leral.net | S'informer en temps réel

Colère noire de l'Association des Marocains du Sénégal : SIdy Mouhamed Farssi tire à boulet rouge sur leur ambassadeur

L’association des marocains du Sénégal a fait face à la presse aujourd’hui pour tirer à boulet rouge sur leur ambassadeur. A en croire Sidy Mouhamed Farssi, Taleb Barrada a manqué a assuré leur protection et pire il cherche à les expulser du siège. Du coup, ils comptent envoyer une lettre au ministre des affaires étrangères du Sénégal afin qu’il joue la médiation.


Rédigé par leral.net le Vendredi 24 Juin 2016 à 08:23 | | 0 commentaire(s)|

C’est manifestement le désamour entre les marocains affiliés à l’association des marocains du Sénégal sous la coupe de Mouhamed Sidy Farssi et leur ambassadeur. Lors d’une conférence de presse tenue aujourd’hui au conseil national de marocains, Sidy Mouhamed Farssi a tiré à boulet rouge sur leur représentant diplomatique. Egrenant un chapelet de reproches, le président de l’association nationale des marocains du Sénégal a d’abord signalé les nombreuses procédures (au total 3) enclenchées à leur encontre par Taleb Barrada.

Ce dernier les a traînés devant le juge des référés pour les expulser des locaux du CNMS où, selon l’ambassadeur, ils sont en location. Mais, par jugement du 21 février 2016, le juge a débouté l’ambassadeur de sa demande. Cette page de procédures judiciaires terminées, Mouhamed Farssi ouvre celle du fonds social. « Il a pris le fonds social en main et il a enlevé toutes les femmes membres du conseil ; elles sont au total 11 femmes. Maintenant il distribue à qui il veut dont les membres de sa famille », peste encore le Président de l’Anms. Le fonds social c’est de l‘argent récolté sur les loyers des différentes villas en location et qui doit servir à assister les marocains qui sont dans des conditions difficiles.

L’autre reproche fait à Taleb Barrada, c’est par rapport à l’affaire Moustafa Ataoui. Selon Mouhamed Farssi, leur ambassadeur ne les défend pas. Dans l’affaire du patron du night-club « Silencio », il y a 5 marocaines qui sont concernées et l’ambassadeur n’a jamais cherché à leur trouver un avocat. C’est la même attitude qu’il a adopté pour le cas d’un autre marocain qui a été condamné à 12 ans. Ainsi, il compte envoyer une lettre au ministre Sénégalais des affaires étrangères pour demander une protection de la part de leur ambassadeur.

Alassane DRAME (jotay.net)






Hebergeur d'image





Hebergeur d'image