leral.net | S'informer en temps réel

Classes préparatoires: La bonne moisson du ministre de l’Enseignement supérieur

Le nombre de bacheliers que le Sénégal envoie chaque année, en France, pour intégrer les classes préparatoires va augmenter. Un accord a été trouvé dans ce sens, vendredi 12 décembre, à Paris, entre le ministre de l’Enseignement supérieur et le proviseur du lycée Louis-le- Grand. En sejour actuellement en France, Mary Teuw Niane a aussi participé à une réunion ministérielle préparatoire du sommet sur l’Université numérique francophone, prévu le 5 juin prochain, à Paris.


Rédigé par leral.net le Lundi 15 Décembre 2014 à 09:56 | | 4 commentaire(s)|

Classes préparatoires: La bonne moisson du ministre de l’Enseignement supérieur
Une bonne moisson pour le ministre de l’Enseignement supérieur, Mary Teuw Niane! Une douzaine de bacheliers sénégalais va s’ajouter au contingent que le gouvernement fait inscrire chaque année dans les classes préparatoires, en France. « J’ai saisi aussi cette opportunité (de son séjour parisien, ndlr) pour rendre visite au proviseur du lycée Louis-le-Grand en compagnie de M. Odon Vallet, membre du conseil d’administration, et du directeur du SGEE (Service de Gestion des Etudiants sénégalais à l’Etranger), Moïse Sarr. Nous avons échangé sur la facilitation de l’inscription de nos bacheliers titulaires de la mention ‘Bien’ ou ‘Très bien’ dans les meileures classes préparatoires en France. Nous avons noté un accord pour qu’on puisse organiser au Sénégal, sûrement durant le deuxième trimestre de l’année, une préselection parmi les meilleurs lycéens du Sénégal. L’objectif est d’avoir une douzaine qui puisse intégrer les classes préparatoires de première ligne », a révélé le ministre lors d’un point de presse à Paris. Selon Mary Teuw Niane, cette douzaine de bacheliers va s’ajouter à la cinquantaine que le gouvernement envoie chaque année au niveau des classes préparatoires, en France.

Avant sa rencontre fructueuse avec le proviseur du lycée Louis-le-Grand, Mary Teuw Niane avait pris part à une réunion ministérielle préparatoire du Sommet sur l’Université numérique francophone, qui aura lieu le 5 juin prochain, à Paris. Les participants de cette rencontre ont recommandé la mise en place d’un espace numérique francophone, lequel devra polariser un certain nombre de projets, explique le ministre. Il s’agit notamment des MUC et de l’enseignement à distance.

Mary Teuw Niane a aussi profité de son séjour parisien pour visiter les locaux du Service de Gestion des Etudiants sénégalais à l’Etranger (SGEE). Visiblement séduit par ce qu’il a vu, le ministre de l’Enseignement supérieur ne s’est pas fait prier pour tresser des lauriers à Moïse Sarr et son équipe: « Je voudrais saluer l’amélioration substancielle, à la fois des lieux et de la gestion automatisée des étudiants, mais aussi les relations sociales qui sont tissées entre le service et les étudiants », a-t-il dit.

Cheikh Sidou SYLLA






Hebergeur d'image



Hebergeur d'image


Hebergeur d'image