leral.net | S'informer en temps réel

Claire Cissé de «Macky libère Karim» : «Il faut entendre Aminata Tall et Awa Ndiaye comme Karim Wade»

Non contents d’avoir condamné avec la dernière énergie «la partialité de cette Crei (Cour de répression contre l’enrichissement illicite) qui semble avoir été créée pour traquer la seule personne de Karim Wade», Claire Cissé et ses camarades du club politique «Malik» ou Macky libère Karim ont ouvertement et publiquement réclamé que Aminata Tall ou encore Awa Ndiaye subissent le même sort que leur mentor Karim Wade. Lors de cette escale hier soir à Diourbel, ils ont demandé à Macky Sall qui, disent-ils, avait déclaré depuis les États-Unis avoir mis sous son coude certains dossiers, de laisser travailler la justice.


Rédigé par leral.net le Lundi 13 Octobre 2014 à 22:33 | | 8 commentaire(s)|

Claire Cissé de «Macky libère Karim» : «Il faut entendre Aminata Tall et Awa Ndiaye comme Karim Wade»
«Nous sommes actuellement à Diourbel dans le cadre de la continuité de notre caravane nationale que nous avons initiée pour sillonner le Sénégal des profondeurs à l’opposé du procès en sorcellerie de Karim Wade, ce procès-spectacle qui se déroule sous la houlette du juge Henry Grégoire Diop. Nous allons à la rencontre des Sénégalais pour leur expliquer les réelles motivations de ce procès en diabolisation d’un adversaire politique qui n’honore pas notre pays et qui nous place à la risée du monde entier. Nous faisons cette sensibilisation à cause de la partialité de cette Crei qui semble avoir été créée pour traquer la seule personne de Karim Wade. Et pour toutes les illégalités et les flagrantes violations de la loi que cette Cour-là endosse. Cette Crei est fondée sur une parfaite opacité quant à son mode de fonctionnement, c’est tout simplement une Cour hors normes». Voilà les premiers mots de Babacar Ndiaye, chargé de communication du club politique «Malik» ou Macky libère Karim hier face à la presse à l’issue d’une conférence pour la sensibilisation de leurs membres dans la capitale du Baol. Poursuivant, il déclare: «aujourd’hui encore, il faudra faire la différence entre la traque des biens supposés mal acquis et la reddition des comptes. Certes Karim Wade a eu à occuper des responsabilités au plan national, mais la traque sélective organisée à son encontre n’est rien d’autre qu’un procès en attention que nous dénonçons en républicains et en patriotes épris de paix et de justice. Nul n’ignore que la Crei est une Cour absolument illégale, une arme non conventionnelle et purement politique et pour nous c’est une vérité inaliénable qu’elle est à la solde de Macky Sall. Ce procès de Karim Wade va vers une impasse, vers un imbroglio indescriptible». Abordant la question d’éventuelles retrouvailles entre le Président Macky Sall et Me Abdoulaye Wade et sa formation politique, Babacar Ndiaye précise : « nous avons entendu parler de retrouvailles entre le Pds et l’Apr ou encore entre Macky et Me Abdoulaye Wade. Mais ce n’est pas cela qui nous intéresse. Nous menons un combat de principe qui transcende la personne de Karim Wade. C’est un combat pour la justice et pour la liberté et pour la restauration des valeurs fondamentales de notre pays. Il faut que les gens comprennent qu’en définitive, ces questions de retrouvailles et de petits complots ne nous engagent en rien du tout». Enfin, Claire Cissé et compagnie ont demandé au président de la République Macky Sall de laisser la justice faire librement son travail, non sans réclamer que Aminata Tall et Awa Ndiaye soient auditionnées au même titre que Karim Wade. «Le président de la République a lui-même dit depuis les États-Unis qu’il avait le coude posé sur un certain nombre de dossiers. Nous lui demandons alors de bien vouloir lever son honorable coude présidentiel pour laisser la justice faire son travail, parce que si comme il l’a dit il pose son coude, cela veut dire qu’il protège certains», a martelé le porte-parole Babacar Ndiaye.

L'As






Hebergeur d'image





Hebergeur d'image