leral.net | S'informer en temps réel

Claf au Palais : Farba Ngom insulte Abou Lô, Macky Sall attaque et cogne son griot (Leral)

Le Palais de la République a été le théâtre, hier, d'une scène digne de signature d'un contrat de Combat de lutte avec frappe (Claf). Entre insultes et propos discourtois, il s'en est fallu de peu pour que les responsables de l'Apr n'en viennent aux mains. Le Président Macky Sall n'a été qu'un simple spectateur.


Rédigé par leral.net le Dimanche 14 Septembre 2014 à 15:51 | | 11 commentaire(s)|

Claf au Palais : Farba Ngom insulte Abou Lô, Macky Sall attaque et cogne son griot (Leral)
Le chef de L'Etat et patron de l'APR a convié, hier samedi, au Palais de la République, ses anciens compagnons de lutte de la période des vaches maigres autour d'un déjeuner pour échanger sur les orientations du parti et la situation politique du pays. À l'entame de ses propos, Macky Sall a invité ses hôtes à l'union sacrée autour de sa personne non sans inviter certains d'entre eux à se réconcilier.

C'est ainsi, selon des sources dignes de foi, que le questeur de l'Assemblée nationale Daouda Dia et Hamady Dieng, directeur de la Construction au ministère de l'Intérieur, se sont serré la main avant de faire des accolades. Idem pour le ministre d'Etat Mbaye Ndiaye et le ministre de la Culture Mbagnick Ndiaye qui se regardaient en chiens de faïence depuis belle lurette. Jusque-là, l'atmosphère était bon enfant.

Mais les choses ont commencé à dégénérer quand le Président Sall a invité le député Farba Ngom et l'ancien Directeur général de l'Artp Abou Lô à fumer le calumet de la paix. Il faut signaler que les relations entre ces deux responsables se sont détériorées depuis la confection des listes pour les élections locales de juin 2014.

Avant qu'il n'aille vers son rival, le griot du Président a tenu à dire quelques mots à l'endroit de l'assistance. Rappelant qu'il voulait se réconcilier avec Abou Lô avant même que le Président ne le lui demande, Farba Ngom n'a pas manqué d"accuser le M. Lô d'avoir cherché à le déstabiliser.

Prenant la parole à son tour, Abou Lô a demandé au Président de lui accorder un peu de temps pour qu'il revienne sur la genèse de leur différend. Rappelant qu'il a été victime de "conspirations, médisance, calomnies" de la part de Farba Ngom, l'ancien patron de l'Artp n'a pas manqué d'aborder les événements de Ogo.

Un point qui a visiblement mis Farba Ngom dans tous ses états. Et, il n'a pas n'a pu cacher sa colère lorsqu'il a été indexé comme étant le principal responsable de cette affaire.

Bouillant de colère et suant à grosses gouttes malgré la fraîcheur de la salle, indique nos sources, Farba Ngom a bondi de son fauteuil pour inonder la salle d'injures dont la morale nous interdit de publier ici.

Ne s'arrêtant pas en si bon chemin, malgré les injonctions de Macky Sall qui lui a demandé de se taire, indiquent les mêmes sources, le député a dit à Abou Lô que s'ils sortaient du Palais, il va le corriger.

Des propos qui ont plongé la salle dans une confusion totale. Pendant ce temps, Abou Lô est resté stoïque dans son fauteuil sans piper mot.

Abasourdi et dépassé par ce comportement de son griot le Président Macky Sall nous dit-on l'a traité, "d'incorrect, d'insolent et d'indiscipliné". Ne pouvant plus rester dans la salle, après ces propos de Macky Sall, Farba Ngom a boudé la rencontre disant qu'il part à l'aéroport pour prendre sa femme qui revient de ses vacances à Paris.

Est-ce la fin de la relation entre Macky et son griot ? En tout cas, selon des sources bien informées, Farba Ngom est, depuis hier, déclaré persona non grata au Palais.






Hebergeur d'image