leral.net | S'informer en temps réel

Cissé Lô indexe certains responsables de son parti et prend sa retraite politique

L’OBS – L’on vit déjà les premières conséquences de l’échec de certains responsables de l’Alliance pour la République aux élections locales du 29 juin 2014. A Mbacké, Moustapha Cissé Lô, battu à plate couture, a démissionné de toutes ses responsabilités au sein du parti présidentiel. «C’est le président de la République qui m’avait désigné comme coordonnateur de l’Apr de Mbacké, comme membre du directoire de son parti et membre du Secrétariat exécutif. Je rends grâce à Dieu de m’avoir permis de faire tout ce qui était en mon pouvoir pendant cinq ans. Donc, je pense que je dois quitter ces instances après ces résultats qui sont catastrophiques», a-t-il déclaré. Le deuxième vice-président à l’Assemblée nationale de poursuivre : «Le chef de l’Etat recevra la notification de mon acte dans les prochaines heures.» Après analyse des premiers résultats issus des bureaux de vote à Touba et largement en sa défaveur, Moustapha Cissé Lô a décidé de respecter sa parole avant même la publication des résultats définitifs. Cela, après s’être entretenu avec son marabout, Serigne Mountakha Mbacké. Moustapha Cissé Lô a, en effet, constaté qu’il va inéluctablement vers une défaite au niveau départemental. A travers toutes ses sorties, il avait crié sur tous les toits que sa défaite dans le département de Mbacké serait synonyme de sa retraite politique et sa démission de toutes les instances de l’Apr. Chose promise, chose due, il démissionne ainsi de son titre de responsable départemental de la coordination Apr de Mbacké, du Secrétariat national de l’Apr et du Directoire national de ce même parti. Toutefois, il ne s’est pas gardé d’évoquer d’autres raisons qui l’ont poussé à rendre si précipitamment le tablier. Cissé Lô accuse certains responsables de son parti d’avoir travaillé à sa déroute, non sans s’offusquer du fait qu’aucun de ses camarades de parti ne l’a soutenu durant les derniers moments difficiles qu’il a vécus, notamment avec la mise à sac de l’essentiel de ses biens immobiliers à Touba. Il s’étonne du fait que des députés qui partagent le même parti avec lui se soient ligués avec des conseillers sociaux, économiques et environnementaux et d’autres responsables politiques pour le combattre, sous l’œil complice de tout le parti. Ainsi, il a décidé de n’être plus qu’un militant simple de l’Apr, qui travaillera uniquement aux côtés du Président Macky Sall, le seul à l’avoir soutenu.


Rédigé par leral.net le Mardi 1 Juillet 2014 à 19:46 | | 1 commentaire(s)|

Cissé Lô indexe certains responsables de son parti et prend sa retraite politique
MBACKE – Iba Guèye déboulonné

Si les premières tendances issues des urnes du scrutin du 29 Juin se confirment, le jeune leader de la coalition « Diam ak khewël », Abdou Mbacké Ndao, arrivera en tête pour la commune de Mbacké. Et très largement d’ailleurs. Cet ancien Pca de l’hôpital Matlaboul Fawzaini de Touba a infligé une raclée à Iba Guèye. La coalition « Diam ak khewël » qu’il conduit a raflé la mise avec 4 104 voix contre 3 726 pour la coalition « And defar Mbacké » d’Iba Guèye.

Novice en politique, Abdou Mbacké Ndao est un modèle d’entrepreneur social. A la tête du Mouvement pour la solidarité internationale qui œuvre dans l’éducation, la santé, l’environnement et la migration, ce petit-fils de Serigne Touba a multiplié les bonnes actions pour voler au secours des populations défavorisées. Sorti du néant pour afficher ses ambitions pour sa ville natale durant la courte période de la campagne électorale, son discours a été bien perçu par les populations de Mbacké qui, après 23 ans passés sous la tutelle de Iba Guèye, ont senti le besoin de se séparer de leur maire.

Un programme payant

Le leader de la coalition « Diam ak khewël », Abdou Mbacké Ndao avait proposé aux populations de Mbacké un modèle de gestion basé sur les Indices de développement humain (Idh). «Gagner les municipales et gérer Mbacké est mon challenge. Notre programme est basé sur les indices de développement humain», avait dit M. Ndao. Il avait soutenu qu’un individu mis «dans d’excellentes conditions est une locomotive vers le développement». A ce propos, M. Ndao avait opté de travailler avec les conseils de quartier qui se chargeront de planifier leurs propres besoins en fonction d’un programme standard. Il s’agira, selon lui, à travers le concept de Responsabilité sociale des entreprises (Rse), de faire un diagnostic approfondi de l’ensemble des difficultés, des forces et faiblesses, des menaces qui guettent les populations, pour en dégager une ligne directrice. M. Ndao avait soutenu devant les populations que son ambition, c’est de «créer un climat de sociabilité, c’est-à-dire d’entraide, de solidarité et surtout travailler pour réduire le fossé entre les pauvres et les riches». Il avait promis de mettre à profit son expérience acquise à partir de son «mouvement pour la solidarité internationale» pour doter Mbacké de structures sanitaires, d’un cadre de vie adéquat et d’autres infrastructures modernes.

Profil du futur maire de Mbacké

Abdou Mbacké Ndao est un petit-fils de Cheikh Ahmadou Bamba. Sa mère Sokhna Maïmouna Mbacké Bintou est la fille aînée de Serigne Abdourahmane Mbacké Borom Deurbi (5e fils de Khadimou Rassoul). Président d’une organisation dénommée Mouvement pour la solidarité internationale, il s’active principalement dans le domaine de la santé, de l’éducation et de l’environnement.

BAMBA SALL






Hebergeur d'image



Hebergeur d'image