtient le statut de commune française
1882 : fondation de Thiénaba Seck par le marabout tidjane Amary Ndack Seck
1883 : le cheikh qâdirî Bou Kounta fonde Ndiassane
1883-1886 : construction de la ligne de chemin de fer Dakar Saint-Louis
1884 : Seydina Limamou Laye se proclame mahdi à Yoff
octobre 1886 : défaite et mort de Lat Dior à la bataille de Dekhelé ; mort du damel Samba Laobé Fall ; annexion du Cayor par la France
1887 : Dakar devient une commune indépendante, séparée de Gorée ; fondation de Touba par Cheikh Ahmadou Bamba Mbacké
juillet 1890 : la pierre sacrée de Mpal (également connu sous le nom la pierre de Mame Kantar) construit et adoré par la population locale Sérères ainsi que les Lébous pour de nombreuses générations, détruits par Limamou et de ses disciples musulmans
années 1890 : installation des premiers négociants libanais à Dakar et dans quelques autres centres
mai 1890 : annexion du Djolof par la France
1891 : annexion du Fouta-Toro par la France
1895 : création de l'Afrique-Occidentale française (AOF)
1895-1902 : exil de Cheikh Ahmadou Bamba Mbacké au Gabon
1902 : Dakar, capitale de l'AOF ; François Carpot, un métis de Saint-Louis est élu député du Sénégal ; El-Hadji Malick Sy fonde une zawiya tidjane à Tivaouane
1903-1907 : exil de Cheikh Ahmadou Bamba Mbacké en Mauritanie
1906 : début de la construction du chemin de fer de Dakar au Niger
1909 : à Rufisque, Galandou Diouf est le premier Africain élu au Conseil général de la colonie
1910 : Al-Hadj Abdoulaye Niass fonde une zawiya tidjane à Kaolack ; fondation du club Aurore à Saint-Louis
1911-1914 : années de grande sécheresse
1914 : Blaise Diagne l'emporte sur François Carpot et devient le premier Africain siégeant à l'Assemblée nationale française ; une épidémie de peste ravage le pays
1914-1918 : Première Guerre mondiale ; enrôlement de milliers de Sénégalais
1918 : création de la Faculté de Médecine de Dakar
1919 : Blaise Diagne crée le Parti républicain socialiste indépendant (PRSI), premier parti politique africain ; premier congrès panafricain à Paris
1922 : en battant Georges Carpentier, le boxeur Battling Siki devient champion du monde
1923 : achèvement de la ligne de chemin de fer de Dakar au Niger
28 janvier 1924 : Le dernier roi du Sine Maad a Sinig Mahecor Diouf monta sur le trône
19 juillet 1927 : mort de Cheikh Ahmadou Bamba Mbacké
1929 : le Saint-louisien Lamine Guèye fonde le Parti socialiste sénégalais (PSS). * années 1930 : émergence du mouvement de la négritude autour du Martiniquais Aimé Césaire, du Sénégalais Léopold Sédar Senghor et du Guyanais Léon Damas
1934 : mort de Blaise Diagne et élection de Galandou Diouf à l'Assemblée nationale française; le dernier roi du Saloum Maad Saloum Fodé N'Gouye Diouf monta sur le trône
1935: fondation de Madina Gounass par le cheikh tidjane Tierno Seydou Baa
1937 : création du premier syndicat sénégalais, affilié à la CGT française ; fusion du Parti socialiste sénégalais (PSS) avec la SFIO
1938 : création de l'Institut français d'Afrique noire (IFAN) à Dakar ; premières grèves de cheminots à Thiès
1939 : Deuxième Guerre mondiale ; recrutement de troupes sénégalaises dans l'armée française
1940 : capitulation de la France devant l'Allemagne ; Régime de Vichy ; bataille de Dakar
1er décembre 1944 : mutinerie des tirailleurs sénégalais à Thiaroye et répression sanglante
1946 : avènement de la Quatrième République en France ; création du Rassemblement démocratique africain (RDA), une fédération de partis africains fondée par Félix Houphouët-Boigny ; alliance entre Lamine Guèye et Léopold Sédar Senghor
octobre 1947-mars 1948 ; grève de cheminots à Thiès et extension à l'AOF
1948 : rupture entre Léopold Sédar Senghor et Lamine Guèye et fondation du Bloc démocratique sénégalais (BDS) à la suite d'une scission avec la SFIO
1954 : Assane Seck crée le Mouvement autonome casamançais (MAC)
23 juin 1956 : la loi-cadre Defferre accorde une certaine autonomie aux colonies
1957 : fondation de l'Université de Dakar ; Majhemout Diop fonde le Parti africain de l'indépendance (PAI), un parti marxiste révolutionnaire
1958 : dissolution de l'Afrique-Occidentale française (AOF) ; transfert de la capitale du Sénégal de Saint-Louis à Dakar ; naissance de l'Union progressiste sénégalaise (UPS), futur Parti socialiste (PS)
Indépendance
4 avril 1960 : signature à Paris de l'accord d'indépendance du Sénégal et du Soudan français au sein de la Fédération du Mali (date retenue officiellement pour l'anniversaire de l'indépendance du Sénégal)
20 juin 1960 : indépendance effective de la Fédération du Mali
20 août 1960 : éclatement de la Fédération du Mali
31 août 1960 : élection de Léopold Sédar Senghor à la présidence de la République ; Mamadou Dia est nommé Premier ministre ; interdiction du PAI
1961 : fondation du Bloc des masses sénégalaises (BMS) par Cheikh Anta Diop
décembre 1962 crises constitutionnelles ; arrestation et incarcération de Mamadou Dia
1963 : création de l'Organisation de l'unité africaine (OUA) dont le Sénégal est un membre fondateur ; inauguration de la Grande Mosquée de Touba
3 mars 1963 : approbation par référendum de la seconde constitution qui établit un régime présidentiel
1964 : fondation du Front national sénégalais (FNS) par Cheikh Anta Diop ; loi portant établissement du Domaine national au Sénégal
1965 : interdiction du FNS ;
18 février 1965 : indépendance de la Gambie
1966 : premier Festival mondial des arts nègres à Dakar
3 février 1967 : assassinat du ministre Demba Diop à Thiès
1968 : réélection de Léopold Sédar Senghor ; mouvements lycéens et étudiants, suivis par les syndicats ; grèves brisées par l'armée
1969 : nouvelles grèves des étudiants et des travailleurs; la mort des derniers rois Sérères: Maad a Sinig Mahecor Diouf et Maad Saloum Fodé N'Gouye Diouf (roi du Sine et du Saloum, respectivement)24.
