leral.net | S'informer en temps réel

Comité directeur du Pds: La prochaine élection présidentielle se tiendra avec Karim Wade...

Le comité directeur du PDS s’est réuni ce mercredi 25 Mars 2015 à la permanence nationale Oumar Lamine Badji, sous la présidence du Secrétaire Général National, Maître Abdoulaye Wade, avec comme point à l’ordre du jour ordre jour : Discussion sur la Situation Nationale et la Vie du parti.


Rédigé par leral.net le Jeudi 26 Mars 2015 à 23:01 | | 5 commentaire(s)|

Introduisant les débats, le Secrétaire Général National a successivement :

- apprécié la tenue du Bureau Politique et du Congrès extraordinaire du Parti le 21 mars 2015
- analysé politiquement la condamnation par la CREI du candidat du PDS à la prochaine élection présidentielle
- fait le point sur l’état des nombreuses arrestations de nos responsables, militants et sympathisants
- donné des informations sur le meeting du parti prévu le 27 mars 2015 à la Place de l’Obélisque

Sur le bureau politique et le Congrès extraordinaire, à la suite du Secrétaire Général National, le Comité directeur s’est réjoui de la présence remarquable de l’ensemble des fédérations territoriales, des organismes internes et de la plupart des fédérations de l’extérieur. Au total, en plus de tous les membres du comité directeur, il a été noté la présence de :
- 51 fédérations horizontales représentant tous les départements que compte le pays
- 9 organismes internes, notamment tous ceux qui sont au front de la lutte politique
- 13 fédérations de l’extérieur, dont tous les pays à forte immigration sénégalaise
Le Comité Directeur s’est félicité du travail exceptionnel de la commission chargée des candidatures à la candidature du PDS, et qui a permis d’aboutir à des résultats incontestés et incontestables, expression d’une démocratie interne réussie. Le vote des fédérations, qui a permis de désigner, sans équivoque, le frère Karim M. WADE comme candidat du parti à la prochaine élection présidentielle, a démontré la maturité du parti à la base, dans les fédérations départementales et dans les sections communales et villageoises
.
Le Comité Directeur tient toutefois à préciser que quelles que soient les décisions finales prises par le régime de Macky SALL contre notre candidat, il n’y a pas de place pour désigner ou discuter d’un candidat de substitution. La prochaine élection présidentielle se tiendra avec Karim M. WADE, candidat du PDS. Le comité directeur demande à la direction du parti de commencer à discuter avec tous les partis, tous les mouvements de soutien à Karim Wade, toutes les organisations de masse, pour aboutir à une direction électorale et politique unifiée qui permettra à notre candidat de remporter haut la main la prochaine élection présidentielle.

Sur la condamnation du candidat de notre parti par la CREI, le comité directeur demande aux militantes et aux militants de comprendre qu’il s’agit d’une décision politique. Le juge Henri Grégoire DIOP n’est que le bras armé, l’exécuteur de la sentence prévue par le Procureur Spécial de la CREI et le régime de Macky SALL. Ils veulent coûte que coûte empêcher à notre candidat de se présenter à la prochaine élection présentielle. Ils savent que le peuple leur a tourné le dos depuis longtemps et que notre candidat symbolise aujourd’hui l’espoir de la jeunesse et du peuple.

Le Comité Directeur a été informé d’un pourvoi en cassation déposé par les avocats et attend avec sérénité la décision finale d’autant plus que non seulement aucune preuve sérieuse n’a été présentée contre notre candidat mais aussi l’arrêt de la CREI, truffé d’erreurs, ressemble beaucoup plus à une résolution politique qu’à un acte de droit.

Sur les arrestations et poursuites judiciaires contre nos militants et responsables, le comité directeur a appris avec stupéfaction qu’ils étaient déjà au nombre de vingt-six (26) sans compter les dommages collatéraux. La justice sous Macky SALL ressemble de plus en plus à une milice dressée contre le PDS, ses responsables, ses sympathisants et ses alliés. Dix jeunes, dont Toussaint MANGA, Secrétaire Général de l’UJTL, ont été injustement arrêtés et poursuivis suite aux échauffourées du 23 Mars, survenues après le verdict de la CREI.

Maître Amadou SALL, à qui le comité directeur a rendu un hommage mérité pour son engagement sans faille, est incarcéré et poursuivi, par une utilisation abusive de l’article 80 du Code Pénal. Victor Sadio DIOUF, Secrétaire Général du MEEL et Ahmadou Bamba BA, militant de l’UJTL, sont arrêtés pour un incendie imaginaire d’un bus de Dakar Dem Dik. Mohammed MASSALY, Aminata NGUIRANE, Johnny BA, Cheikh Alassane SENE, Serigne Assane MBACKE, Cheikh BEYE, Coumba DIENG, le Maire Dr Cheikh DIENG sont poursuivis pour des motifs ubuesques mais en réalité c’est parce qu’ils sont militants ou sympathisants du PDS ou simplement des proches du Président WADE. A ce propos, le comité directeur apporte son soutien militant à tous les prévenus, et félicite les avocats pour leur assistance à tous ces innocents harcelés, emprisonnés pour avoir participé avec le PDS au combat pour les libertés, la démocratie et la justice, pour mettre un terme immédiat aux graves dérives du régime de Macky SALL qui est train de substituer un régime d’autorité à notre système démocratique.

Informé par le Secrétaire Général National d’un entretien qu’il venait d’avoir avec Cheikh Sidy Mokhtar Mbacké, Khalife Général des Mourides, le Comité Directeur a décidé de reporter sine die le meeting prévu le 27 Mars à Dakar, et remercie, en particulier, tous les chefs religieux, tous les représentants des organisations des droits de l’homme, toutes les personnes éprises de justice et de paix, pour leur soutien dans ces moments décisifs pour notre pays.


Fait à Dakar, le 26 mars 2015

Comité directeur du Pds: La prochaine élection présidentielle se tiendra avec Karim Wade...






Hebergeur d'image



Hebergeur d'image