leral.net | S'informer en temps réel

Chute du tourisme dans l’UEMOA : A quel jeu se livrent nos autorités du tourisme ! - Par Mouhamed Faouzou Dème


Rédigé par leral.net le Vendredi 20 Mai 2016 à 15:02 | | 1 commentaire(s)|

Chute du tourisme dans l’UEMOA : A quel jeu se livrent nos autorités du tourisme ! - Par Mouhamed Faouzou Dème
Le Sénégal était absent à la réunion des experts du tourisme, tenue à Niamey du 10 au 12 mai 2016 au Niger. Cette importante réunion sur le tourisme dans l’espace UEMOA, était le cadre idéal d'échanges, de partage et de d’harmonisation des politiques touristiques pour faire face à de nombreux défis, et surtout réfléchir sur la sécurité et la promotion du tourisme. Que disons nous ! Ou est notre administration du tourisme ?

Un ministre invisible et inaccessible, 19 milliards de nos francs pour dédommager un investisseur étranger pour la suppression du visa touriste payant. Quel gâchis !

La SAPCO, joue les promoteurs de spectacle de musique, se perd dans ses missions qu'elle confond avec celles du comité de station, pour une fête politique “Kaye fo” facturée à coup de millions de nos pauvres contribuables le 26 prochain.

L’Agence Sénégalaise de Promotion du Tourisme (ASPT) était en déplacement dans les îles pour contempler l’élection du Miss Sine Saloum et décrisper le Sénégal énervant à l’heure ou la saison touristique tire à sa fin.

Dans une telle situation, le secteur privé est en droit de se demander à quel jeu de “tout risque” nous mène notre administration. Si l’absence du Sénégal à cette importante rencontre, a été remarqué, c’est grâce à la présence et à la performance de la Cote d’ivoire, qui rivalise ardemment avec le pays de la téranga.

Pour les observateurs que nous sommes, c'est un manque de volonté politique et de manque de respect envers les institutions sous régionale, d'autant plus que le Sénégal assure la présidence du CRC PRDTOUR et devrait conduire les travaux de cette session. Mieux le Sénégal n’a pas envoyé sa communication a l’UEMOA. C’est également dire que le ministre du tourisme sénégalais n’a pas encore compris l’importance du tourisme, que la diversification de notre économie passe par les activités touristiques.

Il est donc nécessaire de rappeler au gouvernement que le Tourisme est une activité qui crée des opportunités pour diversifier l'économie d'un pays ainsi qu’il offre des conditions pour développer d'autres activités transversales qui améliorent la capacité entreprenariale, crée des postes d'emploi, réduit la pauvreté, développe le territoire où cette activité est menée et permet d'élargir les connaissances culturelles et le rapprochement des peuples.
Si le tourisme a chuté de 3% dans l’Union, les activités liées au secteur ont elles baissé de 6% depuis 2015. Et le Sénégal en est un bel exemple.

Au regard de la participation du tourisme communautaire, qui est de l’ordre de 2,5% au PIB, cela prouve, encore une fois, que le tourisme se porte mal, très mal grâce au recul et à la contre performance du tourisme sénégalais, qui est jusque là le tracteur dans la zone ouest africaine.

Le but de cette réunion entre autres était de valider les directives portant harmonisation des textes réglementaires sur les stratégies de développement touristique dans l’UEMOA, de l'aménagement et la gestion des sites touristiques, des conditions d’exercice des agences de voyages et de tourisme, ( le volet pèlerinage aux lieux saints ayant été abordé et rentre dans ce cadre réglementaire), de l’exploitation des établissements d’hébergements touristiques toutes classes spécifiées, de l’harmonisation de la profession de guide de tourisme, aux règles d’aménagements, d’exploitation et de classement des restaurants de tourisme, et enfin la politique commune de promotion du tourisme de la destination de l’union.

Tout cela pour dire que l’UEMOA est de plain pied dans l’accompagnement et la relance du tourisme dans l’espace pour aider les gouvernements, le secteur privé à travers la fédération des organisations patronales de l’hôtellerie et du tourisme de l’UEMOA à sortir de la zone rouge - la FOPAHT est présidée par le patron du tourisme sénégalais monsieur Racine Sy. Il revient aujourd’hui aux États membres de jouer pleinement leur rôle, de mettre les meilleurs profils et compétences au service du tourisme. Le tourisme a besoin d'être compris, soutenu et accompagner pour jouer son rôle de moteur de l’économie mondiale.

Le secteur privé, par la représentation de la Fopaht, déplore l'absence du Sénégal et de la guinée Bissau.

Mouhamed Faouzou Dème






Hebergeur d'image