leral.net | S'informer en temps réel

Colloque International sur la Tidjanya: Dakar capitale du soufisme les 21 et 22 mars 2015


Rédigé par leral.net le Mercredi 18 Mars 2015 à 14:14 | | 0 commentaire(s)|

Colloque International sur la Tidjanya: Dakar capitale du soufisme les 21 et 22 mars 2015
Trois cents cinquante participants venant d'une quinzaine de pays de tous les continents sont attendus à la 8-ème édition du Colloque international de la Tijaniya qui se tient les 21 et 22 mars à Dakar, a indiqué Chérif Sidi Brahim Tijani, président du Colloque.

"L'édition 2015 du colloque international de la Tijaniya va réunir 350 participants. Ces derniers viendront de 15 pays, dont les Etats-Unis d'Amérique, les Émirats arabes unis, la France, la Côte d'Ivoire et la Malaisie", a dit Chérif Sidi Brahim Tidjani, président du colloque, annonçant que le Sénégal va également abriter les éditions 2017 et 2019.

Il s'exprimait au cours d'un point de presse en prélude à cet événement qui se veut "un moment d'échanges entre les familles tijanes, une rencontre d'ouverture et de communion entre la tijaniya et la société", dont le thème est :"La Tijaniya et les défis du XXI-ème siècle".

"Le colloque sera aussi une rencontre entre le monde spirituel et le monde académique. Au cours des travaux, nous allons travailler sur des recommandations qui vont servir le Sénégal et le monde", a souligné Chérif Sidi.

Parmi les thèmes qui seront débattus au cours des conférences et tables rondes, il y a "La Tijaniya: spiritualité du sens dans une mondialisation toute en puissance'', ‘'Médiation des leaders tijanes: quelles solutions aux conflits religieux et politiques en Afrique'' et ‘'Développement humain: vie associative, organisation, solidarité, éducation et formation".

Toutes choses qui font dire au professeur Souleymane Bachir Diagne, co-président du colloque, que la présente édition est "tournée vers l'avenir et va répondre à la question +quel message de l'islam doit-il adresser à lui-même, et au monde? ".

"Au Sénégal, la Tijaniya est chez elle. C'est pourquoi, le colloque nous permettra non seulement de revisiter le patrimoine du soufisme, mais de rappeler que ce patrimoine n'a de sens que s'il est vivant car, ce soufisme est le cœur de l'islam", a dit le professeur Diagne, précisant que "le soufisme n'est pas une voie de contemplation, mais une voie d'action, une action de transformation du monde".

Ainsi, il a invité les "sociétés musulmanes contemporaines à une éducation sur le pluralisme du monde afin de composer ensemble tous les modes de vie des différentes sociétés humaines".

"Le XXIe siècle est un siècle qui exige que nous sachions comprendre le pluralisme du monde pour vivre ensemble. Aujourd'hui, l'interpénétration du monde est devenue réelle. C'est pourquoi, il faut on seulement accepter le pluralisme, mais aussi reconnaître qu'il doit en être ainsi", a dit le professeur Souleymane Bachir Diagne.
Leral.net avec Apanews






Hebergeur d'image



Hebergeur d'image