leral.net | S'informer en temps réel

Cité Tobago: Le Pm annonce la création d’une commission tripartite


Rédigé par leral.net le Jeudi 16 Juillet 2015 à 00:29 | | 14 commentaire(s)|

Dans le cadre des destructions à la cité Tobago, le Premier ministre a reçu mercredi le Grand Serigne de Dakar, Pape Ibrahima Diagne, chef supérieur de la Collectivité Léboue, le Collectif des victimes des destructions d’habitations à la Cité Tobago.

Et dans le communiqué rendu public, il a été retenu de créer une commission tripartite (Etat/Collectivité Léboue/Collectif des victimes), avec pour mission de préparer une un document de base destiné au chef de l’Etat, afin que celui-ci puisse disposer de suffisamment d’éléments pouvant lui permettre de faire des propositions concrètes au Collectif, qu’il recevra en audience, à son retour de pèlerinage aux Lieux Saints.

Lors de cette séance de travail à la Primature, Mohammed Abdallah Boun Dionne était accompagné du ministre de l’Intérieur, Abdoulaye Daouda Diallo, de son directeur de Cabinet M. Diaturu Ndiaye et de l’Inspecteur du Cadastre et Conseiller technique à la Primature M. Abdourahmane Niang.

Le Premier ministre, après avoir rappelé aux victimes qu’ils ont été abusés de bonne foi, a réitéré la volonté de l’État de tout mettre en œuvre pour limiter les dégâts, bien que la loi soit générale et impersonnelle. Il a révélé que parmi les vendeurs, il y en a un qui a vendu des parcelles qui avaient pourtant fait l’objet d’une indemnisation, que ce spéculateur a encaissé depuis 1970 !

Le Premier ministre a assuré que tous ceux qui, dans le privé comme dans l’administration, sont été impliqués dans ces spéculations, ou qui ont fait preuve de négligence ou de complicité dans la commission de ces indélicatesses, ont été sanctionnés. Et l’enquête continue.

Le Premier ministre a assuré aux intéressés qu’il y avait 75% des maisons qui n’étaient qu’au stade de fondation et de chaînage. Il a réaffirmé que c’est parce qu’il est sensible à ce drame qu’il avait lui-même pris l’initiative d’appeler au téléphone le Grand Serigne de Dakar Pape Ibrahima Diagne. Et c’est ce qui explique cette rencontre, dont l’objectif est de trouver une solution acceptable pour tous.

Le chef du Gouvernement a révélé que le président de la République est très préoccupé par le sort des familles victimes. Il a invité le Collectif à arrêter de dire «qu’on nous rende nos maisons !». Car, dit-il, «si elles vous appartenaient réellement, elles n’auraient pas fait l’objet de démolition». Il les a par conséquent invités à «se garder de poser le problème en terme de rapport de force. Mais de s’inscrire plutôt dans une logique de recherche de solution consensuelle. Et qu’en tout état de cause, l’État se gardera de faire des promesses démagogiques. Ne perdons pas de vue que cette rencontre, que j’ai proposée de concert avec le Grand Serigne de Dakar Pape Ibrahima Diagne, est une rencontre de facilitation».

Auparavant, le Grand Serigne de Dakar Pape Ibrahima Diagne, s’est réjoui de la prompte réaction du gouvernement, suite à la rencontre télévisée de la Collectivité Léboue avec les sinistrés de la Cité Tobago. ALe Ndéye Jiréw de Yoff Baye Babacar Mbengue, a fait l’historique du site litigieux, pour mieux camper le sens de la médiation du Grand Serigne de Dakar Pape Ibrahima Diagne. Et le Président du Collectif de victimes Daouda Mbengue a démontré comment des familles ont dû injecter toutes leurs économies dans ces constructions.






Hebergeur d'image



Hebergeur d'image