leral.net | S'informer en temps réel

Comment 22 000 personnes ont signé pour nettoyer des toilettes sans le savoir


Rédigé par leral.net le Lundi 17 Juillet 2017 à 15:55 | | 0 commentaire(s)|

Soyons honnêtes... Avez-vous déjà lu des conditions d'utilisation en entier ? Vous avez répondu oui ? Alors, soit vous êtes un menteur, soit vous avez beaucoup de temps et surtou,t une bonne dose de courage !

Aujourd'hui, avec Internet, nous sommes saturés de conditions d'utilisation à accepter. Que ce soit en s'inscrivant sur un site, un forum ou en accédant à une borne wifi. Des centaines et des centaines de pages écrites noir sur fond blanc, en tout petit. Qui a envie de s'infliger cela ?

La plupart du temps, nous cochons la case "lu" sans même avoir jeté un œil au contenu !

22 000 personnes ont signé et se sont engagées à nettoyer des toilettes publiques

Ne pas avoir lu les conditions, c'est la mésaventure qui est arrivée aux 22 000 personnes qui ont accepté les conditions d'utilisation d'un réseaux Wi-Fi gratuit. Dans les petites lignes, il était inscrit que ces personnes consentaient à effectuer 1000 heures de travaux d'intérêt général.

C'est le réseau public Purple qui a ajouté une petite ligne à ces conditions d'utilisation de ses hotspots, afin de mettre en garde sur "le manque de méfiance des utilisateurs" de réseaux Wi-Fi gratuit.

Dans ces travaux, les malheureux acceptaient entre autres, de nettoyer des toilettes publiques provisoires, mais aussi de peindre des coquilles d'escargot ou encore de dorloter des chats errants.

"L'utilisateur peut-être amené, au bon vouloir de Purple, d'effectuer 1000 heures de travaux d'intérêt général. Ce qui inclus les choses suivantes. Nettoyage des défections d'animaux dans les parcs publics. Donner des calins aux chats et chiens errants. Remettre manuellement en place des bouches d'égout. Nettoyer les toilettes publiques portables lors des évènements et festivals locaux. Peindre des coquilles d'escargot pour illuminer leur quotidien. Retirer les chewing-gum des rues..."

Sur les 22 000 qui se sont fait avoir, une seule a lu les conditions et a découvert le piège !

Avec cette blague, Purple souhaitait attirer l'attention sur le fait qu'il sera le premier fournisseur de Wi-Fi à respecter la nouvelle legislation britannique, qui entrera en vigueur en mai 2018 et qui obligera les entreprises à rendre leurs conditions plus claires et sans contenu ambigu.

"Les utilisateurs de Wi-Fi doivent lire les conditions avant d'accéder à la connexion. Ce qu'ils acceptent, combien d'informations personnelles, ils vont ainsi partager etc... Notre expérience montre qu'il est aisé de piéger les gens et de leur faire accepter des choses sans leur consentement."

Heureusement, aucun des 22 000 piégés n'aura à nettoyer des toilettes publiques ! Quant à la peinture sur coquille d'escargot, c'est à eux de voir !


Source;: Hitek








Hebergeur d'image