leral.net | S'informer en temps réel
Hebergeur d'image

Colère des populations de Dagana : Le DG de la Senelec Makhtar Cissé, joue les sapeurs-pompiers


Rédigé par leral.net le Jeudi 14 Septembre 2017 à 11:53 | | 0 commentaire(s)|

Colère des populations de Dagana : Le DG de la Senelec Makhtar Cissé, joue les sapeurs-pompiers
Au lendemain du départ de Mankeur Ndiaye du gouvernement et de la non-nomination de Mouhamadou Makhtar Cissé dans l’équipe du gouvernement ‘’Dionne2’’, les populations de Dagana ont ‘’rougi’’ et rugi de colère et de déception !

Certains militants de Benno Bokk Yakkar (Bby) voulaient même organiser une manifestion devant la préfecture pour dire au Brésident Macky Sall qu’ils ne sont pas du tout contents. Informé de la situation, le directeur général de la Senelec, Mouhamadou Makhtar Cissé, a foncé directement sur Dagana pour y jouer les sapeurs-pompiers et calmer les populations.

A en croire la correspondante du journal aLe Témoina à Saint-Louis, le DG de la Senelec a passé le week-end dans son fief à Dagana, où il a invité les jeunes à la retenue et à la compréhension. En sa qualité d’autorité étatique et fils du terroir, et puisqu’un inspecteur général d’Etat ne doit pas porter une casquette politique, Makhtar Cissé a fait comprendre aux populations qu’une non-promotion ministérielle n’est pas une fin en soi.

« Car, il y a des enjeux plus important comme la Présidentielle 2019, pour accompagner le Président Sall. Vous n’êtes pas sans savoir que le président de la République a beaucoup fait pour Dagana. Et, surtout, dans le domaine de l’agriculture et l’élevage où s’activent de nombreux jeunes porteurs de projets. Calmez-vous car le président Macky Sall m’a confié que le meilleur est à venir au profit de l’ensemble des populations de Dagana », a-t-il fait savoir.

Le déclic de la colère des populations de Dagana se justifie par le fait que des opposants ont brandi la défenestration de Mankeur Ndiaye comme un trophée de guerre. « Blessés dans leur amour-propre, les militants de l’Apr et de Bby se sont sentis frustrés au point de vouloir le manifester dans la rue », indique M. Diagne, syndicaliste et enseignant à Dagana.

Après Makhtar l’inspecteur, le militaire, le parachutiste, place à Makhtar le pompier ! Grâce à sa médiation efficace du week-end, finalement, ‘’walo kène méroul wawaw’’ !


Le Témoin










Hebergeur d'image