leral.net | S'informer en temps réel

Clôture du panel de haut niveau Acp-Ue : Mankeur Ndiaye appelle à une restructuration des relations


Rédigé par leral.net le Vendredi 29 Avril 2016 à 11:44 | | 0 commentaire(s)|

Clôture du panel de haut niveau Acp-Ue : Mankeur Ndiaye appelle à une restructuration des relations
Les rideaux sont tombés sur la rencontre de haut niveau qui a réuni les experts des Acp et de l’Ue. Au cours de cette rencontre, le ministre des Affaires étrangères et des Sénégalais de l’Extérieur, Mankeur Ndiaye, a estimé qu’il « est impératif de restructurer nos relations pour les rendre plus adaptées aux défis actuels ». Et c’est pour « explorer dans les années et décennies à venir et les réadaptations qui s’imposent ».

Reconnaissant les « mutations multiples et complexes survenues sur la scène internationale depuis les Accords de Georgetown, Lomé et Cotonou qui ont fixé, progressivement, le cadre des relations de coopération entre les Etats Acp et l’Union européenne », Mankeur Ndiaye a fait remarquer : « Depuis la signature des Accords du Gatt, de l’OMC et surtout après la chute du Mur de Berlin, nous sommes entrés dans une ère de libéralisation accrue des échanges internationaux sur toute l’étendue du globe et, consécutivement, à un remodelage des relations économiques internationales, de manière plus générale ». C’est pourquoi dira-t-il, « le contexte dans lequel les relations entre les ACP et l’Union européenne ont été pensées, établies et organisées, a beaucoup évolué », même si « les objectifs poursuivis gardent toute leur pertinence ».

Dans son discours, Mankeur Ndiaye a dit : « Ces pertinentes idées, qui nous ont été soumises, puissent inspirer nos délégations qui poursuivront le travail d’analyse et de réflexion aujourd’hui et demain, afin que nous sortions de ces assises, avec un nouvel esprit : l’esprit de Dakar, avec des balises bien posées dans la perspective du Sommet des chefs d’Etat et de Gouvernement qui se tiendra, dans quelques semaines, à Port Moresby, en Papouasie Nouvelle Guinée ».

D’ailleurs, à l’en croire, « la signature, le 22 avril dernier, à New York, par 172 Etats membres des Nations Unies, de l’Accord sur le Climat, scellé en décembre 2015, à Paris, lors de la COP21 et pour lequel les Acp et l’Union européenne ont beaucoup contribué, constitue une parfaite illustration de la nécessité de continuer à mutualiser nos efforts pour faire face aux défis nombreux et complexes qui nous interpellent de manière pressante ».

Parlant de défis, il cite le terrorisme international, le crime organisé transfrontalier, le réchauffement climatique, la pollution des mers et des océans, les flux financiers illicites et la lancinante problématique de la migration.

Mankeur Ndiaye a terminé par une note d’espoir disant que « des opportunités s’offrent à nous, il s’agit, entre autres, des Objectifs du Développement Durable (ODD), de l’Accord sur le financement du développement et de l’Accord de Paris sur les changements climatiques ». Pour le chef de la diplomatie sénégalaise, « la mise en œuvre effective de ces instruments constitue un atout de taille pour concrétiser nos aspirations communes et partagées vers le progrès ».

Fara Mendy






Hebergeur d'image