leral.net | S'informer en temps réel

Commémoration du décès de Léopold Sédar Senghor : Mbang Fadial réitère son pacte avec le poète-président

Les populations de Mbang Fadial s’apprêtent à célébrer le défunt poète-président, Léopold Sédar Senghor, à l’occasion de la 14ème édition de la commémoration du décès du chantre de la négritude. Pour honorer un des leurs, ils comptent magnifier la richesse culturelle et la coexistence pacifique qui prévaut dans cette partie de la commune de Nguéniène.


Rédigé par leral.net le Mardi 20 Octobre 2015 à 14:09 | | 1 commentaire(s)|

Commémoration du décès de Léopold Sédar Senghor : Mbang Fadial réitère son pacte avec le poète-président
Des hommes comme Léopold Sédar Senghor n’ont pas de patrie. De par ses actions et les valeurs qu’ils incarnaient, le défunt Président-poète est devenu un citoyen du monde. Mais à Fadial, dernier village de la partie sud de la région de Thiès, situé à 7 km de Joal, Senghor est considéré comme un enfant du terroir. Ici on aime se rappeler que dans sa conquête du pouvoir, le chantre de la Négritude avait effectué un passage dans ce village de la commune de Nguéniène. « Senghor est venu dans ce village dans la conquête du pouvoir et avait reçu les prières des sages de cette contrée. En retour, il avait promis de nous aider à lutter contre la pauvreté. Promesse qu’il a tenu une fois qu’il a accédé au pouvoir », raconte Sadibou Marone, président de la commission de communication du comité d’organisation de la 14ème édition de la commémoration du décès de Léopold Sédar Senghor. Depuis ce pacte, cette histoire d’amour entre Mbang Fadiar et Léopold Sédar Senghor perdure défiant le temps et les vicissitudes de la vie. C’est pourquoi les 10 villages que polarise Mbang Fadial ont décidé de rendre hommage au chantre du « Rendez-vous du donner et du recevoir » le 19 décembre prochain. « Il s’agira d’organiser à cette date une messe de requiem en mémoire de feu Léopold Sédar Senghor en présence de tous les catéchistes du royaume d’enfance du poète-président. A cette occasion, nous allons mettre en valeur le dialogue islamo-chrétien dont Senghor était un de ces plus illustres adeptes », a indiqué le coordonnateur du comité d’organisation.

Au-delà de cette activité religieuse, il y aura une série de témoignages sur l’illustre disparu, mais aussi des activités culturelles destinées à montrer la diversité culturelle de Mbang Fadial dont la population est composée en majorité de sérères et de Bambaras. « Il a une diversité ethnique à Mbang Fadial avec un potentiel culturel énorme que nous comptons magnifier à l’occasion de la journée du 19 décembre. Il y aura le « Nguél », le « Ndioup », les calebasses, le « Ndout » faite par les femmes de Sine, le « Mbagnite » et il y aura enfin le « Kotéba » une danse Bambara », a énuméré Babacar Faye annonçant qu’il y aura également des séances de lutte et d’autres manifestations culturelles.






Hebergeur d'image



Hebergeur d'image