25 septembre 1969 : création de l'Organisation de la conférence islamique (OCI), dont le Sénégal est l'un des membres fondateurs
26 février 1970 : approbation par référendum de la troisième constitution qui restaure le poste de Premier ministre, confié à Abdou Diouf
20 mars 1970 : création de l'Organisation internationale de la francophonie (OIF), dont le Sénégal est l'un des membres fondateurs
18 avril 1971 : colloque sur la négritude à Dakar à l'invitation de Léopold Sédar Senghor
7 avril 1972 : création des Nouvelles Éditions africaines (NEA)
avril 1972 : réforme territoriale et création des communautés rurales
1er janvier 1974 : naissance officielle de la Communauté économique des États de l'Afrique de l'Ouest (CEAO)
1974 : libéralisation progressive du régime, amnistie de prisonniers politiques, dont Mamadou Dia ; Abdoulaye Wade fonde le Parti démocratique sénégalais (PDS) ; transfert du siège de la Banque centrale des États de l'Afrique de l'Ouest (BCEAO) de Paris à Dakar
1977 : Cheikh Anta Diop fonde le Rassemblement national démocratique (RND), qui reste d'abord clandestin
1978 : élections législatives et présidentielles démocratiques ; Senghor est réélu président
7 février 1979 : reconnaissance du Mouvement républicain sénégalais (MRS), créé par Boubacar Guèye et l'un des quatre partis autorisés par Senghor
31 décembre 1980 : départ volontaire du président Senghor ; Abdou Diouf lui succède ; Habib Thiam devient Premier ministre
juillet 1981 : tentative de coup d'État en Gambie et intervention des forces militaires sénégalaises
12 décembre 1981 : création de la Confédération de Sénégambie
printemps 1982 : création du Mouvement des forces démocratiques de Casamance (MFDC)
3 avril 1983 : Moustapha Niasse succède à Habib Thiam, mais le poste de Premier ministre est supprimé peu après
1983 : élection d'Abdou Diouf
décembre 1983 : début du conflit en Casamance
1987 : mort de Cheikh Anta Diop
1988 : réélection contestée d'Abdou Diouf
9 avril 1989 : conflit sénégalo-mauritanien le long de la frontière ; départ de ressortissants mauritaniens du Sénégal
mai 1989 : 3e Sommet de la Francophonie à Dakar
30 septembre 1989 : dissolution de la Confédération de Sénégambie
1990 : création de la Biennale de Dakar (Dak'Art)
1991 : participation de troupes sénégalaises à la Première guerre du Golfe ; premier cessez-le-feu en Casamance
décembre 1991 : 6e sommet de l'Organisation de la conférence islamique (OCI) à Dakar
1993 : création du Festival international de Jazz de Saint-Louis ; réélection du président Abdou Diouf
12 janvier 1994 : dévaluation du franc CFA
1996 : lois sur la régionalisation et le transfert de compétences vers les collectivités territoriales
19 mars 2000 : élection d'Abdoulaye Wade à la présidence de la République
5 avril 2000 : Moustapha Niasse nommé Premier ministre
20 décembre 2001 : mort du poète-président Léopold Sédar Senghor
2002 : création de l'Union africaine (UA), dont le Sénégal est l'un des membres fondateurs
26 septembre 2002 : naufrage du Joola
4 novembre 2002 : Idrissa Seck nommé Premier ministre
21 avril 2004 : limogeage d'Idrissa Seck ; nomination de Macky Sall
30 décembre 2004 : accord de paix en Casamance
23 juillet 2005 : arrestation d'Idrissa Seck, accusé de corruption
22 mars 2006 : tentative de coup d'État en Gambie
février 2007 : réélection du président Abdoulaye Wade
novembre 2007 : émeutes à Dakar
juin 2007 : victoire du PDS aux élections législatives, boycottées par une bonne partie de l'opposition ; nomination de Cheikh Hadjibou Soumaré au poste de Premier ministre
mars 2008 : 11e sommet de l'Organisation de la conférence islamique (OCI) à Dakar
8 août 2008 : rétablissement de la Cour suprême, supprimée en 1992, par fusion de la Cour de cassation et du Conseil d'État
23 mars 2009 : élections régionales, municipales et rurales, favorables à l'opposition
30 avril 2009 : après la démission de Cheikh Hadjibou Soumaré, nomination de Souleymane Ndéné Ndiaye au poste de Premier ministre
26 février 2012 : Élection présidentielle






Hebergeur d'image