leral.net | S'informer en temps réel

Code du Travail : Le gouvernement introduit le contrat d'apprentissage et le contrat de stage

Nous vous parlions dernièrement du projet de réforme du Code du travail qui vise à améliorer la situation des stagiaires en quête d’embauche au sein des entreprises. Eh bien, le gouvernement vient d'introduire des contrats supplémentaires que sont le contrat d'apprentissage et le contrat de stage afin d'ouvrir de nouvelles perspectives aux jeunes dans le marché du travail. L'annonce a été faite par le ministre du Travail, Mansour Sy, au sortir d'une réunion interministérielle consacrée au Programme national de stages professionnels.


Rédigé par leral.net le Mercredi 18 Février 2015 à 10:05 | | 0 commentaire(s)|

Code du Travail : Le gouvernement introduit le contrat d'apprentissage et le contrat de stage
"Les différents contrats que sont le Cdd et le Cdi existent toujours. On a créé (aussi) le contrat d'apprentissage et le contrat de stage. L'apprentissage est réglementé par un décret maintenant. Il est prévu dans la loi et c'est réglementé par des décrets d'application", a dit le ministre du Travail dans les colonnes de Libération. Mansour Sy de poursuivre : "Les différents contrats existent mais on a créé des contrats supplémentaires pour apporter une réponse pour que les jeunes sénégalais, dans le cadrer de leur formation, puissent acquérir des expériences afin d'être plus opérationnels". Le ministre explique qu'"il n'y a pas une refonte au niveau du code du Travail, tout existe. Ces deux types de contrats introduits ont une grande avancée qui se fait dans toutes les grandes démocraties". Mansour Sy renseigne également que, "pour ces contrats, les modalités pratiques d'allocation sont définies et tout cela a été revu, revisité et accepté d'accord-parties pour être aligné au niveau des salaires ce qui ouvre de nouvelles perspectives aux jeunes". En plus de ces contrat, a-t-il relevé, "l'Etat a prévu un certain nombre de facilités qui vont accompagner l'entreprise dans le secteur". "Les facilités peuvent aller jusqu'à des exonérations accordées aux entreprises et des accompagnements dans le cadre des conventions Etat-employeurs pour prendre en charge une partie de la formation dans ce secteur", a-t-il précisé.






Hebergeur d'image