leral.net | S'informer en temps réel

Cité dans une affaire de corruption avec le Qatar, Pape Massata Diack gèle ses activités à l'Iaaf

Des journaux britanniques, dont "The Guardian", ont accusé Massata Diack d'avoir demandé cinq millions de dollars au Qatar pour leur garantir la tenue des mondiaux d'athlétisme à Doha. Le patron de Pamodzi a écrit à l'Iaaf pour se décharger de ses fonctions de consultant afin d'assurer sa défense là où ses proches parlent de cabale et que son père, Lamine Diack assure n'avoir peur de rien.


Rédigé par leral.net le Vendredi 12 Décembre 2014 à 09:31 | | 2 commentaire(s)|

Cité dans une affaire de corruption avec le Qatar, Pape Massata Diack gèle ses activités à l'Iaaf
Pape Massata Diack a suspendu ses activités avec l'Iaaf, le temps que la Commission éthique de cette instance ne tranche sur des accusations de corruption portées contre lui par des médias britanniques dont "The Guardian". En effet, Pape Massata Diack était jusque-là consultant marketing au sein de l'Iaaf. Ces médias, sur la base de courriels, accusent Massata Diack d'avoir réclamé au Quatar cinq millions de dollars pour "appuyer" sa candidature pour l'organisation des mondiaux d'athlétisme qui se tiendront finalement à Londres. Le Qatar a vite fait de réagir en démentant l'existence de ces tractations financières.

"Nous ne sommes pas au courant des échanges de courriels dont vous parlez. Notre candidature a été menée d'une manière professionnelle et nous avons respecté tous les règles et règlements", a affirmé la Fédération d'athlétisme du Qatar. Là où le père de Massata Diack, Lamine Diack, a dégagé en touche dans un entretien accordé à Monaco à "L'Equipe" non sans marteler : "Je n'ai peur de rien".

Des proches de Massata Diack ne manquent pas de dénoncer une "cabale de plus" qui, selon eux, vise en réalité Lamine Diack qui a pourtant annoncé qu'il ne se représentera pas à l'Iaaf. "On était allé jusqu'à formuler les mêmes accusations contre Lamine Diack mais, au final, la Commission éthique avait classé sans suite cette vraie fausse affaire après enquête. Cette fois-ci encore, ce sera le cas. Vous pensez Massata si idiot pour réclamer de l'argent dans un mail et d'indiquer même l'adresse du compte où l'argent devait être versé ?", s'interroge un proche de la famille.

Cette affaire intervient en même temps que l'affaire de dopage présumé qui secoue l'Iaaf et dont le journal "L'As" a fait état dans sa dernière livraison. Tout comme Pape Massata Diack ou le trésorier russe de l'Iaaf, le conseiller juridique Me Habib Cissé - avocat sénégalais inscrit au barreau de Paris - a demandé à être démis de ses fonctions , le temps que tout soit tiré au clair, puisqu'il a aussi été nommément cité.

Libération






Hebergeur d'image





Hebergeur d'image